Quand l’intérimaire arrive !

Je récupère un intérimaire pendant quelques jours. Mon boss me demande de lui confier des missions, ce qui est une excellente idée.
Il arrive dans le bureau.
Je lui demande :
– Tu sais gérer un sinistre ?
Il me répond, très sûr de lui :
– Oui. Tu veux que je te montre comment faire ?
Moi, avec un grand sourire :
– Non merci beaucoup. Je sais déjà mais, par contre, je veux bien que, toi, tu fasses.
#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand la locataire est blonde !

Bon, à midi, j’avais rendez-vous pour une recherche de fuite chez un bijoutier du centre.
J’attends le plombier, on localise le truc et on file dans l’appartement du dessus.
La locataire qui nous ouvre, toute ébouriffée, puant le sexe et l’alcool, est magnifique, une vraie beauté … sauf qu’elle est en petite culotte. Oui ! Il n’est QUE midi !
Elle s’habille à grande peine … c’est à dire qu’elle chope un pantalon qu’elle met et elle ne le ferme pas, ce qui laisse une vue directe sur son pubis que l’on voit derrière sa culotte transparente.
Bon … je lui propose de finir de se boutonner pendant que le plombier va chercher ses outils.
Elle s’exécute et me raconte sa vie.
Alors, elle est dans le cinéma, elle est allée au Brésil et a ramené un type des favellas qui lui sert de doudou, … et patati et patata.
Bon, pendant ce temps, le plombier répare la fuite, du moins essaie de réparer.
Il s’agit d’une fuite sur une alimentation privative d’eau.
Même en fermant le robinet d’arrivée d’eau de l’appartement, il n’arrive pas à arrêter l’eau puisque le robinet est HS et du coup ses soudures ne prennent pas.
Et là j’entends la beauté ébouriffée et reboutonnée déclamer : « Madame, si je comprends bien, l’eau est coupée mais n’est pas fermée hein ? »
Heu … comment te dire …

Un syndic très très coquin !

Je sors d’un rdv d’expertise du côté de Pigalle. L’expert d’assurance n’étant pas venu, je propose à mon président du conseil syndical (PCS) de prendre des photos du parquet gondolé et d’essayer de régler les choses à distance.
Je venais à peine de finir de parler que mon PCS, qui est un rêve incarné homme, s’est rué sur son appareil photo.
Une seconde plus tard, il se roulait dans tous les sens, couché sur le parquet à mes pieds pour prendre des photos pendant que sa femme ahurie me servait le café.
Et moi, totalement hilare intérieurement, je regrettais de ne pas avoir des talons de 12 cm ce matin parce que je n’avais qu’une envie c’était de lui dire :
« Hummmmmmmm, tu as été un PCS très très vilain ! Lèche les bottes de ton syndic pour te faire pardonner ! »
Mais bon, je n’ai rien dit du tout, restant professionnelle jusqu’au bout.
J’ai juste montré les coins à photographier de manière à ce qu’il se contorsionne un peu plus pour voir …
Alalalala !!!
Voilà ! Le fantasme d’un homme qui se roule à mes pieds, c’est fait !
Au suivant.
Explosée de rire !

Quand l’impossible devient possible !

Il y a 50 cm d’eau dans la fosse de l’ascenseur.
L’ascenseur a été arrêté par la société chargée de son entretien.
J’envoie un plombier et coordonne sont intervention avec l’ascensoriste.
Le PCS, en double de mes mails, appelle.
Il n’est pas sûr que l’intervention d’un plombier soit nécessaire.
En effet, il lui parait impossible qu’il puisse y avoir une fuite dans la fosse puisqu’il n’y a vu aucun tuyau en apparent.
Heu …
Mouais … 50 cm quand même d’eau apparue par magie d’un coup et qui va disparaître aussi soudainement à n’en pas douter !!!!

Je me demandais à l’instant pourquoi je perds mon temps l’été sur les routes de Compostelle.
C’est idiot !
Si j’ai besoin d’un miracle, il me suffit d’aller juste visiter plus souvent mes immeubles.

