Quand le copropriétaire demande de la lumière !

Le copropriétaire perplexe : « Je voudrais être éclairé. » (sur les comptes)

La gestionnaire un peu taquine : « Je vous fais livrer des ampoules ? »

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le copropriétaire est soucieux de ses comptes !

Il y a quelques années :

– oui je vous appelle parce que je viens de recevoir l’appel travaux mais il y a une erreur dedans.
Si on prend le devis, que l’on rajoute vos honoraires, … on tombe à un montant de X euros alors que vous avez appelé X+60 euros.
Alors 60 euros d’écart, ce n’est pas grand chose mais …
L’adorable gestionnaire de l’immeuble, à savoir … moi :
– oki mais si vous rajoutez la TVA de 10% sur le montant HT, on retrouve le bon montant.
Le copro :
– ah mais sur le devis de 2013, la TVA est de 7 …
La gestionnaire très patiente, à savoir … toujours moi :
– oui mais la TVA a changé en 2014.
Le copro :
– D’accord. Bon 60 euros ce n’était pas un gros écart mais c’est bien que je comprenne.
Il raccroche.
La comptable dans le fond :
– Si tu me le passes, je le tue ou je te tue.

Dringgggggggggggggggggggg
Moi, très accueillante, le sourire sur les lèvres :
– oui rebonjour Monsieur E. Ca faisait longtemps !
Le copropriétaire soucieux de retomber sur ses pieds … comptablement parlant :
– oui rebonjour. Je regardais l’appel de fonds du 1er trimestre et je m’aperçois qu’il n’est pas du même montant que les autres. Alors ce n’est pas grave parce qu’à la fin de l’année, on retombe sur nos pieds à 1 euros près mais, la comptable m’a déjà fait coup l’année dernière alors je voulais le signaler.
La gestionnaire qui va s’étouffer de rire, encore moi :
– oui. Vos comptes sont arrêtés au 30/09. L’assemblée générale s’est tenue au 4ème trimestre. Vous avez réévalué le budget et donc la comptable répartie l’augmentation sur du budget sur les 3 trimestres de l’exercice restant.
Le copro un peu perdu qui ne comprend rien mais qui ne veut pas passer pour un con :
– oui mais … enfin, … bon bon, … c’est vrai que l’on retombe sur nos pieds à 1 euros près à la fin de l’année. Ce n’est pas grave. Mais comme elle nous a déjà fait le coup l’an dernier.
(et pour cause … !)

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire veut éviter la corvée des comptes !

Conseil syndical de ce matin.

Discussion avec mon Président du Conseil Syndical, entre 85 et 90 ans.

– Vous vous rappelez Monsieur C. qui vient vérifier les comptes avec moi d’habitude ?

– Oui bien sûr !

– Bien il est mort. Il ne viendra pas cette année.

Moi fataliste :

– Qu’est-ce que l’on ne ferait pas pour éviter la corvée des comptes !

Mon président du conseil se marre.

– Non mais je suis sérieux. Il est mort au soleil, en Turquie, dans les bras d’une jolie femme. Ca fait aussi deux autres copains qui meurent en peu de temps autour de moi. Je prépare mon passage à trépas.

Moi catégorique :

– D’accord. Faites comme vous voulez. Préparez ce que vous voulez. Mais toujours est-il que je vous préviens très clairement que je vous interdis de mourir ou d’aller vadrouiller en Turquie. Non mais sérieux ! On ne me la fait pas à moi !

Il est parti mort de rire.

Je le vois diminuer peu à peu et cela me chagrine beaucoup. Il a intérêt à tenir bon encore très longtemps sinon il va m’entendre !

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriété reçoit son procès verbal !

– Je ne comprends rien à ce que vous avez envoyé comme appel travaux … blablabla … pourquoi vous n’avez pas envoyé d’échéancier avec le montant des travaux et le planning des appels à prévoir ?
– Je l’ai fait.
– Ah bon ?
– Oui. Regardez votre dernier procès verbal.
– Si vous me dites que vous l’avez fait, je m’excuse de vous avoir enguirlandée.
– Oui. Reprenez le procès verbal et regardons ensemble.
– Non. Je refuse de lire vos documents. Je les reçois et je les range aussi sec. Mais je m’excuse vous savez.

