Quand le copropriétaire autorise un voisin à faire des travaux !

Sur un de mes immeubles dans une charmante bourgade de l’arrière pays, les copropriétaires m’appellent paniqués.

Le copropriétaire du dernier étage a décidé de faire des travaux et son entreprise a détruit TOUS les conduits de cheminée de l’immeuble.

Les copropriétaires ne comprennent pas pourquoi. Dans un état proche de l’hystérie, ils inondent mon standard téléphonique surtout que certains conduits servaient pour évacuer leurs gaz de chaudière. Ces conduits, bouchés, n’évacuent plus rien, les appareils se mettent donc en sécurité et … plus d’eau chaude.

Ils sont d’autant plus furieux que l’entreprise explique à qui veut l’entendre que le syndic, à savoir la charmante gestionnaire que je suis, a donné un accord écrit, ce qui est sur réaliste parce que bien sûr que je n’ai jamais fait cela.

Je démêle peu à peu l’imbroglio avec l’entreprise et le propriétaire du dernier étage.

Je découvre que mes copropriétaires auraient autorisé, sans me le dire, et par écrit le coropriétaire du dernier étage à détruire leurs cheminées.

J’appelle ma présidente du conseil syndical pour faire un point et lui demander si l’impossible est possible et qu’il existe un document de ce genre.

Ma cliente me répond ceci :

« On ne savait pas. On a autorisé la destruction des cheminées mais pas des conduits. »

Mais bien sûr … parce qu’il serait possible de détruire une cheminée sans supprimer un conduit ?

Heureusement que ce sont des parties communes à jouissance exclusive … ce qui va me permettre d’agir.

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le copropriétaire a une fuite !

Discussion avec un client :

Moi : Je comprends bien que vous avez une fuite mais je ne comprends pas où. Elle se trouve sur la canalisation verticale ou horizontale ?

En fait je cherchais à déterminer à quel endroit se trouve la fuite afin de savoir si elle est privative ou commune mais je sentais bien que cela laissait le client perplexe.

Il est resté silencieux pendant quelques secondes qui m’ont semblées interminables et il a demandé :

Horizontal c’est le baton qui est droit vers le ciel ou couché ?

Voilà voilà … on va finir par y arriver ! Simple question de vocabulaire. Sourire.

#mefautuntriplecafé

Quand l’architecte a des problèmes de conversion !

8:00 ce matin : rdv chantier sur un immeuble avec une entreprise pour vérifier un budget travaux qui me semblait un peu élevé.
L’architecte avait chiffré et a fait faire des devis à 12500 euros.
L’entreprise avec qui je suis venue me donne un budget estimatif inférieur à 5000 euros.
L’architecte doit fonctionner dans une autre monnaie non ?!
Je ne vois que ça comme explication…
Sans commentaires.
#mefautuntriplecafé

Quand le Président du Conseil Syndical est une femme !

Au moment de l’élection du conseil syndical, la présidente du conseil syndical, une petite nana trentenaire toute mimi et hyper énergique, prend la parole et explique pour motiver les candidatures :

– J‘ai besoin d’un homme ! Je veux des hommes !

Moi, la taquinant : C’est quand même un peu tendancieux comme formulation, Mademoiselle X, si vous me permettez.

Ma PCS : ? Ahhhhhhhhhh ! Non pas dans ce sens ! C’est pour le conseil syndical. C’est que même s’il y a l’égalité des hommes et des femmes bien sûr, moi je ne me sens pas les compétences de changer des ampoules ou discuter travaux avec les entreprises. J’ai besoin d’un homme pour le faire à ma place.

Bon je n’ai rien répliqué. J’ai juste fait un grand sourire …

Egalité des hommes et des femmes : ok ! mais égalité avec les hommes qui servent de larbins à des femmes qui se veulent aussi fortes qu’eux mais n’ont pas les compétences de discuter comme eux …

Ca promet la société de demain !

#mefautuntriplecafé

 

Quand la situation devient inimaginable !

– La voisine du premier jette ses excréments dans mon jardin.
– …
– Mais vous allez faire quoi ?
– Rien. C’est un problème privatif.
– C’est inimaginable de me dire ça.
– Non c’est surtout la loi. La dernière fois vous aviez accusé la voisine du RDC. Prenez contact avec un avocat, portez plainte, faites ce que vous voulez mais le syndic n’interviendra pas pour gérer des problèmes de voisinage.
– C’est inimaginable ! La police refuse de prendre ma plainte.
– Je ne peux rien pour vous.
– C’est inimaginable !
– …
– Bon deuxième problème : on n’a un soucis d’eau chaude. Vous êtes au courant ?
– Oui un projet de rénovation va être mis à l’ordre du jour de la prochaine réunion.
– Mais en attendant, vous trouvez normal que le syndic ne vienne pas remettre la chaudière en route quand elle tombe en panne ?
– Mais quelle idée vous avez de mon métier ? Vous pensez vraiment que j’ai une caisse à outil et que je me déplace d’immeuble à immeuble pour réparer les chaudières ?
– non mais vous ne faites rien.
– Bien encore faudrait-il que je sois prévenue et que je sois prévenue pendant les heures ouvrables … Je ne suis pas Madame IRMA et si personne ne me prévient, je ne peux pas faire le nécessaire.
– C’est inimaginable.
– Nous allons écourter la conversation ce sera mieux je pense.

#mefautuntriplecafé

Quand le conseil syndical est un amour !

Vis ma vie de syndic au bout de sa vie
J’avais rdv de chantier à 8H30. Problème de RER B et bien que je sois partie avec une demi heure d’avance, j’arrive avec 30 mn de retard. Bref.
L’architecte et le CS m’attendent sur le chantier. C’est le premier rdv de chantier. L’échafaudage n’est même pas monté. On commence à définir le planning des rdv hebdomadaire.
L’architecte :
– Et si je vous proposais tous les mardi à 8h ?
Tout le monde me regarde.
Moi :
– Ah non ! Je suis en période d’AG. Je rentre rarement avant 23h ou minuit à la maison. Le temps de diner et patati et patata, je dors vers 2h. Il n’est pas question que je me lève à 5h du matin pour partir à 6h afin d’être sûre d’être là à 8h. Ca me ferait moins de 3h de sommeil.
Le CS me regarde totalement abasourdi. Il ne s’était jamais imaginé que ma vie pouvait être comme ça …
L’architecte, un peu « têtu »sur les bords :
– Mais le lundi soir vous n’avez pas d’AG.
Le CS lui balance, avant même que je n’ai le temps de répliquer, assez vertement :
– Petit Syndic vient de vous dire pas avant 9h30. Si elle ne dort pas assez, elle va finir par craquer. Donc c’est 9h30.
Merci ! Merci ! Merci !

Quand les travaux de fibrage de l’immeuble commencent !

Quand le technicien de la fibre appelle le jeudi soir au bureau pour demander comment il doit procéder pour raccorder l’immeuble.
Bon … l’entreprise se fait doucher.
On revient mercredi au taf et on apprend que :
1- il est allé à l’immeuble sans détecteur
2- il a défoncé le bitume à la pioche pour trouver où la fibre passait
Et on est juste au 21ème siècle mais lui, c’est un vieux de la vieille, il fait les trucs à l’ancienne !!!
3- il n’a pas rebouché ses trous
4- les copropriétaires ne peuvent plus se garer sur le parking
5- la fibre n’est toujours pas installée
5- la société t’explique que « oui bon, elle comprend que tu ne sois pas contente … mais bon, que veux-tu, c’est un nouveau ».
Voilà voilà ! tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien !!!
#mefautuntriplecafé