Quand il y a une fuite dans la loge !

Discussion entre mon assistante et une gardienne :
– Alors il y a une fuite dans la loge et donc vous avez coupé l’eau de la loge. C’est ça ?
– (je n’entends pas)
– Bon. Il faut absolument que vous soyez sur place pour recevoir le plombier et qu’il puisse travailler.
– (je n’entends toujours pas)
– Ecoutez Madame ! Je comprends bien le problème et que vous êtes obligée de vous laver dans la cour avec cette chaleur. Mais si vous refusez de laisser entrer le plombier dans la loge pour réparer la fuite, je ne vois pas ce que je peux faire pour vous.
#sontfouslesgardiens #mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le code de l’immeuble doit être changé !

Quand le Président du Conseil Syndical (PCS) t’informe qu’il a demandé à X de changer les codes de la résidence, te donne les nouveaux codes et te demande de prévenir les résidents.
Jusque là pas de problème … Bon c’est sûr que normalement c’est le syndic, le seul qui légalement gère la copropriété, contacte la société et organise le changement mais bon … Passons !
Le vrai problème est que la société retenue par le PCS n’est pas fiable fiable. Son prix défie simplement toute concurrence ce qui pour ton client est le seul critère de choix.
Tu sais aussi que tu ne pourras pas avoir le choix de la date du changement de code, ce qui pourrait poser des difficultés pour le mailing d’information.
Enfin … quoique, finalement, tu peux aussi écrire aux copropriétaires que les codes vont être changés un jour prochain ou lointain en fonction du sens du vent mais que cela n’est pas un problème parce que, pour le moment, ils peuvent continuer d’utiliser le code qu’ils ont. Quand ils ne pourront plus rentrer dans l’immeuble, ils sauront que X est enfin intervenu et que les nouveaux codes sont enfin actifs et tu leur demandes de prévenir leurs locataires de tout ça parce que finallement, tu ne gères QUE les parties communes.
Voilà voilà

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire fait une affiche !

1504577_10205929087205376_7648347741760760313_nVoilà voilà … Ptdr ! La Loi de France quand même ! C’est d’une violence !

 

 

Quand le copropriétaire veut faire des économies !

– Bon, comment vous jusfitiez les frais de banque ?
– Bien vous avez un compte bancaire séparé et la banque vous facture 140 euros par an.
– C’est trop cher ! Sur le compte de la copropriété, il y a des rentrées et des sorties. Je refuse de payer 140 euros.
– Si vous voulez mais si vous avez des rentrées et que vous refusez de payer pour que j’ai un chéquier pour faire les sorties, je ne vois pas à quoi le fait d’avoir des rentrées vous servira.
– Bon admettons !!! Mais pourquoi vous les bugdettez à 200 euros ?
– C’est un budget ! Ce qui compte c’est la somme globale.
– Oui mais vous favorisez l’augmentation des dépenses ainsi. Ramenez le poste à 160 euros.
Et il se tourne vers les autres copropriétaires tout fier en expliquant qu’il vient de faire économiser 40 euros à la copropriété.
Moi je souris … ces 40 euros au contraire, il vient de les faire dépenser à la copropriété en honoraires d’AG.
Je fais le pari que je peux gagner encore plus et je reprends avec un sourire énorme, bien calée dans mon fauteuil.
– Faisons comme vous voulez. Par contre, je vous rappelle que vous avez des budgets de 78000 euros depuis 3 ans et des dépenses tournant autour de 83000 euros.
Donc, il est hors de question de ramener le budget à 77.960 euros. Il doit être maintenu à 78000 euros à défaut d’être augmenté.
Et d’ailleurs, dites moi donc à quel poste j’alloue donc les 40 euros que je déduis du poste « frais de banque ».
– Mais non !
– Mais si ! allons jusqu’au bout poste par poste ! C’est trop facile de faire des remarques en l’air et de ne pas me laisser la possibilité de répondre et de vous satisfaire. Je vous écoute !
– Mais non !
– Sisisi vous allez voir ! Il ne sera pas dit que vous quitterez la réunion sans un budget qui vous convienne. Je m’y engage.

Finallement, il a proposé tout seul un budget de 80000 euros qui a été adopté à l’unanimité.

Quand le syndic se fait mettre la main aux fesses !

Après une visite du sous-sol à la couverture d’un immeuble, je me tenais sur le trottoir avec mon conseil syndical. D’un coup, j’ai commencé à sentir un tapotement au niveau des fesses. Mon sang n’a fait qu’un tour et je me suis retournée prête à mettre ma main dans la figure du premier qui se tiendrait derrière moi. Mon élan a été arrêté net parce que derrière moi, il y avait mon Président du Conseil Syndical, un irlandais immense, qui s’est mis à virer au rouge coquelicot.

Devant mon air à priori interrogatif, il m’a montré ses mains.
En fait, kleenex à la main, il était en fait de retirer le plâtre et la poussière de mon manteau parce qu’il parait qu’il ne pouvait pas me laisser partir dans cet état. Il n’aurait pas voulu que l’on pense que j’avais fait la guerre avec l’immeuble.
Mouais …

#mefautuncafé

Quand le copropriétaire est en fin de vie !

– Bonjour. J’appelle pour ma fuite.
– Oui. Pouvez-vous me donner des précisions ?
– Alors voilà …. blablablabla ……
– OK. Je vais missionner une entreprise.
– Oui parce que je suis très malade et en fin de ma vie. Je voudrais bien régler le problème avant de mourir.
– …………….
– Vous comprenez ?
– Oui bien sûr. Je vais faire au mieux.

1 an plus tard, je vois la copropriétaire pour la première fois et je découvre une dame toute pimpante. Je la détaille circonspecte pendant qu’elle explique à son voisin qu’elle a trouvé un appartement magnifique dans le Sud à acheter. Elle vient à ma rencontre :

– Bonjour. Je vais vendre mon logement et j’ai besoin de vous.
– Oui. Pouvez-vous me donner des précisions ?
– Alors voilà …. blablablabla ……
– OK. Je vais vous envoyer les documents dont vous avez besoin.
– Oui parce que je suis très malade et en fin de ma vie. Je voudrais bien régler le problème avant de mourir.
– …………….
– Vous comprenez ?
– Oui bien sûr. Je vais faire au mieux.

#mefautuncafétriple

Quand le copropriétaire bailleur doit fournir son relevé de compteur d’eau !

– Vous m’envoyez un courrier pour me demander de relever mon compteur eau chaude mais je ne vis pas à l’immeuble. J’ai un locataire à qui je ne fais pas confiance. Je préférerais que vous vous chargiez de relever le compteur vous-même.
– Je suis désolée Madame mais je ne me chargerai pas de ça.
– Mais vous êtes syndic non ?
– Oui mais ce n’est pas mon travail de me rendre chez les copropriétaires pour relever leurs compteurs. Je gère les parties communes pas votre bien. Appelez donc votre locataire.
– Vous ne voulez pas l’appeler ?
– Non mais vous pouvez l’appeler vous.
– Mais je suis une personne âgée.
– Je comprends bien Madame mais toujours est-il que je ne me rendrai pas chez votre locataire relever son compteur. Je ne l’appellerai pas non plus. Je vous laisse vous arranger avec lui.
– Mais vous avez compris que je suis âgée ?
– Oui mais à priori vous pouvez m’appeler pour me demander de faire le relevé moi-même donc vous pouvez appeler votre locataire pour lui demander de vous transmettre son relevé ou de me le transmettre, non ?
– Oui c’est vrai.
– Parfait ! Je reste à votre service.
#mefautuntriplecafé