Quelques nouvelles du front !

Depuis que j’ai envahi l’Est, j’écris peu. Ce n’est pas que les anecdotes sont moins nombreuses c’est simplement qu’il faut un peu de temps pour s’installer et prendre ses marques.

Nietzsche disait que celui qui ne possède pas les deux tiers de son temps libre est un esclave. Je découvre à Strasbourg qu’un gestionnaire peut travailler 40 à 45 heures par semaine seulement (au lieu de 70 à 100 parfois) tout en faisant ses visites d’immeubles, en convoquant et en tenant ses réunions.

Je ne suis plus fatiguée en permanence. Je n’ai plus non plus l’impression de passer ma vie à bosser parce que je ne passe plus ma vie à bosser tout simplement. J’ai quasi deux fois plus de temps sans travailler que de temps travaillé. D’ailleurs je me suis remise au sport et j’enchaîne les activités multiples. Par exemple hier, en sus de 4 heures de ballade avec mes museaux, j’ai fait un stage pour apprendre à torréfier le café et un am tournoi de tarot. Bref. J’adore mon métier et ma vie privée retrouvée. Je suis réellement très heureuse.

Alors c’est sûr qu’en changeant de région, j’ai changé de poste et je suis redevenue gestionnaire mais il n’y a pas que cela.

Dans les facteurs de bien être que j’ai identifiés, il y a :

La proximité

Je vis à 20 mn à pied ou en tram du cabinet. Mes immeubles sont pour la quasi totalité à 15 mn de l’agence. Je peux commencer à 8h, voir 4 immeubles avant 10h. Ca joue énormément sur la disponibilité et la fatigue.

De même j’appelle le plombier parce que je découvre une fuite lors d’un rendez-vous. Strasbourg est une petite ville. Il arrive parfois avant même que je n’ai fini la visite d’immeuble. Il n’a pas de problème pour se garer ou de circulation.

La fluidité dans la gestion

Les entreprises interviennent sur demande téléphonique ou par mail. Elles informent. Si l’intervention dépasse 500 euros, elles appellent. Elles font aussi un compte-rendu. Les devis sont reçus sans relance. Les factures sont payées chaque semaine sur simple validation du gestionnaire.

Mes comptes sortent comme par magie sans que je n’ai même eu besoin de les demander. Ils sont tous carrés.

Le logiciel est facile à utiliser. Les outils fonctionnent correctement.

On ne perd pas de temps. On gère à l’ancienne, avec une bonne dose de modernité, et ça roule bien.

La qualité du portefeuille qui m’a été confié

Mon patrimoine est splendide. Ce sont de magnifiques immeubles pleins de détails tous plus étonnants les uns que les autres. A Strasbourg les façades sont colorées, pleine de fantaisie et c’est agréable. Je prends un plaisir immense à aller sur le terrain.

Une relation avec les copropriétaires qui repose sur la confiance

J’ai aussi la chance de récupérer un portefeuille sans retard, géré depuis 40 ans par le cabinet où je suis avec une super assistante qui est là depuis plus de 30 ans. La personne que je remplace était une excellente gestionnaire. Les comptables sont là aussi depuis un bout de temps.Tout est carré et roule. Personne d’ailleurs ne râle : ni copropriétaires ni fournisseurs.

Le défi n’est pas simple. Il est plus facile de remplacer un mauvais gestionnaire, qu’un excellent qui était énormément apprécié par les copropriétaires. Mais je fais de mon mieux et les copropriétaires semblent contents. Puis c’est quand même nettement plus confortable que d’être propulsée devant un portefeuille abandonné avec des copropriétaires à cran dans des cabinets où rien ne tourne simplement et tout est devenu urgent.

Quant aux réunions, elles se font par visio. 15mn pour la vérification des comptes et la préparation de l’ordre du jour de l’AG. Les AG quant à elles commencent à 17 heures au plus tard et à 18 heures, elles sont déjà finies et moi prête à rentrer. 30 mn après, je suis en tenue de marche et avec mes deux chiens, nous sommes en pleine nature, en ballade au bord de l’eau.

Des bureaux agréables

Le fait d’avoir de vrais bureaux, cloisonnés, avec de la lumière naturelle, une perspective dégagée est un facteur important de bien être.

Une hiérarchie attentive et efficace

Au moindre problème rencontré, la hiérarchie prend les choses en main et le règle. On a une réunion chaque semaine avec compte-rendu. C’est important les réunions pour la transmission des informations et la remontée des problèmes.

D’ailleurs, pour le clin d’oeil à ceux qui me connaissent, en 5 semaines, je n’ai jamais, vraiment jamais, râlé. 😉 Je suis simplement bien.

Il est intéressant de noter que ces facteurs de bien être correspondent à ceux identifiés dans les sondages qui avaient été faits sur la fédération française des gestionnaires de copropriété à l’époque. D’ailleurs, nous avons monté un groupe de travail sur le sujet il y a plusieurs mois. Le projet avance doucement mais sûrement.

J’en profite pour vous informer que les anecdotes reprennent dès la semaine prochaine.

Très bon week-end à vous tous !

Et n’oubliez jamais que nous sommes dans un métier sans chômage et où le bon gestionnaire est une denrée rare. Nous sommes en position de force. Osez choisir ce qui vous fait du bien ! Soyez exigeants pour vous et pour tous les autres qui suivront.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s