Quand le copropriétaire n’a plus un rond !

Sourire du jour :

Le facteur me demande si je suis prête à payer une amende de 1,61 euros pour avoir le courrier qu’il me tend.
Je réponds que oui.
Je prends le courrier et je vois un tampon « affranchissement non conforme ».
Bon … je regarde avec attention le timbre et, pour la deuxième fois de ma carrière, je vois un faux timbre collé sur l’enveloppe, un truc découpé un peu grossièrement.
Heu …

J’ouvre l’enveloppe et je découvre un chèque avec le courrier d’accompagnement suivant :

« Mademoiselle,

Je vous prie de bien vouloir trouver un règlement de XXX euros comme acompte sur le paiement de mes charges.
J’ai des difficultés de santé et financières mais je vous adresserai le solde dès que je pourrai.

Signé : Madame Ennui (j’ai laissé le nom parce que c’est le plus drôle finallement) »

No comment !

Publicités

Quand l’impossible devient possible !

Il y a 50 cm d’eau dans la fosse de l’ascenseur.
L’ascenseur a été arrêté par la société chargée de son entretien.
J’envoie un plombier et coordonne sont intervention avec l’ascensoriste.
Le PCS, en double de mes mails, appelle.
Il n’est pas sûr que l’intervention d’un plombier soit nécessaire.
En effet, il lui parait impossible qu’il puisse y avoir une fuite dans la fosse puisqu’il n’y a vu aucun tuyau en apparent.
Heu …
Mouais … 50 cm quand même d’eau apparue par magie d’un coup et qui va disparaître aussi soudainement à n’en pas douter !!!!

Je me demandais à l’instant pourquoi je perds mon temps l’été sur les routes de Compostelle.
C’est idiot !
Si j’ai besoin d’un miracle, il me suffit d’aller juste visiter plus souvent mes immeubles.

Quand le prestataire perd la boule !

Demande reçue ce jour d’un prestataire par mail :
« C’est de manière la plus solennelle que je me permets de venir auprès de vous.
C’est à vos pieds que je jette ma fierté pour avoir l’honneur de vous demander la main du contrat d’entretien de la chaudière séjournant au XXXXXXXXXX Paris 12.
Je ne puis imaginer vivre sans lui. »
Ben … sourire.

Quand le copropriétaire change de syndic !

– Je voudrais parler avec Petit Syndic. C’est personnel et urgent.
Je ne peux pas donner mon nom du point de vue juridique.
Voilà ce que raconte la dame au téléphone à mon assistante.
Je refuse de prendre la communication si je n’ai pas au moins le nom parce que je flaire l’arnaque.
Au bout de 5 appels, je finis par céder.
Et c’est Florence au bout du fil.
Florence c’est une de anciennes copropriétaires.
Je vous avais fait un post dessus.
Je lui facturais 1500 euros et elle n’a trouvé que des propositions à 5000 euros.
Elle en a choisi une et j’essaie laborieusement de transmettre les pièces à mon confrère.
C’est un vrai bordel cet immeuble.

Elle reçoit un appel de fonds de mon confrère.
Et qui elle appelle ?
Bien bibi !
– Alors oui ! Monsieur X nous a envoyé cet appel de fonds. Vous savez qu’un copropriétaire a un cancert, qu’un autre a …. bref, elle me détaille les malheurs des 7 copropriétaires pour ensuite me demander pourquoi le confrère lui avait envoyé cet appel de fonds.
– je lui explique les difficultés de trésorerie que j’avais eues et qu’elle connaissait déjà puisque je voulais mettre en faillite l’immeuble, le fait qu’ils avaient arrêté de payer, ne payant que sur courrier d’avocat avant l’ag (ce qui explique le solde que j’ai) …
Elle me répond que oui c’est sûr !
Puis elle me dit que le confrère a expliqué qu’il y avait 50000 euros de dette dont 3000 euros de GDF à payer !
Et oui ! j’ai bloqué les factures parce qu’elles étaient délirantes pour la consommation de cet immeuble depuis quelques mois.
Il faut organiser un rdv avec GDG sur place pour voir le problème au niveau du compteur.
J’avais le rdv mais je ne suis plus syndic.
Le reste c’est la facture des travaux mais comme ils n’ont daigné se mettre à jour de leur chareg qu’avant l’AG, je n’ai pas pu la payer.
Mais le confrère a eu un acompte des 2/3 et je lui verse le solde quand les rappro sont finis.
Puis pour le reste, je n’y peux rien. Je ne vais pas inventer ou financer leur déficit de trésorerie non plus !
Ils n’avaient qu’à venir aux AG, voter les comptes et la réévaluation du budget.
2 années de compte non votées.
Ils sont 7 mais comme ils ne sont jamais à Paris en même temps, ils m’ont fait annuler 2 AG convoquées.
Silence ….
Et elle reprend …
– C’est sûr ! Mais est-ce que vous pourriez me faire un petit mail pour m’expliquer tout ça et pourquoi votre confrère a fait ça.
– heu … vous avez peur que je me barre avec le reste de votre caisse ?
– non ! Je n’ai pas confiance dans votre confère. Nous on se connait depuis 13 ans alors je sais que, même si vous n’êtes pas parfaite, vous êtes honnête mais lui …
Bien du courage à mon charmant confrère !

