Quand le syndic a envie de musarder !

Puisque l’on est samedi, revoilà une anecdote en lien avec la vie du bureau :

C ‘était il y a 3 ans, un échange de SMS avec mon ancien boss, que j’adore, qui lit mes bêtises et à qui j’avais envie de faire un clin d’oeil :

– Bonjour Boss. J’ai failli oublier de me lever ce matin mais je suis en route. Tout va bien.

– Nafy voyons !!! C’est fini les vacances scolaires.

– Mais Boss, personne ne me dit jamais rien. Où est la note qui l’indique ?! Lol

#mefautuntriplecafé

 

Coquineries au cabinet !

Comme vous le savez, le week-end je vous raconte des anecdotes hors copropriété Voici une anecdote sur le cabinet qui nous fait rire encore.

Nous avons un problème de gâche en ce moment et la porte du cabinet est toujours fermée. Les copropriétaires utilisent donc l’interphone et nous descendons leur ouvrir.

Une copropriétaire sonne à l’interphone.

Un de mes gestionnaires se lève, lui répond et nous fait :

– Je reviens. Je vais monter Madame X.

Heu …

#mefautuntriplecafé

Quand le vitrier intervient !

La vitre de la porte vitrée du cabinet se barre. J’appelle un vitrier en expliquant l’urgence.
La secrétaire me rappelle :
– Ah bon vous avez changé de cabinet ? Non mais parce que je vous connais. Votre nom se retient.
– ….
– oui ! C’est à cause de votre éclat de rire.
– …
– non mais ce n’est pas ce que je veux dire mais il transperce un peu les oreilles quand même parfois.
Voilà voilà
Soyez heureuse, gaie et pleine de joie tant que vous voulez mais évitez de rire.
Lol
Bref. le vitrier débarque fissa.

#mefautuntriplecafé

Quand le syndic est un chamalow !

Mail reçu à l’époque avec copie à mon directeur et mon assistante !

Il s’agissait d’une assemblée générale, celle épouvantable du jeudi matin que l’on déteste, celle où on décide de supprimer le poste du gardien avec les uns et les autres qui s’écharpent et le syndic qui rêve de vacances, grasses matinées et de café !

 » Madame,
Je tiens à vous remercier pour le travail effectué en si peu de temps.
Merci aussi pour le bon déroulement de la séance.
Merci Monsieur T(mon dirlot) pour votre réactivité et votre choix.
Merci Madame P(mon assistante) pour votre diligence.
Je souhaite sincèrement que l’année se déroule comme ce dernier mois.
O.L. »

Je reçois des mails gentils, de remerciement et tout en permanence mais là, je trouvais que c’était trop …. Puis j’étais claquée ! Bref, j’étais toute émue, les larmes aux yeux parce que … voilà quoi … on a beau être syndic, on a parfois des restes de p’tit coeur sensible qui ressurgissent malgré nous ! 😉

Mon assistante me regarde, curieuse, et me dit pliée de rire :
– En fait, tu mènes tout le monde à la baguette mais dans le fond tu n’es qu’un chamalow toujours prêt à fondre.
– Chutttttttttttttttttttt ! Ne casse pas ma réputation.
Non mais sérieux !!! Y a pas moyen de se laisser attendrir en paix ! Fichu métier !

#mefautuntriplecafé

Quand le gestionnaire rit !

Il y a deux ans, dialogue sur réaliste dans mon bureau.
Mon assistante à l’attention de mon directeur :
– Attention Monsieur ! Si ça continue, je vous envoie Petit Syndic rire dans votre bureau.
Mon directeur :
– Ah non !!! Surtout pas ça !
Puis il se retourne vers moi :
– Petit Syndic si avec votre rire vous cassez les vitres, vous payez leur remplacement !
Moi :
– Alors que vous avez un assureur dans le groupe, vous n’avez même pas pensé à prendre l’option bris de glace ?
Non mais franchement ! J’vous jure !

#mefautuntriplecafé

Quand y a du rififi chez le syndic !

C’était il y a deux ans, une discussion au sein de ma cellule :
Mon super comptable : Alors ? Nafy ne t’a rien dit ?
Ma super assistante : Non rien. Mais voilà cela fait déjà un an que l’on est binôme. Ce n’est plus comme avant tu sais.
Et elle déclame ça … la larmichette à l’oeil.
– Ah … toi aussi ?
Il réplique la voix tremblotante la larmichette à l’oeil aussi.
– Oui tu vois, elle ne me parle plus. Bientôt on fera bureau séparé, tu verras.
Rohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! Non mais sérieux !
Y a pas un article de la loi de 1965 qui interdit de se moquer de sa gestionnaire ? lol
#mefautuntriplecafé

Quand m’envoyer en AG relève du « sauvez Willy »

Je n’avais pas la super forme. C’était un jour du « jaipasenvie ».
Après 3 convocations, il était malgré tout temps d’aller en assemblée générale. Je traînais des pieds.
Je prenais mon dossier au moment où une avalanche tombe. J’étais dépitée.
Mes gestionnaires ont décidé de prendre les choses en main :
L’un a enfilé sa veste et m’a expliqué qu’il allait me déposer.
L’autre a vérifié mon dossier d’assemblée générale. Il n’y avait pas de procès verbal, pas de feuille de présence.
Je n’ai même pas eu le temps de râler qu’il avait déjà attrapé son imprimante portable (la mienne est HS), l’avait testée sur mon portable et avait tout fourré avec mon dossier dans un sac à roulettes.
L’autre a attrapé le sac et m’a poussée gentiment mais fermement vers sa voiture, a ouvert la porte, m’a installée et s’est dirigée vers ma salle de réunion.
10 mn plus tard, sans avoir eu le temps de dire « ouf » j’ai été déposée avec mes sacs dans la salle.
J’avais l’impression qu’ils avaient monté une opération commando juste pour moi et que j’étais la personne à sauver. lol
Toujours est-il que j’étais prise au piège, dans la salle, face aux copropriétaires… plus moyen de m’échapper.
Bref j’ai tenu l’AG. J’étais un peu obligée quand même. Lol
#mefautuntriplecafe