Quand le CS est un amour !

Vis ma vie de syndic au bout de sa vie
J’avais rdv de chantier à 8H30. Problème de RER B et bien que je sois partie avec une demi heure d’avance, j’arrive avec 30 mn de retard. Bref.
L’architecte et le CS m’attendent sur le chantier. C’est le premier rdv de chantier. L’échafaudage n’est même pas monté. On commence à définir le planning des rdv hebdomadaire.
L’architecte :
– Et si je vous proposais tous les mardi à 8h ?
Tout le monde me regarde.
Moi :
– Ah non ! Je suis en période d’AG. Je rentre rarement avant 23h ou minuit à la maison. Le temps de diner et patati et patata, je dors vers 2h. Il n’est pas question que je me lève à 5h du matin pour partir à 6h afin d’être sûre d’être là à 8h. Ca me ferait moins de 3h de sommeil.
Le CS me regarde totalement abasourdi. Il ne s’était jamais imaginé que ma vie pouvait être comme ça …
L’architecte, un peu « têtu »sur les bords :
– Mais le lundi soir vous n’avez pas d’AG.
Le CS lui balance, avant même que je n’ai le temps de répliquer, assez vertement :
– Petit Syndic vient de vous dire pas avant 9h30. Si elle ne dort pas assez, elle va finir par craquer. Donc c’est 9h30.
Merci ! Merci ! Merci !

Publicités

Quand le copropriétaire de Neuilly sermonne un autre !

Lors de ma réunion de ce matin à Neuilly sur Seine, le Président du Conseil Syndical me sermonne en regardant un autre membre du conseil syndical Monsieur Y :

– Donc Petit Syndic, c’est votre rôle de nous trouver des entreprises compétentes. J’espère bien que vous allez continuer.

Je reste impassible en me demandant ce qu’il me raconte. Il reprend :

– Cette entreprise X a été une catastrophe.

Un autre membre du conseil syndical poursuit, à mon intention, toujours en regardant Monsieur Y :

– Elle n’avait même pas de contrat d’ailleurs. Mais qui l’a appelé ?

Monsieur Y intervient :

– C’est moi qui l’ai appelée parce que c’était une entreprise conseillée par l’architecte au moment de la construction de l’immeuble, il y a 50 ans.

Le PCS :

– Oui. Nous avons un contrat pour le chauffage avec telle autre entreprise. Il ne faut plus appeler l’entreprise X.

Puis se tournant vers moi :

– Donc c’est votre rôle de nous conseiller sur les meilleures prestataires. Vous l’avez fait pour telle intervention, pour telle autre. Nous en sommes très satisfaits et nous espérons que vous allez continuer à le faire.

Voilà comment, dans mon immeuble de Neuilly sur Seine, mon Président du Conseil Syndical s’est servi du syndic pour sermoner un autre copropriétaire, Monsieur Y, et lui faire passer le message d’arrêter ses conneries, sans l’offenser.

#mefautuntriplecafé

Quand l’immeuble est presque neuf !

La copropriétaire : Il manque un sapin dans mon jardin. C’est à cause de ça que j’ai été cambriolée.
Mon assistante : Vous avez été cambriolée ? Que s’est-il passé ? Vous avez déposé plainte ?
La copropriétaire : Non ils sont passés simplement dans le jardin. Ils ne sont pas arrêtés.
Mon assistante : ………..
La copropriétaire : Bon vous faites une déclaration à l’assurance Dommage Ouvrage ?
Mon assistante : Mais pourquoi la Dommage Ouvrage ?
La copropriétaire : Parce que c’est lié à la construction. C’est la faute du promoteur si j’étais cambriolée. Quand il a construit l’immeuble, il n’a pas mis le sapin.
Mon assistante : Ahhhhhhhhhhhhhh
Voilà voilà ! L’immeuble a presque 10 ans ….
Je peux aller me recoucher ?
#mefautuntriplecafé

Quand les travaux de fibrage de l’immeuble commencent !

