Quand le copropriétaire est cordial mais pas toujours !

il s’agit d’un immeuble de 2 copropriétaires.

Un des copropriétaires, qui est majoritaire, fait des travaux dans un de ses lots et … oups … il fait malencontreusement tomber le sol pile poil à un endroit bien pratique pour ses travaux.

Bon … On va dire coïncidence. Qu’est-ce que cela pourrait être d’autre d’ailleurs ?! 😉

Toujours est-il qu’un arrêté de péril tombe.

L’autre copropriétaire ne le prend pas très bien … Il le fait savoir en écrivant directement au copropriétaire « malchanceux » en mettant le gestionnaire en copie, forcément !

Premier mail :

« Attention famille X

Allez faire un petit tour aux premiers étages Mr le marchand de sommeil et soyez humbles devant les appartements des locataires qui me demande si il y a du plomb dans les appartements que la famille X leurs louent . Vous êtes des menteurs professionnel nous serons le démontrer à la justice vous ne faites que retarder le temps à changer de syndic comme de chaussettes. Aux lieu de menacer vos copropriétaires qui sont irréprochables comme un obsessionnel , occuper vous de démontrer lés preuves quant à la cour ainsi que l’assurance de la cheminée du restaurant avec son cerclage déclaré etc.. Ni vous qui en cachette faites des photos dans des couloirs d’immeubles frappé de péril ( 107)  ni votre père qui me hurle dessus comme un chef de clan ni votre frère en djellaba qui me traduit votre père en quatre yeux m’impressionnez vous êtes des MENTEURS et nous serons le démontrer.

Cordialement Monsieur Y »
Le cordialement semblait un élément important pour clore un tel mail sur une note de douceur.
Réponse de Monsieur X
« Monsieur Y,

En ce qui concerne mon locataire au premier étage droit, il dispose du diagnostique plomb amiante comme tout locataire.

C’est une obligation avant la mise en location.

Pour ce qui est du restaurant, voyez avec mon père.

Je souhaite que les travaux avance mais ces agissements les ralentissent.

Cdlt
Monsieur X »

Le cordialement adoucit encore une fois le propos. On en perçoit l’importance facilement.

Réponse de Monsieur Y :

« Vous n’êtes qu’un menteur et nous attendons notre tour pour le démontrer vous n’êtes qu’un malade pathologique alors faire votre petit ragots de bigot qui cache sa misère à d’autre. Vous n’êtes qu’un petit vicieux de bas quartier vous impressionner pas grand chose en fin de compte , le compte rendu de justice ne vous a pas suffit il y a des gens comme ça vous êtes de ces gens là »

Mais où est donc le cordialement ?

Hein ?! Où est-il ? Tout fout le camp ! Vous ne trouvez pas ?!

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le locataire a un chien !

Mail reçu à l’instant de la société de ménage :
« Mon agent a surpris, il y a une semaine,  au sous sol, un résident  avec son chien qui a failli le mordre lorsqu’il s’est plaint des crottes habituellement laissées dans le couloir des poubelles (on peut vous envoyer les photos prises) . Avec l’aide de Mr B.  nous avons su que c’est le locataire de Mr T. au RDC de l’escalier 3.
Nous vous demandons d’afficher une note pour éviter que les résidents accompagnent leurs animaux y faire leurs crottes; car mon agent l’avait plusieurs fois constaté et ramassé les crottes; mais ne savait pas qui en était l’auteur. »
#mefautuntriplecafé