Quand le copropriétaire est paranoïque !

Mail envoyé ce jour à un doux paranoïque qui voulait faire recalculer les charges de l’immeuble …

« Monsieur,
Pour clôre défintivement le sujet des charges ascenseur, je vous précise qu’il s’agit d’une COINCIDENCE si vous payez 75 comme Monsieur S., propriétaire de l’appartement du 5ème.
Eux, ils ont le lot 62 et 75 tantièmes ascenseur.
Vous, vous avez :
– lot 12 : zéro charges ascenseur
– lot 14 : zéro charges ascenseur
– lot 42 : 28 tantièmes ascenseur
– lot 44 : 47 tantièmes ascenseur
Total : 75 tantièmes ascenseur.
Il n’y a donc pas d’erreur et rien à discuter et encore moins à mettre à l’ordre du jour de l’AG.
Merci de payer vos charges sans plus tergiverser.
Bien cordialement,

Petit Syndic »

Quand le copropriétaire corrige son syndic !

Dernière du jour !
J’ai soumis hier une note à mes copropriétaires sur la sécurité.
Je reçois une réponse par mail m’indiquant qu’elle est parfaite sauf pour le mot « résidant ». Il conviendrait de marquer « résident » et le tout écrit en rouge avec le mot « résidant » raturé comme si j’étais une môme dont ils avaient corrigé la copie.
Je ne m’énerve pas et décide même de prendre la chose de la manière dont il convient, à savoir très sérieusement !
On verra bien à ce jeu-là qui gagnera !

Ma réponse :
« Mes parents étaient professeurs et coopérants.
Ils accordent énormément d’importance à l’utilisation des bons mots et notamment à la distinction entre résidant/résident.
Selon l’Académie Française :
Résidant (ante) : [adjectif] Qui réside, qui demeure. Le lieu où il est résidant, où elle était résidante. On peut aussi écrire « Résident ».
Résident (ente) : Personne établie à demeure dans un pays étranger.
Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de polémiques sur l’utilisation de l’un ou l’autre, comme vous pourrez le constater si vous faites des recherches sur le net.
Mais, là je pars dans des débats qui n’ont plus rien à voir avec la gestion de votre immeuble. »

Leur réponse :
« Merci pour cette leçon d’orthographe qui nous a fait sortir dictionnaire et différents manuels.
Nous vous laissons choisir le mot que vous souhaitez. »

Mouais !
Franchement !

Quand un copropriétaire rappelle le règlement de copropriété aux autres !

Texte du mail reçu :

 

« Si les couillons volaient j’aurais une armée de l’air pour moi tout seul avec mon immeuble…

< Quelques rappels sur l’habitat collectif >

1 – Dans une copro on est chez soi dans ses murs et sa cave point barre.

2 – Les mêmes règles et usages s’appliquent à tous quels que soient nationalité, ethnie ou religion des occupants

3 – L’usage des parties communes est défini dans le règlement de copro remis à chaque copro lors de son accession à la propriété, donc on s’y conforme et applique (secondairement on ferme sa gueule et si çà gonfle on se loge en individuel au final)

4 – Dans une copro y’a un conseil syndical qui a entre autres choses un rôle d’interface et de comm interne. « Interfacer » c’est parfois transmettre en servant d’intermédiaire et porte parole. Porter la parole d’une majorité ne signifie pas forcément adhérer mais on se doit de le faire.

5 – Rappeler l’existence d’un règlement de copro n’est pas agresser non plus mais juste rappeler que nous sommes tous égaux en droits et devoirs…

6 – Quand des travaux sont adoptés à l’unanimité puis bien exécutés conformément au devis accepté par tous il n’est pas utile de considérer le Conseil Syndical comme un trio de cons juste capables d’inciter à des travaux inutiles. Sur ce coup là on tous alors aussi con que l’autre à hauteur de ses tantièmes.

Bref ….

Quand donc un français 100 % pure souche s’entend rappeler le règlement intérieur d’un moins français d’origine il n’est pas obligé de se sentir discriminé. Ce serait donc cool que çà marche aussi dans l’autre sens.

Au delà de ça, ca me pete les couilles que des moins français d’origine que moi que j’ai soutenus systématiquement me demandent de fermer ma gueule et m’accusent d’être raciste quand je signale que certains se plaignent globalement de choses sans les citer nominativement…

Moralité pour être tranquille faut pas aider les autres, les laisser soigneusement se faire emmerder et accepter de se faire emmerder soi-même stoïquement… »