Quand la copropriétaire veut voir les comptes !

La Présidente de Conseil Syndical :
Je voudrais venir récupérer les pièces comptables pour les regarder avant la réunion le 29 ou le 30 février.
Avant je ne peux pas, je suis absente.

L’adorable gestionnaire :
Vous pouvez venir les récupérer le 29 ou le 30 février bien sûr ! Il me semble toutefois que cela serait plus aisé pour vous de venir les récupérer le 1er ou le 2 mars.

   #mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le copropriétaire est un sportif de haut niveau !

Ce matin, je discutais avec l’ancien syndic d’un immeuble qui est aussi secrétaire de l’AFUL dont dépend l’immeuble et membre du conseil syndical.

Nous discutions autour d’un café des dossiers de l’immeuble et j’exposais mon point de vue sur un dossier en proposant un autre angle d’attaque.

Mon client m’a regardée d’un coup en me demandant si je faisais un sport de combat.

Ben oui … je suis ceinture bleue de judo, ce qui est un petit niveau. Je viens de reprendre et j’espère bien aller au bout de la noire. Je lui expliquais tout ça pendant qu’il me regardait avec un grand sourire.

Puis d’un coup, en me regardant droit dans les yeux et avec un grand sourire malicieux, il m’a expliquée que lui, il était ceinture noire 7ème dan.

Il a rajouté, au cas où je ne le saurais pas, que ceinture noire, 7ème dan, … c’est un grade d’honneur, un grade qui pose problème. Personne n’a le droit de l’affronter et tout le monde lui doit le respect absolu.

Voilà voilà

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire est juste un homme !

Entendu en assemblée générale il y a 4 ans pour justifier des travaux exhorbitants engagés à la demande du conseil syndical :

Mon Président de Conseil Syndical, avec une mine coupable, explique aux autres que c’est vrai il a donné un accord. Il le regrette profondément. Toutefois à sa décharge, il l’a fait bien malgré lui et sans réfléchir.Il aurait fait n’importe quoi d’ailleurs, puisqu’il n’était plus maître de lui, tellement la copropriétaire, qui l’a sollicité, était jolie.

Il se tourne vers les deux hommes derrière pour chercher du soutien et leur explique que la copropriétaire ne vient jamais aux réunions mais que s’ils la connaissaient, ils auraient fait de même que lui, parce que la chair est faible et que la copropriétaire est une putain de vraie bombe (expliqué en langage châtié du 9ème).

Les deux copropriétaires, avec un grand sourire, le regardent et lui expliquent qu’il n’y a aucune chance qu’ils se laissent dominer par des instincts aussi primaires, parce que, eux, ils sont … homosexuels.

Voilà voilà.

#mefautuntriplecafé

Quand le vieux garçon se fait jeune !

Pendant que j’éditais le procès verbal, j’entendais les copropriétaires papoter entre eux :

Ma présidente du conseil syndical à un copropriétaire, Monsieur C.

– Enfin Monsieur, mais regardez-vous ! Vous êtes devenu tout beau. Nous allons avoir des visites féminines dans l’immeuble. Vous allez briser des coeurs. 

Puis se tournant vers moi pour m’expliquer :

– Il fallait le connaître avant pour me comprendre ! Monsieur C. a changé de garde-robe.

Monsieur C. qui doit avoir entre 65 et 70 ans, a répondu avec un sourire malicieux :

– C’est vrai chère amie que j’ai subi un relooking. Maintenant je suis affublé de la garde-robe qu’il faut. Mais, ne vous inquiétez pas, je mets toujours un préservatif.

Moi je suis tombée en état de sidération. J’étais si stupéfiée que j’étais restée la bouche ouverte à gober toutes les mouches qui auraient pu passer par là.

La copropriétaire, 75 ans, se trémoussant et revenant à la charge .

– Rohhhhh Monsieur.

Lui :

– Quoi ? Je vous ai choquée ? Mon image de garçon de bonne famille en prend un coup ?

Voilà voilà !

#mefautuntriplecafé

Quand le pigeon entretien les parties communes !

Il y a quelques jours, nous présentions notre cabinet à un conseil syndical. Lors de la visite de la copropriété, nous atterrissons sur la toiture terrasse et le président nous explique :

– L’étanchéiété a été refaite il y a quelques années.

– Vous avez pensé à souscrire un contrat d’entretien après les travaux ?

– Non ! Nous n’en avons absolument pas besoin. Nous avons des pigeons …

– Des pigeons ?!?!

– Oui !!! Nous avons des pigeons qui viennent arracher les touffes d’herbe de la toiture et qui s’en servent ensuite pour faire leurs nids dans l’arbre qu’il y a sur ma terrasse.

Puis, en montrant du doigt, une terrasse en contrebas, il nous indique de l’air triomphant d’un enfant ramenant un premier prix :

– Vous voyez là ?

Ben en fait …

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire fait un poisson à son syndic ou pas …

Rendez-vous sur un immeuble de Clamart le 1er avril avec un cordiste et un conseil syndical :

Le copropriétaire m’expliquant : Alors vous voyez les pics anti pigeons cela ne sert à rien actuellement. Nous avons eu une alerte de la ville pour nous prévenir qu’il y avait des goélands et des mouettes sur Clamart.

Moi, me rappelant que c’était le premier avril : Des goélands ? Sérieusement ? En Ile de France ?

Le cordiste rebondit : Oui et ils font des sacrés dégâts. Ils posent leurs pattes sur des pics anti pigeons comme si de rien n’était. D’ailleurs il existe des pics spéciaux contre.

Moi très très souriante : Ils sont attirés par Paris plage ?

Le copropriétaire : Non ! Clamart plage.

Voilàvoilàvoilà

J’ai quand même vérifié en rentrant au bureau si c’était un poisson ou pas.

Je vous laisse vous faire votre propre opinion.

#mefautuntriplecafé

Quand l’oeil du syndic n’est pas si clair !!!

Moi : bon je crois que j’ai la scoumoune, le mauvais oeil si vous préférez ! Regardez, depuis que je suis arrivée au cabinet, on a des problèmes de téléphone fixe, j’ai égaré mon portable, l’imprimante ne marche pas et patiti patata

Mon Président du Conseil Syndical (PCS) : heureusement que la réunion se tient dans une église sous l’oeil béni

Moi : heureusement ! Puis comme ça, ça vous permettra d’honorer le Saint Dick …

Mon PCS : sans jeu de mot graveleux bien sûr !!!

Ha…. honorer … dans une église … O my god … toujours sans jeu de mot hein !!!!! lol

#mefautuntriplecafé