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire reçoit un appel de fonds

A chaque appel de fonds qu’il reçoit, il écrit …

Mail reçu :

« Bonjour,

Me voilà étonné car j’ai de nouveau une facture exceptionnelle ! Cela représente 3 factures dans l’espace de 4 semaines.

Ces frais surpris deviennent une source de mécontentement. D’ailleurs les raisons peu explicites fournies sur la facture sont les mêmes.

Peut-on m’expliquer pourquoi ?

Les factures exceptionnelles vont-elles s’arrêter ?

Merci pour vos éclaircissements.

Cordialement,

TT »

 

 

Ma réponse :

« Cher Monsieur,

Je veux bien que vous nous écriviez pour vous étonner à chaque appel que vous recevez mais je ne vois pas ce que je peux faire pour vous.

Le syndic ne fait pas les appels au petit bonheur la chance. Il applique les décisions prises par les copropriétaires lors des assemblées générales. Je vous rappelle en effet que les travaux sont décidés et votés au cours de ces réunions.

Peut-être pourriez vous lire le procès verbal des réunions ou y assister afin d’avoir connaissance des travaux votés et de leurs modalités de financement ?

Bien cordialement, »

Non mais franchement !

#mefautuntriplecafé

Quand personne ne vient à l’AG !

Ca y est ! J’ai eu mon premier lapin d’assemblée générale de l’année !
C’était une réunion avec un seul point à l’ordre du jour : l’approbation des comptes et donc à l’article 24.
Ils m’avaient dit lors de l’assemblée ordinaire : on n’a pas vu les comptes, on ne peut pas les approuver et patati, patata. Ce ne serait pas légal de le faire. Il nous faut une réunion pour ce point !
Je leur ai répondu que je comprenais et que cela n’était pas grave et que j’étais d’accord. Nous allions refaire une assemblée générale juste pour les approuver en juillet, ce qui leur permettrait de les vérifier entre temps.
Ils sont venus les voir. Il n’y avait aucun soucis.
Le soir de la réunion arrive, j’installe ma salle mais personne ne se pointe.
Je vérifie la convocation. Tout va bien. Le jour est bon, le lieu et l’heure aussi.
Par contre, je m’aperçois que j’ai une pile impressionnante de pouvoirs. Je les compte. J’en ai 29 et je découvre qu’ils sont … 29. Bon.
Je me rappelle qu’en réunion je leur avais dit quand on s’est mis d’accord sur la date de l’assemblée extraordinaire que de toute manière, un seul copropriétaire me suffisait parce que l’on était à la majorité des voix exprimées. Je comprends que c’était l’erreur fatale à ne jamais refaire et que chacun s’est dit que le 1 serait un autre copropriétaire que lui.
J’appelle mon Président du conseil syndical à qui j’explique la situation et là je l’entends fondre en larmes au téléphone :
  • Ils comptent tous sur moi tout le temps ! J’en ai marre !

Non mais sérieux !

#mefautuntriplecafé

Quand le syndic parle comptabilité au copropriétaire !

En assemblée générale, après avoir essayé d’expliquer normalement les règles de fonctionnement bancaires et comptables, sans succès, je décide d’essayer une approche alternative et inédite.
– Bon, je vais prendre un exemple pour vous expliquer. Vous avez bien un seul compte bancaire pour votre immeuble ?
– Oui.
– Parfait. Donc imaginons le compte bancaire que vous avez avec votre épouse. Chacun de vous y verse une somme de manière à avoir X euros comme solde du compte mais si vous retirez l’argent, vous serez incapable dans les billets que vous aurez entre mains d’identifier à coup sûr ce qui vient de l’un ou de l’autre.
– Effectivement.
– Ca c’est le compte bancaire de l’immeuble sur lequel vont tous les fonds pour les charges courantes ou les travaux. Comme dans l’exemple, il est impossible d’identifier dans le solde du compte de l’immeuble ce qui vient de qui ou de quoi. Maintenant imaginons que vous teniez un tableau avec les entrées sorties pour chacun des versements. Vous identifiez que untel payera, avec ce qu’il verse, l’eau, l’autre le loyer, … – Oui
– Bien tout fonctionne pareil en copropriété.
– ………………………………………..
#mefautuntriplecafé