Quand la communication n’est pas aisée !

Un soir, dans un de mes précédents cabinets, je tenais une réunion difficile. J’étais comme sur un ring.

Voici un compte-rendu de la discussion que j’ai eue avec le membre du conseil syndical le plus remonté :
– Vous répondez toujours à côté des questions que l’on vous pose.
– Peut-être qu’en effet il y a un problème de communication …
– Ah … (prenant à témoin les autres copropriétaires) … vous êtes en train de dire que je m’exprime mal.
– Non ! je suis en train de dire que « le langage est source de malentendu » comme dit le Renard de Saint Exupéry
– …
– La communication est un art difficile. Je vous réponds toujours. Si vous ne m’expliquez pas que je réponds à côté, que je n’ai pas compris votre question, comment voulez-vous que je sache que j’ai répondu à côté et comment puis-je rectifier ma réponse de manière à vous satisfaire ? Mais il n’y a pas de raison, qu’avec vous, comme je le fais avec les autres, on ne trouve pas une solution pour que vos formulations rencontrent ma compréhension et que l’on soit enfin sur la même longueur d’onde.
– ………..
La réunion se poursuit. Au bout d’une heure trente de catch, on passe à l’élection du syndic et mon contrat est renouvelé. Ouf ! J’ai réussi à retourner l’assemblée générale.
Le confrère qui attendait derrière la porte de prendre ma place est renvoyé gentiment dans ses bureaux.
On passe au renouvellement du conseil syndical et je me tourne vers mon conseiller :
– Vous représentez-vous au conseil syndical ?
– Non.
– C’est dommage. Vous êtes sûr de ne pas revenir sur votre position ? Votre contribution est très utile.
– Non je reste droit dans mes bottes. J’ai présenté un syndic différent qui n’a pas été élu, je me retire.
– Vous savez ce que j’ai envie de vous dire ?
– Oui ne me citez pas Wilde. Je connais la citation : « Les cimetières sont pleins de personnes irremplaçables ».
– Je ne le ferai pas parce que la citation n’est pas de Wilde mais de Clémenceau. Elle dit : « Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables, qui ont tous étaient remplacés ». Par contre, si vous voulez une citation de Wilde, je vous dirais : « Soyez vous-même, les autres sont déjà pris. »
Là, il m’a fait un immense sourire.
Avec un clin d’oeil, il m’a lancé :
– Je ne suis plus au conseil syndical mais je vous garde à l’oeil.
J’ai pensé : « Ouf ! Le plus dur est passé. On va devenir potes lui et moi. » et j’ai juste répondu :
– A votre service Monsieur.
#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand il y a de curieuses odeurs dans un immeuble

Durant la réunion …

Monsieur X précise :

– Pour information, j’ai décidé d’arrêter la procédure contre la société Y. Je n’ai plus eu envie de m’embêter et les seuils sont plus ou moins acceptables. Au début, on était à des taux supérieurs à 10000 fois ce qui était autorisé dans les analyses. Là on est à 10. Bon je ferai avec. Mon problème c’est surtout le filtre à charbon qui doit être changé régulièrement mais comme la ville se charge du problème, cela devrait aller.

Le syndic un peu curieux :

– Excusez moi mais je viens d’arriver dans ce cabinet. Quelle est l’activité de l’entreprise dont vous parlez ? Ce sont des taux de quoi ?

Le président du conseil syndical intervient :

– Produits chimiques dangereux. L’entreprise Y fait du … Mais d’ailleurs vous verrez tout ça quand vous viendrez faire votre première visite de l’immeuble.

Le syndic un peu taquin :

– Ahhahahaaaaaaaaaaaaa …. la première visite … Bien avec ce que vous venez de m’apprendre, je dois vous avouer que maintenant, … LOL

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire optimise le coût de la sécurité incendie !

Alors qu’ils me demandaient quelles étaient les règles en matière d’extincteurs pour leur immeuble vu le coût prohibitif du contrat de maintenance (77 euros à répartir sur 20), je leur expliquais que :

– blablabla … donc vous êtes un immeuble qui ne reçoit pas de public, n’a pas d’ascenseur ni de chauffage collectif. Si vous voulez retirer des extincteurs parce que vous en avez à tous les étages et que vous en voulez moins, vous pouvez. Si vous voulez résilier le contrat, vous pouvez aussi.

Monsieur X inquiet :

– Mais que se passe-t-il en cas d’incendie ?

Avant que je n’ai eu le temps de répondre, Monsieur Y est intervenu :

– Bien aucun soucis. On mettra en accusation notre syndic parce que c’est lui qui nous conseille de retirer les extincteurs.

Monsieur X dubitatif :

– Mais l’immeuble aura brûlé quand même. Peut-être que …

Monsieur Y, catégorique, lui coupant la parole :

– Mais aucun problème je vous dis ! C’est le syndic qui sera responsable.

Puis, se tournant vers moi :

– C’est bien ça ?

Ben voyons ! Morte de rire.

#mefautuntriplecafé

Quand il faut fixer la date de la prochaine réunion !

Après 4 mois à essayer de joindre des clients, par mail et téléphone, je finis par imposer une date de réunion à un immeuble parce que l’on arrive bientôt au 31 mars date buttoir pour convoquer.

Je leur explique que je n’ai pas le choix et que c’est ou cette date ou une convocation en journée ou alors il reste le vendredi soir à titre exceptionnel. Bien sûr, je suis désolée de les mettre devant le fait accompli mais je n’ai pas le choix parce que, pendant qu’ils ne répondaient pas, mon planning s’est rempli lentement mais sûrement.

Un copropriétaire me répond qu’il comprend mais que je ne suis pas flexible et que j’oublie une chose importante : eux ils sont plus nombreux à gérer leur planning que moi qui suis seule.

Hahahahahahaha
#mefautuntriplecafé

Quand le syndic essaye de fixer son planning d’AG

Mail de réponse reçu ce jour, d’un président de conseil syndical, en réponse à une proposition de date pour tenir l’assemblée générale ordinaire :

« Vous me proposez aujourd’hui une date pour l’assemblée générale, date dont nous n’avons jamais entendu parler. »

Ben … en fait …

Voilà voilà

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire est fan de Marvel !

Au moment de la signature de la feuille de présence, je rappelle à l’assemblée :
– si vous avez des pouvoirs n’oubliez pas de le signaler
Un primo accédant, très sérieux :
– des pouvoirs ? Vous parlez de super pouvoirs ?
Heu…
#mefautuntriplecafe

Quand le syndic fait chanter ses copropriétaires !

Ce soir, après 1h30 d’assemblée générale, j’ai réussi à pousser mes derniers copropriétaires dans l’ascenseur du cabinet.

J’enchainais les réunions depuis le début de l’après-midi et j’avoue qu’en finissant ma troisième réunion de la journée, j’étais ravie de pouvoir ENFIN quitter le bureau.

Alors que les portes de l’ascenseur se refermait et que je respirais pour le première fois depuis le début de la journée, j’ai entendu mes clients chanter en coeur La Reine des neiges.

J’avoue que je suis incapable de savoir s’ils chantaient parce que :

– ils étaient contents d’être « libérés, délivrés » de leur syndic et de pouvoir rentrer chez eux parce que j’étais un peu speed en cette fin de journée, pressée d’en finir.

ou

– ils étaient contents pour moi que je sois « libérée, délivrée » et que je puisse rentrer chez moi parce que j’avais l’air claquée.

#mefautuntriplecafé