Quand le copropriétaire est quelqu’un de flippant !

A 7h45 ce matin j’étais sur un immeuble pour aider le plombier à entrer dans les logements.
En effet il pleut littéralement dans les parties communes mais les locataires chinois n’ouvrent pas la porte, même s’ils sont là.
On a prévenu le PCS hier soir.
Quand on est arrivé, on a eu accès à tous les logements sans problème.
Les locataires étaient au garde à vous.
Et sur chaque porte, on a vu collé un mot en mandarin.
Mais c’est qui mon copropriétaire ? ptdr !

Un syndic plein d’astuce !

Mail reçu entre le lundi : « L’eau coule depuis samedi dans la cage d’escalier. 2 étages sont inondés. J’ai appelé les pompiers, la police plusieurs fois mais personne ne veut se déplacer. Il faut absolument entrer dans l’appartement de Monsieur X qui n’est pas là. Je vous demande de faire le nécessaire pour rentrer avec un serrurier chez Monsieur M pour arrêter le sinistre. »
Bon … donc … elle a harcelé tout le WE la police et les pompiers qui n’ont pas voulu se déplacer, bien que l’eau coule à flot dans l’immeuble ?
Mais elle est persuadée que moi, je vais d’un claquement des doigts résoudre le soucis et faire venir tout le bazar à l’immeuble ?
Et si forcer la porte d’un appartement n’était pas délictuel, je me demande bien pourquoi elle ne l’a pas fait dès samedi et a attendu lundi pour demander à son syndic d’en prendre la responsabilité hein !
Puis pourquoi faire simple quand on peut tout détruire et envoyer son syndic en prison par la même occasion ? Franchement !
J’ai juste demandé à un plombier de poser un robinet d’arrêt sur la partie de l’alimentation de l’appartement qui se trouvait dans le couloir afin de pouvoir couper l’eau de l’appartement de l’extérieur.
En 30 mn le soucis était réglé.
Ah les copropriétaires ! Des assistés !

Quand les copropriétaires sont bien informés !

– Oui vous m’avez envoyé un courrier pour me demander de remplir un constat dégât des eaux.
– C’est vrai.
– Je refuse de le remplir.
– ?
– Oui le sinistre provient d’une partie commune ! Le plombier doit peindre le mur dégradé.
– Monsieur, il est vrai que le sinistre est d’origine commune. Par contre, un plombier n’est pas un peintre et je peux vous expliquer la différence si vous voulez.
– Mais le plombier avait dit …
– Ce que le plombier a dit ne m’intéresse pas. Vous avez eu un sinistre. Il y a des dégats. Il faut remplir un constat et remplir une déclaration pour vous faire rembourser.
– Oui mais l’immeuble est responsable. Vous savez je suis parfaitement informé. Les déclarations d’assurance à foison sont un vrai problème. C’est dit partout. Je ne vois pas pourquoi je souscrirai à alimenter la dérive.
– Sans doute mais là en l’occurrence, c’est très simple. Soit vous avez des dégâts et vous les déclarez parce que l’immeuble ne les remboursera pas. Soit vous ne déclarez rien et on considère que vous n’avez pas de désordre et vous comme moi, on passe à autre chose.
– J’ai un carré de 10 cm à repeindre. Vous ne vous rendez pas compte comme c’est difficile de louer un appartement avec ce carré à repeindre dans les WC. Les locataires ont l’impression de vivre dans l’humidité. C’est très malsain.
– Donc vous allez remplir le constat DDE ?
– Je ne demande que ça ! Et vous avez de la chance parce que je suis parfaitement bien informé ! Je raconterai sur le constat l’histoire des sinistres de mon logement afin d’attirer l’attention des assurances sur l’état de l’immeuble.
Mais bien sûr ! sourire. Comme ça avec un peu de chance, si l’attention de tous est bien attirée, on aura des primes qui explosent voire des propositions de franchise …
sourire.