Quand il faut fixer la date de la prochaine réunion !

Après 4 mois à essayer de joindre des clients, par mail et téléphone, je finis par imposer une date de réunion à un immeuble parce que l’on arrive bientôt au 31 mars date buttoir pour convoquer.

Je leur explique que je n’ai pas le choix et que c’est ou cette date ou une convocation en journée ou alors il reste le vendredi soir à titre exceptionnel. Bien sûr, je suis désolée de les mettre devant le fait accompli mais je n’ai pas le choix parce que, pendant qu’ils ne répondaient pas, mon planning s’est rempli lentement mais sûrement.

Un copropriétaire me répond qu’il comprend mais que je ne suis pas flexible et que j’oublie une chose importante : eux ils sont plus nombreux à gérer leur planning que toi qui suis seule.

Hahahahahahaha
#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le syndic aime chanter !

Alors que j’étais en visite d’immeuble, dans l’ascenseur, coincée entre le président du conseil syndical et le gardien :

Le PCS : Il y a des fous aussi dans l’immeuble. Nous ne sommes pas à l’abri d’un feu.

Puis se tournant vers moi : Ce serait bien si les pompiers venaient dans l’immeuble faire une démonstration de que l’on doit faire en cas de feu.

J’allais lui expliquer que j’imaginais mal que les pompiers se déplaceraient mais qu’après tout, rien ne m’empêchait d’essayer ! C’est que, moi, j’aime bien les pompiers aussi !!! 😉

Le gardien m’a coupée dans mon élan et a répliqué : Vous exagérez un peu. Nous n’avons pas de personnes aussi fracassées que la dame qui a mis le feu.

Le PCS : Oui tu dis ça mais l’autre jour, tu me racontais qu’un des vieux avait tapé pendant deux heures sur un tuyau avec un marteau parce qu’il y avait trop de bruit.

Le gardien : C’est vrai. Il continue d’ailleurs. Régulièrement, il tape sur les tuyaux.

Le syndic, moi donc, l’air très sérieux et faisant semblant de réfléchir : D’accord d’accord … donc un vieux tape sur des tuyaux et c’est numéro un. Dans cet immeuble on est fou comme on est musicien.

Le PCS hilare m’arrête : Pas du tout ! Ce sont des bambous.

Le gardien rajoutant une couche : Il faudrait apprendre vos classiques avant de les citer Madame le syndic.

Heu … mais heuuuuu ! Sourire

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire aime la philosophie !

Le président du conseil syndical :

« Bonjour,

Je prends (encore !) quelques jours de vacances familiales du 6 au 11 février inclus. Je resterai en contact par courriel.
Dans mon message du 30 janvier, j’ai essayé d’exposer des faits. Même si Montesquieu dit, dans l’Esprit des Lois, que « l’excès de la raison n’est pas toujours désirable« , cela devrait contribuer à nous permettre de bâtir un dossier solide, en réponse à l’assignation de XXXX.
blablablabla
Bien cordialement, »
Ma réponse :
« Bonjour,

Puisque l’on cite, je me permets de rebondir sur le fait qu' »il n’y a aucun exemple que la vérité ait été nuisible ni pour le présent ni pour l’avenir » comme le soutient Diderot.
Ainsi nous avons informé officiellement Monsieur YYY de la procédure, puisque nous n’avions pas réellement le choix, et l’avons mis en demeure de nous fournir les éléments dont nous avions besoin sans attendre votre accord sur ce point.
Bien cordialement, »
Sa réponse :
« Merci pour la belle citation ; elle va tout à fait dans le sens de mes propos.

Bien cordialement »
Voilà voilà
#mefautuntriplecafé

Quand les copropriétaires sont dans l’immeuble depuis 40 ans !

Lors de la dernière réunion du conseil syndical d’un immeuble dans lequel les copropriétaires sont presque tous occupants depuis quasi 40 ans, le président se tourne vers les autres et conclut :

– Il faut bien regarder la réalité en face ! Nous ne vivons plus dans un immeuble mais dans un EHPAD ! Les assemblées générales ne durent plus jusqu’à minuit et les copropriétaires sont devenus tous calmes.

Moi, morte de rire :

– Minuit ? Heureusement que non ! Il faut bien que je rentre moi ! Par contre, puisque vous abordez le sujet, je me demandais si vous aviez prévu de prendre vos sonotones ou s’il fallait que je prévois un micro.

Non mais sérieux !

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire dit oui le matin puis non le soir !

Il y a un an, j’ai récupéré un immeuble un peu particulier. Je le découvrais un vendredi matin avec ma consoeur qui le gérait. Nous nous faisons « gronder » par la Présidente du Conseil Syndical pour un manque de communication.

Elle ne sait rien de ce qui se passe sur son immeuble. Elle tient à être informée de tout. Je la préviens que je la mettrai en copie de ce tout ce que je fais pour éviter cela. Elle m’explique que cela lui convient très bien.

Bon … dont acte.

Nous arrivons au bureau. Je commence à lancer un premier ordre de service, en la mettant en copie, comme convenu.

Je reçois immédiatement le mail suivant : « Arrêtez de m’envoyer des mails ! »

Heu …

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire se renseigne sur son gestionnaire !

Discussion au bureau avec un de mes clients en mon absence :

– Donc je vous informe de mon départ et que Madame X votre nouvelle gestionnaire …

La copropriété très inquiète d’un coup :

– Attendez que je vous coupe ! Madame X ? XXXXX c’est pas arabe ça ?

– Heu non. Elle est d’origine sénégalaise.

La copropriétaire d’un coup soulagée, presque en train de revivre :

– Ah d’accord. Le Sénégal et le Gabon, ça passe.

…. mouais … vous aussi hein  … bref !

#mefautuntriplecafé

Quand il y a une alerte météo !

Appel du jour d’un président de conseil syndical à mon assistant :

– Bonjour ! Il y a une visite de conseil syndical prévue cet après-midi et je viens de voir la météo. Il va y avoir du verglas et nous sommes loin des transports. Il y a un risque d’accident si notre gestionnaire vient à pied. Ce serait mieux de reporter la visite.

Voilà ! J’étais toute surprise d’autant de considération. Ils sont trop mignons. Ce conseil syndical-là, je vais vraiment le bichonner !