Quand le copropriétaire complimente le syndic !

Le Président du Conseil Syndical, après l’assemblée générale, une fois que mon gestionnaire était parti, pendant que je remballais mes affaires :
– On va bien s’entendre tous les deux. C’est bien que vous soyez venus. On apprécie aussi le nouveau gestionnaire.
Moi :
– Tant mieux.
Le PCS, déclamant, tragique d’un coup :
– Si votre ramage se rapporte à votre plumage, je serais le plus heureux des hommes.
Moi, septique :
– Pas sûre que ce soit un compliment ça…
Lui triomphant :
– Ah ben si ! Je n’ai pas parlé d’hirondelle.
#mefautuntriplecafé

 

Publicités

Quand le copropriétaire refuse de relancer !

C’était l’an dernier. Il était 22h et je venais à peine de finir mon assemblée générale quand un copropriétaire m’a expliqué :

– Si je dois vous relancer, je démissionne du conseil syndical. Moââââââââ je ne relance Jaamaaaaaaaaaaaaais ! »

Moi, très calme :

– Bien démissionnez maintenant !

Lui :

– ….

Moi, expliquant :

– Je comprends que ma charge de travail soit le cadet de vos soucis mais je vais quand même vous expliquer.

Lui :

– …….

Moi :

– Voyez, il est 22h. Je suis encore avec vous. Je ne serai pas chez moi avant minuit. Demain je pars à 7h pour être à l’heure sur un chantier. Ça me fera moins de 5h de sommeil et ce sera comme ça tout le mois de juin, tous les jours. Je vais être de plus en plus épuisée. Je ne pourrai pas faire plus.

Lui :

– ….

Moi :

– Si vous n’acceptez pas que je prenne du temps pour vos demandes qui ne sont pas urgentes en ce moment et de me relancer parfois aussi pour celles qui le sont si elles m’échappent, dans un esprit constructif d’assistance du syndic telle que la loi de 1965 le prévoit, bien cela va être extrêmement compliqué.

#mefautuntriplecafé

Quand le Conseil Syndical engage des frais !

Mail reçu ce jour d’un Président du Conseil Syndical qui engage des frais pour son immeuble :

« Bonjour,
(…) Je vais engager ce jour de frais, et vous enverrai la facture liée. Merci d’avance pour votre réactivité quant au crédit de notre compte.
Par ailleurs, pourriez-vous me faire une demande de chéquier pour le compte de la copropriété ? Ceci dans l’anticipation de dépenses futures.
Merci d’avance pour votre aide.
Bien à vous »

Voilà ! Voilà ! Mon Président de Conseil Syndical souhaite avoir un chéquier rien qu’à lui pour le remboursement des petits frais qu’il engage pour la copropriété. Sans commentaire.

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand l’aléatoire devient la normalité !

Lors de la visite d’un immeuble, la Présidente du Conseil Syndical m’a expliqué :

– Bon. Tout va bien dans l’ensemble. L’électricité est un peu aléatoire dans les parties communes. Quand il pleut, cela disjoncte et il faut attendre que cela sèche avant que l’installation fonctionne à nouveau.

Pleine de volonté de résoudre ce problème surtout j’imaginais les risques de chute dans les parties communes à cause d’une absence de lumière, j’annonce à la PCS :

– Je vous envoie un électricien dès demain.

Effarée, elle m’a arrêté de suite :

– Non. C’est trop cher de réparer puis on est habitué … ça fait 10 ans, vous comprenez.

Ouiouioui, c’est sûr que je comprenais bien … Je ne sais pas quel coup de folie m’a pris d’un coup !

10 ans, ce n’est pas rien ! Un éclairage qui fonctionne cela aurait pu drôlement révolutionner leurs habitudes. Non mais sérieux !

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire se moque de son syndic !

Hier, visite d’un immeuble qui vient d’être affecté à mon portefeuille :
– Bon finissons par les caves si vous le voulez bien.
– Ah j’ai oublié les clefs. Attendez moi je monte les chercher.
– Je ne bouge pas.
Elle revient et me trouve en train d’installer ma lampe frontale.
J’ai l’air ridicule avec ce bazar allumé sur la tête. Je le sais. Je ne prends pas mal son éclat de rire à peine caché.
Elle devait penser que sa nouvelle gestionnaire était totalement allumée. Déjà j’étais en jean et tennis, ce qui est plus pratique pour crapahuter partout. Ensuite, je suis la première qu’elle voit qui monte sur le toit. Enfin pour aller voir les caves, je m’équipe comme si je faisais de la spéléologie. J’imagine qu’elle se délectait de raconter l’aventure à ses copines. Bref.
Elle ouvre la porte de la cave, totalement hilare, et me fait :
– Ah zut ! Il n’y a pas de lumière. Je dois aller chercher une lampe torche.
Je la regarde en rigolant franchement et lui demande :
– Parce que vous pensiez que c’est par fantaisie que j’ai mis ce truc sur ma tête ?
Sans attendre sa réponse, je me suis engouffrée dans les caves, la lumière au front,mon ordinateur portable et mon sac à main en bandouillère.
#supersyndiccestbibi #toujoursavoirunefrontalesursoi

Quand la copropriétaire veut voir les comptes !

La Présidente de Conseil Syndical :
Je voudrais venir récupérer les pièces comptables pour les regarder avant la réunion le 29 ou le 30 février.
Avant je ne peux pas, je suis absente.

L’adorable gestionnaire :
Vous pouvez venir les récupérer le 29 ou le 30 février bien sûr ! Il me semble toutefois que cela serait plus aisé pour vous de venir les récupérer le 1er ou le 2 mars.

   #mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire est un sportif de haut niveau !

Ce matin, je discutais avec l’ancien syndic d’un immeuble qui est aussi secrétaire de l’AFUL dont dépend l’immeuble et membre du conseil syndical.

Nous discutions autour d’un café des dossiers de l’immeuble et j’exposais mon point de vue sur un dossier en proposant un autre angle d’attaque.

Mon client m’a regardée d’un coup en me demandant si je faisais un sport de combat.

Ben oui … je suis ceinture bleue de judo, ce qui est un petit niveau. Je viens de reprendre et j’espère bien aller au bout de la noire. Je lui expliquais tout ça pendant qu’il me regardait avec un grand sourire.

Puis d’un coup, en me regardant droit dans les yeux et avec un grand sourire malicieux, il m’a expliquée que lui, il était ceinture noire 7ème dan.

Il a rajouté, au cas où je ne le saurais pas, que ceinture noire, 7ème dan, … c’est un grade d’honneur, un grade qui pose problème. Personne n’a le droit de l’affronter et tout le monde lui doit le respect absolu.

Voilà voilà

#mefautuntriplecafé