Quand le technicien de la fibre appelle le jeudi soir au bureau pour demander comment il doit procéder pour raccorder l’immeuble.
Bon … l’entreprise se fait doucher.
On revient mercredi au taf et on apprend que :
1- il est allé à l’immeuble sans détecteur
2- il a défoncé le bitume à la pioche pour trouver où la fibre passait
Et on est juste au 21ème siècle mais lui, c’est un vieux de la vieille, il fait les trucs à l’ancienne !!!
3- il n’a pas rebouché ses trous
4- les copropriétaires ne peuvent plus se garer sur le parking
5- la fibre n’est toujours pas installée
5- la société t’explique que « oui bon, elle comprend que tu ne sois pas contente … mais bon, que veux-tu, c’est un nouveau ».
Voilà voilà ! tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien !!!
#mefautuntriplecafé

Quand le syndic n’est pas de la bonne Vendée !

Hier en réunion :
– Ah vous êtes de Vendée ?
– Non j’y ai une maison seulement. Vous connaissez la Vendée ?
– Oui. Je suis vendéenne.
– Vous êtes d’où ?
Sainte Hermine. C’est entre Luçon et Fontenay le Comte.
– Ah … Moi ma maison est aux Sables.
Puis il se tourne vers les autres pour leur expliquer :
– Vous savez c’est dans le Sud de la Vendée, un pays de marécages.
J’explose de rire et je regarde mon Président du conseil syndical :
– Oui, un endroit où il fait sombre et froid parce que le ciel est toujours bas et que le soleil refuse de s’y lever.
Il me regarde avec un sourire énorme :
– Ben vous êtes quand même très dans le Sud !
– Oui en effet ! Mais on a l’avantage d’être au calme et d’avoir des paysages magnifiques. Mais vous avez raison ! On est environ à 70 km des sables. D’ailleurs on y va jamais … beaucoup trop loin, plus le même monde. On se contente de la Tranche ou de la Faute à 40/50 km nous …

#mefautuntriplecafé

Quand le locataire a un chien !

Mail reçu à l’instant de la société de ménage :
« Mon agent a surpris, il y a une semaine,  au sous sol, un résident  avec son chien qui a failli le mordre lorsqu’il s’est plaint des crottes habituellement laissées dans le couloir des poubelles (on peut vous envoyer les photos prises) . Avec l’aide de Mr B.  nous avons su que c’est le locataire de Mr T. au RDC de l’escalier 3.
Nous vous demandons d’afficher une note pour éviter que les résidents accompagnent leurs animaux y faire leurs crottes; car mon agent l’avait plusieurs fois constaté et ramassé les crottes; mais ne savait pas qui en était l’auteur. »
#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire s’explique avec un autre !

Une fois la réunion de ce matin levée, j’entends mes copropriétaires discuter pendant que je rassemble mes affaires.

Je vous restitue l’échange que j’ai surpris entre mon Président du conseil syndical et une de ses collègues du conseil syndical :

Mon PCS : Ils sont 7 dans 28m2 ! Enfin, comment peut-on louer son logement comme cela ? C’est invraisemblable.

L’autre membre du conseil syndical : Mais ce que font les uns et les autres chez eux, cela ne vous regarde pas. Vous dites qu’il loue, moi je dis que ce sont des visiteurs fréquents. D’ailleurs, ils ne sont jamais là tous en même temps puis ils sont très polis et respectueux.

Mon PCS la détaillant du regard d’un coup : C’est vrai que vous êtes blonde, vous ! J’avais oublié.

Ma copropriétaire : Que vient faire ma couleur de cheveux dans la discussion ?

Mon PCS : Rien. Ne changez rien ! Ca rame un peu mais ce n’est pas grave. Restez blonde comme vous êtes !

Mon PCS lui a tendu la main et elle la lui a serrée en le remerciant pour le café qu’il venait d’offrir. Ils se sont quittés bons amis.

#mefautuntriplecafé