Quand le syndic n’est pas de la bonne Vendée !

Hier en réunion :
– Ah vous êtes de Vendée ?
– Non j’y ai une maison seulement. Vous connaissez la Vendée ?
– Oui. Je suis vendéenne.
– Vous êtes d’où ?
Sainte Hermine. C’est entre Luçon et Fontenay le Comte.
– Ah … Moi ma maison est aux Sables.
Puis il se tourne vers les autres pour leur expliquer :
– Vous savez c’est dans le Sud de la Vendée, un pays de marécages.
J’explose de rire et je regarde mon Président du conseil syndical :
– Oui, un endroit où il fait sombre et froid parce que le ciel est toujours bas et que le soleil refuse de s’y lever.
Il me regarde avec un sourire énorme :
– Ben vous êtes quand même très dans le Sud !
– Oui en effet ! Mais on a l’avantage d’être au calme et d’avoir des paysages magnifiques. Mais vous avez raison ! On est environ à 70 km des sables. D’ailleurs on y va jamais … beaucoup trop loin, plus le même monde. On se contente de la Tranche ou de la Faute à 40/50 km nous …

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le locataire a un chien !

Mail reçu à l’instant de la société de ménage :
« Mon agent a surpris, il y a une semaine,  au sous sol, un résident  avec son chien qui a failli le mordre lorsqu’il s’est plaint des crottes habituellement laissées dans le couloir des poubelles (on peut vous envoyer les photos prises) . Avec l’aide de Mr B.  nous avons su que c’est le locataire de Mr T. au RDC de l’escalier 3.
Nous vous demandons d’afficher une note pour éviter que les résidents accompagnent leurs animaux y faire leurs crottes; car mon agent l’avait plusieurs fois constaté et ramassé les crottes; mais ne savait pas qui en était l’auteur. »
#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire s’explique avec un autre !

Une fois la réunion de ce matin levée, j’entends mes copropriétaires discuter pendant que je rassemble mes affaires.

Je vous restitue l’échange que j’ai surpris entre mon Président du conseil syndical et une de ses collègues du conseil syndical :

Mon PCS : Ils sont 7 dans 28m2 ! Enfin, comment peut-on louer son logement comme cela ? C’est invraisemblable.

L’autre membre du conseil syndical : Mais ce que font les uns et les autres chez eux, cela ne vous regarde pas. Vous dites qu’il loue, moi je dis que ce sont des visiteurs fréquents. D’ailleurs, ils ne sont jamais là tous en même temps puis ils sont très polis et respectueux.

Mon PCS la détaillant du regard d’un coup : C’est vrai que vous êtes blonde, vous ! J’avais oublié.

Ma copropriétaire : Que vient faire ma couleur de cheveux dans la discussion ?

Mon PCS : Rien. Ne changez rien ! Ca rame un peu mais ce n’est pas grave. Restez blonde comme vous êtes !

Mon PCS lui a tendu la main et elle la lui a serrée en le remerciant pour le café qu’il venait d’offrir. Ils se sont quittés bons amis.

#mefautuntriplecafé

 

Quand le copropriétaire est prêt à en découdre !

J’avais une assemblée générale à Pantin ce matin.

Tout se passe bien dans l’immeuble. Il y a juste ce copropriétaire, membre du conseil syndical, qui loue son logement de 28 m2 à 7 co-locataires. 7 colocataires dans 28 m2 cela peut sembler beaucoup à première vue mais mon copropriétaire m’a « expliqué » les choses. Il m’a indiqué qu’il n’y a pas 7 lits, ce qui signifie qu’ils ne dorment pas tous en même temps dans le logement … J’en ai déduit peut-être vite que certains devaient bosser la nuit et qu’ils devaient dormir le jour quand les autres étaient au turbin à leur tour … enfin bref !

Ce copropriétaire, qui ne voit aucun problème à sa façon d’exploiter son logement, ne comprend pas pourquoi il a de fortes charges d’eau qu’il a donc refusé de payer.

On l’a poursuivi. On a gagné.

Il a fait appel. Il a perdu pourtant rien n’y fait. Pour lui c’est un problème de compteur qui ne fonctionne pas. Il n’en démort pas. Bon.

