Coronavirus : quand l’immeuble a une gardienne !

– Comment allez-vous Monsieur ?

– Bien. Merci.

– Ca va dans l’immeuble ?

– Oui tout va bien. Je passe beaucoup de temps au téléphone avec la gardienne. C’est très dur pour elle le confinement. Je l’appelle tous les jours vous savez. C’est quelqu’un de très sensible.

Il faut savoir que la gardienne est vraiment vraiment charmante.

Mais, en même temps, difficile de ne pas trouver mon Président du Conseil Syndical trop chou, vous ne trouvez pas ?

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand le syndic a un coup au coeur énorme !

Discussion au moment de l’élection du Conseil Syndical

Mme P., 90 ans :

– Je ne veux plus être au CS. Je n’y comprends rien. Je ne sers a rien. Je ne fais rien.

Le Président du Conseil Syndical :

– Mais vous le faites très bien justement. Il faut continuer comme ça. Restez avec nous.

Bon. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire.

Parfois je trouve que je fais un métier formidable.

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand le code de l’immeuble doit être changé !

Quand le Président du Conseil Syndical (PCS) t’informe qu’il a demandé à X de changer les codes de la résidence, te donne les nouveaux codes et te demande de prévenir les résidents.
Jusque là pas de problème … Bon c’est sûr que normalement c’est le syndic, le seul qui légalement gère la copropriété, contacte la société et organise le changement mais bon … Passons !
Le vrai problème est que la société retenue par le PCS n’est pas fiable fiable. Son prix défie simplement toute concurrence ce qui pour ton client est le seul critère de choix.
Tu sais aussi que tu ne pourras pas avoir le choix de la date du changement de code, ce qui pourrait poser des difficultés pour le mailing d’information.
Enfin … quoique, finalement, tu peux aussi écrire aux copropriétaires que les codes vont être changés un jour prochain ou lointain en fonction du sens du vent mais que cela n’est pas un problème parce que, pour le moment, ils peuvent continuer d’utiliser le code qu’ils ont. Quand ils ne pourront plus rentrer dans l’immeuble, ils sauront que X est enfin intervenu et que les nouveaux codes sont actifs et tu leur demandes de prévenir leurs locataires de tout ça parce que finallement, tu ne gères QUE les parties communes.
Voilà voilà

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand le syndic est incompétent !

Quand je passe mon samedi à trouver un plombier et à gérer à distance une fuite « urgente urgente ».
C’est d’ailleurs le deuxième samedi où j’interviens sur des problèmes de plomberie dans l’immeuble. Bref.
On a du mal à faire intervenir l’entreprise puisque la propriétaire du logement au dessus de celui sinistré, ne répond ni aux mails ni aux messages téléphoniques.
Il faut que l’on tombe par chance sur sa locataire pour avoir les accès et permettre au plombier de rentrer dans le logement et faire sa recherche.
Il ne trouve pas l’origine de la fuite mais en découvre une nouvelle :
Ma copropriétaire a fait fixer un coffrage autour d’une descente mais les vis de fixation du coffrage ont percé la fonte.
J’écris au CS et donc à cette copropriétaire qui en fait partie, pour rendre compte de tout ce qui s’est passé et je reçois enfin, alors qu’elle n’avait répondu à aucun de mes messages de la journée, des nouvelles de sa part.
En effet sans répondre à mon message, elle poste immédiatement un message sur notre application en :
– demandant le changement de syndic pour manque de réactivité
– demandant le changement des canalisations de l’immeuble pour cause de fuites multiples.
Je me dis que parfois mon taf est vraiment ingrat et que je ne vais pas manquer de facturer le temps passé.
#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire choisit une plante !

Dans une de mes copropriétés que j’aime beaucoup, il y a un jardin avec un trou à combler. La question qui faisait débat était de savoir comment le combler ce trou tout en choisissant un végétal non toxique.

Le copropriétaire :

  • dans le jardin, nous pourrions mettre du bingbangboum (j’ai oublié le nom)

Moi :

Quelle excellente idée ! Vérifions s’il est toxique !

Une recherche rapide sur google m’apprend que non seulement il ne l’est pas mais en plus il sent aussi particulièrement bon. Son usage est de surcroit de combler les espaces vides dans les haies et les coins.

J’explique donc, to.ut contente d’avoir trouvé une solution :

  • Ah mais c’est parfait ! Cet arbuste est juste celui qu’il vous faut. Il sera impeccable pour boucher les trous.

Le copropriétaire :

  • un arbuste suppositoire ! Mais c’est merveilleux !

#classeàDallas

#mefautuntriplecafé

Quand le syndic est une star !

Mail reçu d’un Conseil Syndical pour ma prochaine réunion :
« Vous trouverez en PJ la facture correspondant à l’achat de matériel de sonorisation destiné aux assemblées générales de la copropriété XXXXX.
Cet achat a été validé par le conseil syndical. »
J’ouvre la pièce jointe et je vois qu’il s’agit d’une facture amazon pour la livraison de :
« Ibiza Port 8 VHF – Enceinte sono portable – Haut
parleur avec micro sans fil et micro fil et lecteur
MP3 (USB SD, chassis ABS, batterie longue
durée) | B00AJPPJUM »
Voilà voilà … mes copropriétaires ont décidé, sans m’en avertir ou me demander mon avis, qu’ils allaient mettre une sono lors de la réunion et que je parlerai dans un micro.
Manque que la boule à facette !
#PetitSyndicSuperStar

#Mefautuntriplecafé

 

Quand le copropriétaire est juriste !

Dans cette anecdote, je voudrais mettre beaucoup de tendresse et j’espère que cela transparaîtra. J’ai rarement rencontré des yeux aussi pleins de malice et de vie que ceux du Monsieur que j’avais en face de moi et cela m’a beaucoup touchée et impressionnée.

Un président de conseil syndical vient me voir. Il a un soucis avec la gestion de son immeuble et demande un rendez-vous avec la responsable et … la responsable … bien c’est moi.

Je l’installe, monte le chauffage et on commence à discuter.

Il se présente et j’essaye de me présenter aussi mais il m’arrête aussitôt  :

– Ah … enfin une juriste !!! Je vous ai pisté sur le net (google, linkedin) pour savoir qui vous étiez. Je sais TOUT sur vous. J’ai vu que vous étiez aussi formatrice, écriviez des articles et que vous connaissiez bien les lois. Je me suis dit que l’on s’entendrait bien … moi aussi je suis un ancien juriste, vous savez.

Moi :

– Oui c’est vrai que je connais bien les lois et que c’est plus facile entre « juristes » de se comprendre. Mais vous avez du voir aussi mon blog d’anecdotes ? Vous en pensez quoi ?

Lui, pris au dépourvu :

– Ah non je ne l’ai pas vu.

Mais bien sûr … 😉

#mefautuntriplecafé