Quand le syndic se dévoile !

Dernière réunion de l’année avec mon promoteur.
Ils arrivent à deux super bronzés et tout avec 30 mn de retard (ils avaient oublié la réunion) … bon bref !
Ca se passe bien.
Mon promoteur fait son speach … les clients le croient et moi je peine à retenir un éclat de rire.
Alors oui, il vit entre l’Asie et l’Afrique, sa famille est super riche, il vient même d’acheter un warhol … je lève les yeux … un warhol ? Je pense aux charges de l’immeuble qu’il ne paye pas …. mouais … Il me regarde et me fait avec un geste « Un tout petit ! mais c’est parce que l’art contemporain c’est ma passion. »
Bon, … je continue la réunion et je les vois tous supers bizarres.
Ils me regardent et ils se regardent bizarrement.
Je finis la réunion, fais signer le PV ect …
Ils s’en vont et je passe devant une glace … surprise … mon chemisier était ouvert jusque sous la poitrine et j’avais les seins à l’air.
Pas un pour me le faire remarquer !
Heu … Heureusement que je n’ai pas de complexes !!!

Publicités

Quand le plombier déraille !

Quand le plombier/couvreur, qui se prend pour un super professionnel, fait une recherche de fuite et t’envoie le rapport suivant :
« Sur place les copropriétaires nous informent que des réparations provisoires ont déjà été effectués sur l’habillage du dessus de mur et qu’il n’est pas nécessaire d’en faire d’autres car les fuites ont cessé. Cependant, ils veulent que les travaux définitifs soient effectués le plus rapidement possible afin de pouvoir faire des travaux dans les appartements. »
Mais bien sûr ! Les mecs se déplacent, facturent mais ne vérifient rien … ils se fient aux dires des copropriétaires et, en plus, ils se trouvent malins de jouer à la boîte aux lettres entre toi et les copropriétaires. Ils osent t’expliquer non pas ce qu’il faudrait faire mais ce que les copropriétaires voudraient que tu fasses, le tout avec les fautes de français qui vont bien.
Sans commentaires !
#yenaquiontvuleurspucessecouées

Quand le copropriétaire prend un RTT !

Je sors de rendez-vous avec un Président de Conseil Syndical qui est venu faire un point sur les dossiers.
En partant, il passe devant la comptabilité :
– A bientôt !
– Heu … à l’année prochaine plutôt.
– Pas sûr ! Vous savez quand je viens vous voir, je prends ma journée de RTT. Certains vont voir des expositions, font des courses etc … moi je viens voir mon syndic. C’est toujours un plaisir de venir ici. D’ailleurs, vous devriez être dans le Pariscope.
Ben oui hein !!!! Ptdr !

Quand le PCS décide de vendre son logement !

Quand je dois expliquer au notaire que mon ancien président du conseil syndical :
– a dessiné une place de parking sur le sol des parties communes et l’occupe illégalement depuis des années et que je lui ai interdit de l’occuper, la vendre ou la louer
– a raconté des bobards quand il a indiqué qu’il versait un loyer tous les mois à la copropriété
– a vraisemblablement ou piraté l’électricité des parties communes ou bloqué son compteur EDF parce qu’il est impossible autrement qu’il n’ait jamais payé autre chose que de l’abonnement à EDF et que c’est archi faux que son électricité privative soit volontairement financée par la copropriété
Et qu’elle me répond :
– mais il a l’air d’un Monsieur si touchant et sincère !
Et que je rétorque :
– Oui … puis avenue Henri Martin, dans un magnifique immeuble à proximité de la Mairie du 16ème …
Cela laisse pensif … lol
#mefautunmojito

Le nettoyage des boîtes aux lettres !

Extrait du rapport du conseil syndical reçu ce jour :
« Compte tenu de la difficulté à trouver un prestataire pour le nettoyage des 12 boîtes aux lettres de l’immeuble, nous avons décidé d’organiser, au printemps, un nettoyage “participatif”. Nous soliciterons les résidents et terminerons par un apéro-voisins. Nous achèterons les produits nécessaires au nettoyage et à l’apéritif dont nous vous transmettrons les justificatifs, ce qui devrait nous revenir finalement moins cher. »
Voilà voilà voilà !

1406101840

Roland le type le plus calme de la terre !

On a convoqué pour entre autre voter des procédures contre un promoteur qui a mis l’immeuble en copropriété sans finir correctement les choses. Il ne vient pas mais envoie son associé portant le doux nom de Roland.

Bon, Roland, pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est un type qui s’affirme super calme. Je me rappelle d’une discussion surréaliste un soir avec lui où il m’expliquait qui il était :

« Ouais moi je suis un mec calme. Mais je suis un mec quoi, pas une pédale !!! Même si je n’ai rien contre les pédales. Là les 2 qu’on a croisés, bien c’est des gentils gars. J’ai même des pédales dans mes amis. Mais enfin, je suis un vrai mec quoi. Faut pas me faire chier ! Le mec, il me fait une queue de poisson. Bien, je suis tranquille, je laisse faire. Il me fait un doigt ? Alors là, plus moyen, moi j’ai toujours un nerf de boeuf dans ma smart. Je le poursuis et le je le défonce avec. Ma femme est un mec comme moi. Non mais ! si tu laisses faire, ils vont finir par te chier dessus ! Plus aucune éducation. Puis je suis POUR la tolérance zéro. Y’en a marre de ces prisons de luxe avec champagne, …. »

Heu … comment qu’il sait qu’il y a du champs dans les prisons, lui ? Bref, tout ça dit dans une ambiance et avec l’accent des tontons flingueurs. Mouais ….

Bon, bref, je le vois qui fume devant l’immeuble. Je m’avance vers lui et lui serre la main : « Alors la smart ? »

Heu non, plus de smart, Roland prend les transports en commun parce qu’il a des « problèmes de coeur ». C’est sûr que castagner les autres au nerf de boeuf, c’est pas très bon pour le coeur ça même quand on est un type aussi calme que Roland !

#mefautuntrimplecafé

Quand les copropriétaires organisent un planning travaux

En visitant avec un immeuble avec mes clients, j’ai découvert :

  • un plafond de cave en très très sale état,
  • de drôles de décrochés un peu partout,
  • des fontes à changer,
  • 2 poutres porteuses qui tombent en poussière
  • et ainsi de suite.

Après la visite de l’immeuble, nous avons tenu une réunion au cours laquelle j’ai proposé à mes copropriétaires un plan d’action.

Ils me regardaient les yeux ahuris. C’est que eux, ils ne pensaient avoir que 2 problèmes essentiels :

  • l’esthétique du hall,
  • l’amenée de fibre optique.

C’est sûr que rien n’est grave tant que la peinture est refaite et internet devient plus rapide, non ?! Bon, en même temps, comme je leur ai expliqué, quand il n’y aura plus d’immeuble, il n’y aura plus de problème non plus en fait.

C’est vrai que c’est aussi une solution. LOL.