Quand le copropriétaire choisit une plante !

Dans une de mes copropriétés que j’aime beaucoup, il y a un jardin avec un trou à combler. La question qui faisait débat était de savoir comment le combler ce trou tout en choisissant un végétal non toxique.

Le copropriétaire :

  • dans le jardin, nous pourrions mettre du bingbangboum (j’ai oublié le nom)

Moi :

Quelle excellente idée ! Vérifions s’il est toxique !

Une recherche rapide sur google m’apprend que non seulement il ne l’est pas mais en plus il sent aussi particulièrement bon. Son usage est de surcroit de combler les espaces vides dans les haies et les coins.

J’explique donc, to.ut contente d’avoir trouvé une solution :

  • Ah mais c’est parfait ! Cet arbuste est juste celui qu’il vous faut. Il sera impeccable pour boucher les trous.

Le copropriétaire :

  • un arbuste suppositoire ! Mais c’est merveilleux !

#classeàDallas

Publicités

Quand le copropriétaire se moque de son syndic !

Hier, visite d’un immeuble qui vient d’être affecté à mon portefeuille :
– Bon finissons par les caves si vous le voulez bien.
– Ah j’ai oublié les clefs. Attendez moi je monte les chercher.
– Je ne bouge pas.
Elle revient et me trouve en train d’installer ma lampe frontale.
J’ai l’air ridicule avec ce bazar allumé sur la tête. Je le sais. Je ne prends pas mal son éclat de rire à peine caché.
Elle devait penser que sa nouvelle gestionnaire était totalement allumée. Déjà j’étais en jean et tennis, ce qui est plus pratique pour crapahuter partout. Ensuite, je suis la première qu’elle voit qui monte sur le toit. Enfin pour aller voir les caves, je m’équipe comme si je faisais de la spéléologie. J’imagine qu’elle se délectait de raconter l’aventure à ses copines. Bref.
Elle ouvre la porte de la cave, totalement hilare, et me fait :
– Ah zut ! Il n’y a pas de lumière. Je dois aller chercher une lampe torche.
Je la regarde en rigolant franchement et lui demande :
– Parce que vous pensiez que c’est par fantaisie que j’ai mis ce truc sur ma tête ?
Sans attendre sa réponse, je me suis engouffrée dans les caves, la lumière au front,mon ordinateur portable et mon sac à main en bandouillère.
#supersyndiccestbibi #toujoursavoirunefrontalesursoi