Hier après-midi, je reçois un mail de sa part dans lequel il m’invective. Il m’explique que j’aurais quitté la dernière réunion en pleine séance, sans quelle soit finie et papati et papata … Soit. Sauf qu’il y a comme un beans puisque j’étais secrétaire et que je suis sortie de réunion avec le procès verbal signé par le bureau dont il était membre et ainsi de suite. Je le lui explique le plus courtoisement possible.

Il répond furibond que, de toute manière, il a bien l’intention de me « faire la misère » lors de la réunion du lendemain.

Je dors mal. Ce matin, j’arrive remontée comme un coucou suisse, prête à en découdre et …

Plouf…

Mon copropriétaire revenchard et furieux n’est même pas venu … Il avait anticipé son absence en donnant il y a plusieurs jours un pouvoir à une autre copropriétaire.

Tout son discours, ses menaces de représailles et autres, ce n’était donc que du flanc prémédité juste pour me pourir ma nuit et me faire peur.

Mais quel intérêt ?

Je sors juste de la réunion et je me faisais la réflexion que je faisais un métier passionnant c’est vrai mais vraiment pénible parfois.

Le client ne se rend pas toujours compte qu’il parle à une personne et des dégâts qu’il peut causer ou alors il s’en rend bien compte et, là, cela devient vraiment effrayant !

#mefautuntriplecafé

Quand le syndic a de la magie dans les yeux !

Quand on m’explique, très sérieusement, que je dois prendre à ma charge un ballon d’eau chaude fuyard parce que :

1- ça fait 30 ans qu’il ne fuyait pas

2- comme par hasard, je vais dans la cave et il se met à fuir…

A mon avis, pour ma copropriétaire, je dois dégager des ondes négatives. Sourire.

Ceci dit, tout est relatif et au lieu de parler de négatif, j’aurais pu parler de super pouvoir. Après tout, ce genre don est embarassant quand on est syndic mais, imaginez que je sois plombier …  dans ce cas, faire fuir les ballons rien qu’en les regardant, ce serait le début de la fortune, non ?

Un ami m’a suggéré de devenir gardien de but … cela pourrait être aussi une idée.

Quoiqu’il en soit, avec un talent pareil, il faut sérieusement que je prenne quelques secondes pour réfléchir à une reconversion !

#mefautuntriplecafé

Quand le syndic se rend dans l’arrière pays !

J’ai raté au mois de novembre la descente en hélicoptère devant ma résidence située dans l’arrière pays parisien. La police venait mettre fin à du trafic de drogue en masse.

J’ai eu hier pourtant une séance de rattrapage, un petit apperçu rien que pour moi.

Je visitais cette fameuse résidence quand la police est arrivée en voiture en masse, m’a bousculée, a refusé mon aide et a pénétré dans un bâtiment pour en ressortir quelques instants plus tard avec un gars menotté qui se débattait comme un beau diable.

Impressionnant !

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand le copropriétaire est joueur !

Quand mon Président de Conseil Syndical m’indique qu’il ne faut pas se tromper dans les civilités pour ses biens parce que :
lui s’appelle Dominique L donc Monsieur Dominique L
sa femme s’appelle Dominique L donc Madame Dominique L
et ils ont appelé leur fille Dominique L donc …
J’ai failli demander si
Dominique L (Monsieur) X Dominique L (Madame) = (Dominique L) au carré
mais je n’ai rien demandé.
J’ai juste pris note que cela donnait Dominique L aussi mais Mademoiselle cette fois.
Je n’ai pas non plus éclaté de rire quand il m’a expliqué que :
– l’indivision 1 était composée de Dominique L (lui) et Dominique L (fille)
même si j’ai pensé que cela faisait des (Dominique L) au cube … lol
– l’indivision 2 était composée de Dominique L (sa compagne) et Dominique L (fille)
Ah … comme quoi un (Dominique L) au cube et un autre (Dominique L) au cube ne sont pas les mêmes parfois …
– et patati et patata
et j’ai pris note très sérieusement.
#mefautuntriplecafé