Quand le copropriétaire est maître chanteur !

C’était hier soir.

Nous allions à une assemblée générale de nomination.

Avec ma gestionnaire, nous nous sommes retrouvées devant la porte de la copropriété sans avoir le code. Notre collègue se trouvait déjà dedans avec les copropriétaires.

Pendant qu’elle l’appelait, je me suis mise à chantonner :

– I’ll send an SOS to the world
I’ll send an SOS to the world
I hope that someone gets my
I hope that someone gets my
I hope that someone gets my message in a bottle, yeah
Message in a bottle yeah

Il faut savoir que Police est un de mes groupes de musique préféré. 😉

Et là, le président du conseil syndical sort de l’immeuble.

Je m’arrête net, le regarde et éclate de rire. Lui, il se marre franchement.

Il a du trouver bien curieux voire rafraîchissant de trouver un syndic en robe à fleurs en train de chanter du Police derrière le portail pour que l’on lui ouvre.

Je me suis donc avancée et lui ai tendu la main avec un énorme sourire :

– Bonjour Monsieur. Vous m’avez entendu chanter ? Je suis désolée !

Et mon futur copropriétaire, au lieu de me lancer un compliment, m’a répondu :

– Ce n’est pas grave !

Heu … bon c’est vrai que je chante comme une casserole mais enfin un peu de délicatesse ne ferait pas de mal non plus !!!!

Donc j’ai rebondi :

– Non ! C’est grave ! Je suis vraiment désolée parce que je chante … très … mal. Mais qu’allez vous penser de moi ? lol

Puis … après une pause d’une seconde qui dans le contexte a du lui sembler interminable … enfin j’espère … j’ai rajouté très vite :

– Ceci dit, vous pourrez vous vanter d’avoir fait chanter un syndic !

Voilà voilà le ton de la soirée était donnée et la réunion a été très agréable, pleine d’éclats de rire.

#mefautuntriplecafé

 

 

 

Quand le syndic prospecte !

La semaine dernière, j’étais en rendez-vous de présentation et devant un président de conseil syndical, ancien syndic, qui fustigeait la vie en copropriété, parlait de sa vieillesse et son manque d’envie de faire quoique ce soit.

Il prenait l’exemple de l’ampoule au dessus de sa tête qu’il ne remplaçait pas. Il m’expliquait qu’il passait ses journées à penser à l’ampoule grillée en se disant qu’il faudrait la remplacer. Alors physiquement, la remplacer ne pose aucun problème. C’est juste une question d’envie.

Il surjouait légèrement avec un ton dramatique, les trémolos dans la voix, parce que dans le couloir ses valises étaient prêtes pour partir passer quelques jours à Palma, les pieds dans l’eau et au soleil, ce qui ne montre pas une fin de vie ou d’envie de vivre.

Je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire, ce qui l’a fait sourire.

Je lui ai promis une histoire d’ampoule et de copropriété avec ma proposition.

Rentrée au bureau, je me suis retrouvée à détourner une blague célèbre que vous trouverez ci-dessous. Je vous dirai si cela permet de faire la différence. lol

