La vie d’un cabinet de syndic le jour de la fête des morts !

On sait que l’on est syndic le 31 octobre quand :

– Quand on est accusé d’empoisonnement par un copropriétaire parce que dernier n’a pas percuté que, pendant les travaux de ravalement, quand l’entreprise faisait le nettoyage de la façade à l’eau et aux produits décapants, il fallait qu’il ferme ses fenêtres et qu’il a du ingérer plein de choses toxiques …
– Quand un de ses nouveaux copropriétaires lance une procédure contre l’ancien gestionnaire, nominativement, parce que :
1- il n’est pas ok avec le coefficient d’ascenseur voté en AG
2- les copropriétaires ont refusé de l’élire au conseil syndical
3- les autres copropriétaires ne vivent pas dans l’immeuble.

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le copropriétaire change son compteur électrique !

Appel d’ENEDIS reçu ce jour :

– Bonjour. Je vous appelle parce que lorsque j’ai contacté Madame Y du 9 rue XXXXXXXX pour remplacer le compteur électrique de son logement, elle m’a demandé de me rapprocher du syndic pour en profiter pour organiser la campagne de remplacement des compteurs électriques de tous les autres logements dans la foulée. Il paraît que vous pouvez centraliser le tout, faire un mailing et un affichage pour prévenir les copropriétaires. Ca me parait bizarre mais je vous appelle quand même.

Heu ……………….

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire vend !

– Bonjour Petit Syndic ! Nous avons vendu notre logement vendredi dernier. Nous voudrions résilier l’assurance du logement. Je vous appelle pour que vous me donniez ses coordonnées.

Mais bien sûr.

#mefautuntriplecafé

Quand le climat s’en mêle !

Quand je remonte les bretelles d’une entreprise pour son retard dans la réalisation des travaux et qu’elle me répond :

« Effectivement, notre équipe est prévue pour le mercredi 31/10/18, nous avons eu du retard suite à l’été indien de cette année. Avec toutes nos excuses. »

Voilà voilà …

Comme quoi on imagine pas à quel point les effets du réchauffement climatique sont pernicieux. Il peut faire parfois si doux que les p’tits gars du bâtiment n’arrivent plus à bosser !
#mefautuntriplecafé

 

Quand le locataire ne paye pas son loyer !

Hier je tenais l’assemblée générale d’un immeuble situé dans une charmante bourgade reculée de l’arrière pays francilien.

Le copropriétaire : vivre dans cet immeuble, ce n’est plus possible ! La dernière fois un homme a frappé à ma porte avec ses dents dans les mains en demandant de l’aide.

Moi : les dents dans les mains ? Je ne connais pas cette expression. Que vouliez-vous dire précisément ?

Le copropriétaire : non ce n’est pas une expression. Il était devant ma porte, couvert de sang et il avait toutes ses dents de devant dans sa main.

Moi : ……..

Le copropriétaire : je voulais appeler la police mais en discutant avec lui j’ai compris qu’il avait eu une raclée parce qu’il n’avait pas payé son loyer alors j’ai refermé la porte.

#mefautuntriplecafé

Quand le syndic prend du galon !

Mail reçu ce jour :
« Je souhaite signaler que nous avons un problème avec le facteur et les livraisons de colis. J ai ammenage depuis 2 mois, deja 2 colis non livre et 1 troisième qui a atterit dans la boote aux lettres d un voisin.
De plus, en discutant avec d’autres personnes de l’immeuble ce ne serait pas la 1ère fois. »
Bon … voilà voilà ! Passons sur les fautes … Intéressons nous à l’essentiel !
Officiellement je suis, maintenant, Supersyndic, celle qui en plus de la copropriété supervise aussi la bonne distribution du courrier et des colis de la poste.
Non mais franchement !
#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire est acheteur !

La copropriétaire par mail :

J’achèterai l’appartement à côté du mien si vous me garantissez que la création d’un ascenseur sera votée lors de la prochaine réunion.

Heu … Bon … voilà ! Madame Irma c’est moi !

#mefautuntriplecafé