Quand on essaye de faire entretenir la VMC !

Je reviens d’une réunion de conseil syndical. Je vous laisse deviner ce qui m’a été dit en fonction du mail que je viens de faire à l’instant :
« Bonjour Monsieur,
Il est parfaitement inadmissible que les techniciens qui se déplacent à l’immeuble pour faire l’entretien de la VMC soient :
1- trop corpulents, selon leurs dires, pour faire le travail d’entretien par la gaine
2- atteints de vertige, ce qui les empêcheraient selon leurs dires toujours, d’accéder à l’installation avec l’échelle que ce soit par l’intérieur ou l’extérieur.
En fait toute cette histoire ressemble à une farce énorme qui serait drôle si elle ne se faisait au détriment de nos clients qui bloquent de leur temps pour recevoir les pseudos techniciens que vous envoyez.
Nous vous demandons des explications convaincantes par retour de mail.
A défaut nous bloquerons vos paiements et résilierons votre contrat.
Un RAR de confirmation vous sera adressé.
Bien cordialement, »
#sontfouslesfournisseursparfois

Publicités

Quand Newton s’invite en copropriété !

Premier mail :
« Bonjour,
Le Président du CS m’a transmis le message de Monsieur Y auquel je donne réponse.
Le 26 octobre 2016, Monsieur Y a remarqué (photo à l’appui) qu’un “mobile” était accroché sur la nouvelle canalisation située dans les parties communes sur le palier du 3ème étage, escalier B. Avant d’installer ce “mobile” qui se veut décoratif et pour ne pas risquer de dégrader la dite-canalisation, j’ai contacté un physicien qui a calculé la force exercée sur la dite- canalisation. Le calcul de cette force se fait par la loi de NEWTON : Si un objet est au repos ou que son mouvement est rectiligne uniforme, alors la somme des forces extérieures qui s’exercent sur lui est nulle, et réciproquement.
Les bûches étant en bois de peuplier (masse volumique la plus légère de tous les bois), la force exercée sur la canalisation est égale au poids du mobile soit 7 newtons (ou 700 grammes). J’ose espérer que 700 grammes ne vont pas endommager cette canalisation. »

Réponse :
« Madame,
Je ne m’attendais pas à ce qu’Isaac Newton s’invite à la discussion.
J’attends toujours les instructions du Syndic pour procéder à la mise au norme de la canalisation.
Cette provocation (ou cet habillage du tuyau) n’était pas nécessaire et ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu.
Je confirme avoir contacté GRDF et j’ai même demandé des précisions à l’architecte le soir même de notre réunion de chantier. Il pourra le confirmer. Cela suit son cours.
Enfin la société X a changé de domiciliation (elle est dans le 11ème) donc je ne vois pas où est le problème.
D’autant que ce n’était pas à l’ordre du jour de notre réunion de chantier.
Cordialement »

Fin de l’échange :
« Monsieur,
Vu les travaux exécutés de manière très cavalière et osée par XXX les dernières mois, l’ensemble des résidents est soulagé qu’Isaac Newton (ou bien ses théories) ne s’était pas introduit de façon spectaculaire. Vous devriez l’être également.
Cordialement, »

Voilà voilà !

Quand il faut fixer la date de la prochaine réunion !

Après 4 mois à essayer de joindre des clients, par mail et téléphone, je finis par imposer une date de réunion à un immeuble parce que l’on arrive bientôt au 31 mars date buttoir pour convoquer.
Je leur explique que je n’ai pas le choix et que c’est où cette date ou une convocation en journée ou alors il reste le vendredi soir à titre exceptionnel.
Bien sûr je suis désolée de les mettre devant le fait accompli mais je n’ai pas le choix parce que, pendant qu’il ne répondait pas, mon planning s’est rempli lentement mais sûrement. Mon copropriétaire me répond qu’il comprend mais que je ne suis pas flexible et que j’oublie une chose importante : eux ils sont plus nombreux à gérer leur planning que toi qui est seule.

Hahahahahahaha
#bonneblague

Quand le copropriétaire est un sportif de haut niveau !

Ce matin, je discutais avec l’ancien syndic d’un immeuble qui est aussi secrétaire de l’AFUL dont dépend l’immeuble et membre du conseil syndical.

Nous discutions autour d’un café des dossiers de l’immeuble et j’exposais mon point de vue sur un dossier en proposant un autre angle d’attaque.

Mon client m’a regardée d’un coup en me demandant si je faisais un sport de combat.

Ben oui … je suis ceinture bleue de judo, ce qui est un petit niveau. Je viens de reprendre et j’espère bien aller au bout de la noire. Je lui expliquais tout ça pendant qu’il me regardait avec un grand sourire.

Puis d’un coup, en me regardant droit dans les yeux et avec un grand sourire malicieux, il m’a expliquée que lui, il était ceinture noire 7ème dan.

Il a rajouté, au cas où je ne le saurais pas, que ceinture noire, 7ème dan, … c’est un grade d’honneur, un grade qui pose problème. Personne n’a le droit de l’affronter et tout le monde lui doit le respect absolu.
Voilà voilà

L’entretien annuel des employés d’immeuble !

Réception des gardiennes par un collègue pour l’entretien annuel :
– Bon … est-ce que vous avez quelque chose à rajouter ? Vous avez été à la formation ? Cela vous a plus ?
– La prochaine fois qu’il y a une formation, si vous pouviez me sauter, ce serait chouette.
Voilà voilà …