Combien faut-il de copropriétaires pour changer une ampoule ?
1 pour annoncer que l’ampoule est grillée.
2 pour être d’accord.
12 pour dire « je la connaissais sous une autre forme ».
3 pour réclamer son changement.
7 pour dire que c’est très bien sans ampoule.
7 pour prévenir des dangers inhérents au changement d’ampoule.
8 pour conseiller l’achat d’une bougie.
1 pour enfin changer l’ampoule et pour poster un message sur le site internet de l’immeuble indiquant qu’elle a changé l’ampoule.
14 expliquant qu’ils l’ont déjà fait et préconisant d’autres manières de le faire.
3 pour se plaindre qu’on aurait pu demander l’avis de tout le monde avant de changer l’ampoule.
6 pour engueuler le changeur d’ampoule, en lui disant que son ampoule est différente de l’ancienne.
29 pour contrer ceux qui ralent, en disant qu’ils n’ont pas vu que la nouvelle ampoule est différente parce que c’est une parodie, hé patates !
5 pour dire qu’on aurait mieux fait de prendre une bougie.
27 pour signaler des fautes d’orthographe et de syntaxe dans les messages échangés sur le site internet de l’immeuble.
53 pour râler contre les correcteurs en disant que ça ne se fait pas corriger les fote ke fon lé geands.
156 pour se plaindre au syndic que toute cette discussion sur les changements d’ampoule n’a pas sa place sur le site internet de l’immeuble.
2 pour poster des adresses de téléchargement des règles de la netiquette.
41 pour corriger les fautes dans les messages d’insultes destinés aux correcteurs de fautes.
7 pour quitter la liste en regrettant qu’il y ait tant de mauvaise humeur.
1 pour lancer un message d’avertissement : « N’ouvrez pas Penpal Greetings ! »
53 pour dire que Penpal est un canular qui a déjà fait six fois le tour d’Internet, qu’il n’y a aucun danger à ouvrir un message tant qu’on ne lit pas les fichiers attachés.
12 pour préciser qu’en fait, le virus est le message d’alerte lui-même.
1 pour conseiller des sites sur les fax virus
111 arguant que cette discussion a bien sa place sur le site de l’immeuble puisque tout le monde change une ampoule un jour ou l’autre.
306 pour débattre de la meilleure méthode pour changer les ampoules, où acheter les meilleures ampoules et quelles sont les meilleures marques d’ampoules
27 pour conseiller des adresses de serveurs où figurent des exemples d’ampoules de différents modèles
14 pour corriger les adresses de ces serveurs
156 pour se plaindre que les serveurs sont inaccessibles
3 pour conseiller des liens qu’ils ont trouvés sur ces serveurs
1 pour lancer une publicité sur son site tout beau tout neuf
34 pour exiger l’arrêt de cette discussion qui n’a rien à voir avec les ampoules
1 pour mettre un répondeur automatique sur sa boîte aux lettres, qui répond « merci d’avoir écrit, je répondrai à partir du 32 juillet » à tout message qu’on lui envoie, et doubler ainsi le nombre de messages transitant dans la discussion.
14 pour redemander à ce qu’on rechange l’ampoule, car ils n’ont pas pris la discussion depuis le début et se sont arrêtés au titre.
33 pour compiler, re-citer tous les messages publiés sur les ampoules, headers compris, et ajouter « je suis d’accord » à la fin.
12 pour quitter le site de l’immeule en expliquant qu’ils ne supportent plus toutes ces discussions sur les changements d’ampoules.
19 pour répondre aux 33 qui ont écrit « je suis d’accord », pour dire qu’ils sont d’accord avec eux.
5 pour rappeler qu’il faut éviter de citer inutilement des passages entiers
3 pour poster des images d’ampoules en JPEG
1 pour poster un message « Chance++ : si vous transmettez ce message à d’autres, il vous portera bonheur ; sinon il risque de vous arriver de gros ennui : Bill Asshole a effacé le message et est mort écrasé le lendemain ; Jane Fuckme a renvoyé ce message à dix-huit personnes et a gagné le gros lot du loto. »
12 personnes pour s’étonner qu’un truc pareil puisse être diffusé.
4 pour suggérer à tous ceux intéressés par les changements d’ampoules de créer une FAQ.
7 pour demander à ce qu’on arrête de parler de « Chance++ », merci, ça n’a rien à voir avec les ampoules.
1 pour annoncer la création d’un nouveau site internet juste pour parler des ampoules
1 pour reposter 356 messages et ajoutez à la fin de chaque : « Ceci n’a rien à voir avec les ampoules, merci de ne pas recommencer ».
3 pour poster un message « test » avec « ne lisez pas » dans le corps.
1 pour signaler que l’ancienne ampoule était plus ressemblante à la nouvelle que différente.
3 pour dire que ce serveur est tombé.
14 pour dire « il marche très bien ce serveur ».
1 pour dire que son tout nouveau site sur les changements d’ampoules est prêt.
1 pour poster qu’il n’a pas compris l’histoire sur l’ampoule.
12 pour redemander, trois mois plus tard, qu’on reposte les histoires sur les ampoules.
1 pour dire que l’ampoule a de nouveau grillé.
Et ainsi de suite tous les trois mois…

#mefautuntriplecafé

Quand le bénévole demande compensation !

Appel d’une relation pour faire une proposition.

Il me demande combien je prendrais pour gérer 5 lots parce que le syndic bénévole en place a fait voter hier à main levée dans la cour, une compensation d’honoraires de la main à la main de 50 euros d’honoraires par mois et par copropriétaires. Il me raconte aussi que tous les copropriétaires ont voté la chose sans sourciller.

J’imagine que si j’avais demandé le même prix, ils m’auraient trouvé indécente non ?

Si j’avais proposé le même mode de règlement, je serais traitée de tous les noms.

Syndic bénévole plus lucratif que syndic professionnel ?!

Ca laisse pensif quand même !

#mefautuntriplecafé

Quand rien ne va, rien ne va !

Problème de RER, je préviens mon prospect qui est un de mes anciens clients.

Il me répond qu’il n’est pas inquiet. Il avait anticipé car il sait que j’ai la chance de vivre sur le RER B qui a souvent des avaries.

Après le RER qui foire, je rate le bus. La Ratp et moi ne sommes pas amis aujourd’hui.
Toujours est il que je ne me laisse pas à abattre et décide d’optimiser la situation. J’ai maintenant 10mn pour attraper de quoi petit déjeuner. Je cours chez le boulanger.
Il me demande si je veux une viennoise, je réponds que si j’en voulais une, j’irais en Autriche. Ça le fait rire. Je me dis qu’il est gentil de rire à mes bêtises.

