Quand on négocie les honoraires !

Au moment de la discussion sur les honoraires :

-Turn over (blablablabla), les syndics sont des voyous, des incompétents et blablablablabla

– D’accord vous, les copropriétaires, vous voulez de la stabilité, de la bonne gestion mais vous ne voulez pas payer.

– On ne va pas pleurer sur les syndics !

– D’accord, il ne s’agit pas de cela. Prenons juste les chiffres et regardons. 7100 euros TTC soit 5900 euros HT. C’est bien vos honoraires ?

–  On ne sait pas mais c’est trop cher ! Les syndics sont des voyous et blablabla.

– J’entends mais restons centrés sur les calculs. Donc vous faites le calcul du coût d’un gestionnaire qualifié et expérimenté, un ou une assistante, un bout de comptable.

Je les voyais qui faisaient leurs calculs mentaux.

– Vous rajoutez les charges sociales et une participation aux frais de fonctionnement de la société comme les locaux et le logiciel. Vous divisez par 5900 euros et vous me dites combien d’immeubles un gestionnaire doit gérer pour atteindre ce montant ?

Je les voyais se décomposer. J’ai laissé passer un temps.

– Donc je vois bien que vous comprenez ce que je veux dire.

– …

– En gros si les copropriétaires veulent des cabinets où les gestionnaires restent et ont des portefeuilles raisonnables, il faut aussi qu’ils acceptent de payer les honoraires en conséquence.

#mefautuntriplecafé

 

 

 

 

Publicités

Quand le copropriétaire refuse de relancer !

C’était l’an dernier. Il était 22h et je venais à peine de finir mon assemblée générale quand un copropriétaire m’a expliqué :

– Si je dois vous relancer, je démissionne du conseil syndical. Moââââââââ je ne relance Jaamaaaaaaaaaaaaais ! »

Moi, très calme :

– Bien démissionnez maintenant !

Lui :

– ….

Moi, expliquant :

– Je comprends que ma charge de travail soit le cadet de vos soucis mais je vais quand même vous expliquer.

Lui :

– …….

Moi :

– Voyez, il est 22h. Je suis encore avec vous. Je ne serai pas chez moi avant minuit. Demain je pars à 7h pour être à l’heure sur un chantier. Ça me fera moins de 5h de sommeil et ce sera comme ça tout le mois de juin, tous les jours. Je vais être de plus en plus épuisée. Je ne pourrai pas faire plus.

Lui :

– ….

Moi :

– Si vous n’acceptez pas que je prenne du temps pour vos demandes qui ne sont pas urgentes en ce moment et de me relancer parfois aussi pour celles qui le sont si elles m’échappent, dans un esprit constructif d’assistance du syndic telle que la loi de 1965 le prévoit, bien cela va être extrêmement compliqué.

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire est formateur !

– Je vous félicite pour la tenue de l’assemblée générale. Vous avez fait plusieurs interventions très intéressantes. Puis je vois que votre procès verbal est parfaitement structuré. Vous découpez bien les paragraphes et mettez en valeur ce qui doit l’être. Non c’est agréable de lire un document comme ça.

– Comme c’est gentil de me dire ça ! Merci beaucoup.

– C’est que j’ai été formateur bureautique vous comprenez. Les gens ne savent plus aujourd’hui comment organiser un document sur word. Mais moi, je donnais des cours pour ça. Je suis très attaché à la forme.

C’est vrai qu’il a raison. Un document clair donne une impression inconsciente de netteté, de structure, une impression positive en quelque sorte. Ca donne aussi envie de le lire. J’ai été formatrice pour une section d’assistant administratif et c’est ce que j’expliquais aussi à mes apprenants.

Toujours est-il que c’était inattendu et adorable comme compliment. Ils sont aussi parfois comme ça mes copropriétaires !

#mefautuntriplecafé

 

Quand le copropriétaire aime la bouffe rapide

Devant un ascenseur étroit tout en longueur, le copropriétaire qui m’invite à monter juste après son épouse :
– Mais si, montez ! On va se serrer. Vous ferez le jambon.
Sans commentaires.

#mefautuntriplecafé

Quand le Conseil Syndical engage des frais !

Mail reçu ce jour d’un Président du Conseil Syndical qui engage des frais pour son immeuble :

« Bonjour,
(…) Je vais engager ce jour de frais, et vous enverrai la facture liée. Merci d’avance pour votre réactivité quant au crédit de notre compte.
Par ailleurs, pourriez-vous me faire une demande de chéquier pour le compte de la copropriété ? Ceci dans l’anticipation de dépenses futures.
Merci d’avance pour votre aide.
Bien à vous »

Voilà ! Voilà ! Mon Président de Conseil Syndical souhaite avoir un chéquier rien qu’à lui pour le remboursement des petits frais qu’il engage pour la copropriété. Sans commentaire.

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand l’alternante change le code !

Mon alternante d’amour, débordée, en train de faire 10 choses en même temps me réponds sans réfléchir :
– Petit Syndic OK je m’en occupe. Mais je fais un changement de code pour combien de temps ?
Moi, morte de rire :
-….. Ben je ne sais pas. Tu penses que l’on doit mettre un nouveau code pendant combien de temps ? Et ensuite on fait quoi ? On remet l’ancien ? Dis moi …
Dure cette fin de période !!! Lol

#mefautuntriplecafé    #metierdefou

 

Quand le copropriétaire est flippant !

A 7h45 un matin, il y a plusieurs années, j’étais sur un immeuble du 13ème pour aider le plombier à entrer dans les logements.

En effet il pleuvait littéralement dans les parties communes mais les occupants de l’immeuble, principalement des locataires chinois, n’ouvraient pas la porte, même quand ils étaient là.

On avait prévenu le Président du Conseil Syndical la veille de notre venue en lui demandant son aide parce que certaines parties communes étaient simplement en train de s’effondrer.

Quand on était arrivé, on a trouvé les locataires au garde à vous devant leur porte ouverte.

Leur attitude n’avait rien à voir avec celle que l’on connaissait d’habitude. Il y avait aussi des personnes qui étaient à l’entrée de chaque couloir comme pour surveiller. Puis, sur chaque porte, on a vu collé un mot en mandarin …

Heu … mais qui était ce Président de Conseil Syndical ?

#mefautuntriplecafé