Je ressors avec un café bio, fraîchement moulu et un de ces cookies au chocolat blanc et noix de pécan dont je raffole… pour voir le bus à l’arrêt avec 5mn d’avance…

Je cours pour l’attraper en oubliant que j’ai un café chaud à la main et un cookie dans mon sac. Je me renverse le café bouillant sur la main et les cuisses.

Rien n’arrête ma course folle et je continue avec le cookie toujours dans mon sac… Jusqu’à ce qu’il décide lui aussi de se faire la malle et se retrouve hors de l’emballage et par terre.

Pfiouuuu

Je continue toujours. J’arrive à l’arrêt de bus qui démarre au moment où j’appuie sur le bouton d’ouverture de la porte.

Je suis si ridicule et empotée, le bras tendu vers un bouton fantôme, embaumant le café juste moulu et bio, que j’éclate de rire.

Y a des jours où rien de va et ce lundi s’annonce assez de ces jours-là.

C’est à ce moment que le bip de mon portable retentit et que je découvre un message de mon client qui me dit de prendre mon temps et qu’en attendant, il va me préparer du café et des madeleines. Bon. Voilà qui illumine une journée qui s’annonce bien morne.

J’arrive à l’immeuble. Je le regarde. Je regarde l’interphone, pas de nom de client. Je me demande ce qui se passe. Je regarde le nom de la rue, le numéro, vérifie l’adresse envoyée par mon client … tout est ok. Je l’appelle. Il me dit qu’il est en bas mais ne me voit pas. Très curieux. On raccroche.
Il me rappelle et me demande si je suis rue ou boulevard X. Bingo. Je suis dans la rue alors que l’immeuble est sur le boulevard. Il éclate de rire. Moi je rigole moyen surtout que c’est lui qui m’a donné l’adresse du rendez-vous.

J’attrape un scooter en libre service, je file à l’immeuble en 10 mn. J’arrive devant le bâtiment. Mon client attend devant avec la gardienne. On en fait le tour et là il me déclare :
– Bon maintenant, juste entre nous, vous pouvez me le dire ! Vous ne trouvez pas que notre immeuble est mieux que celui de la rue X ?

– ……

– Non parce que je voulais avoir votre avis. Ma belle mère compte y acheter un bien.

#mefautuntriplecafé

Quand l’expert judiciaire évalue la qualité de l’eau !

Hier matin, nous étions en train de faire une proposition pour un nouvel immeuble.

La présidente du conseil syndical nous explique les différentes procédures en cours et nous tend l’un des rapports d’expertise et là nous découvrons que dans cette copropriété, selon l’expert judiciaire, l’eau serait sèche.

Bon … c’est vrai que parfois l’eau ça mouille et que le feu ça brûle … mais là, l’histoire de l’eau sèche, je ne l’avais jamais entendue ou lue nulle part ailleurs !

Peut-être une particularité propre à cet immeuble du 14ème ?!

Voilà voilà !

#mefautuntriplecafé

Quand le pigeon entretien les parties communes !

Il y a quelques jours, nous présentions notre cabinet à un conseil syndical. Lors de la visite de la copropriété, nous atterrissons sur la toiture terrasse et le président nous explique :

– L’étanchéiété a été refaite il y a quelques années.

– Vous avez pensé à souscrire un contrat d’entretien après les travaux ?

– Non ! Nous n’en avons absolument pas besoin. Nous avons des pigeons …

– Des pigeons ?!?!

– Oui !!! Nous avons des pigeons qui viennent arracher les touffes d’herbe de la toiture et qui s’en servent ensuite pour faire leurs nids dans l’arbre qu’il y a sur ma terrasse.

Puis, en montrant du doigt, une terrasse en contrebas, il nous indique de l’air triomphant d’un enfant ramenant un premier prix :

– Vous voyez là ?

Ben en fait …

#mefautuntriplecafé

Quand le syndic ne rentre pas dans les cases !

Nous étions au bureau en train de recevoir un client potentiel qui avait sollicité nos services pour gérer sa copropriété :

– Bonjour Monsieur. Je suis Petit syndic et ravie de vous recevoir.

Mon collègue :

– Egalement, blablabla.

Moi :

– Et si vous commenciez à nous parler de votre copropriété ?

Le client potentiel :

– Je suis ravi que vous ayez accepté un rendez-vous si vite. On va peut-être attendre le directeur non ?

Moi :

– C’est moi. Nous pouvons y aller.

Lui, tout perdu :

– Ah bon ? Bon …

C’est que l’on brouille les pistes aussi. Les « à priori » n’ont pas la vie facile avec nous … je suis directeur mais femme, avec un nom africain mais blanche. Pauvres clients !

Fichu syndic qui refuse de rentrer dans les bonnes cases et fait tout pour déstabiliser !

#mefautuntriplecafé