Quand le syndic parle comptabilité au copropriétaire !

En assemblée générale, après avoir essayé d’expliquer normalement les règles de fonctionnement bancaires et comptables, sans succès, je décide d’essayer une approche alternative et inédite.
– Bon, je vais prendre un exemple pour vous expliquer. Vous avez bien un seul compte bancaire pour votre immeuble ?
– Oui.
– Parfait. Donc imaginons le compte bancaire que vous avez avec votre épouse. Chacun de vous y verse une somme de manière à avoir X euros comme solde du compte mais si vous retirez l’argent, vous serez incapable dans les billets que vous aurez entre mains d’identifier à coup sûr ce qui vient de l’un ou de l’autre.
– Effectivement.
– Ca c’est le compte bancaire de l’immeuble sur lequel vont tous les fonds pour les charges courantes ou les travaux. Comme dans l’exemple, il est impossible d’identifier dans le solde du compte de l’immeuble ce qui vient de qui ou de quoi. Maintenant imaginons que vous teniez un tableau avec les entrées sorties pour chacun des versements. Vous identifiez que untel payera, avec ce qu’il verse, l’eau, l’autre le loyer, … – Oui
– Bien tout fonctionne pareil en copropriété.
– ………………………………………..
#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le Conseil Syndical engage des frais !

Mail reçu ce jour d’un Président du Conseil Syndical qui engage des frais pour son immeuble :

« Bonjour,
(…) Je vais engager ce jour de frais, et vous enverrai la facture liée. Merci d’avance pour votre réactivité quant au crédit de notre compte.
Par ailleurs, pourriez-vous me faire une demande de chéquier pour le compte de la copropriété ? Ceci dans l’anticipation de dépenses futures.
Merci d’avance pour votre aide.
Bien à vous »

Voilà ! Voilà ! Mon Président de Conseil Syndical souhaite avoir un chéquier rien qu’à lui pour le remboursement des petits frais qu’il engage pour la copropriété. Sans commentaire.

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand le syndic est miteux !

Une dame de 80 ans, toute enrubannée, débarque au bureau un jour :

– Chère Madame, c’est inadmissible d’être relancée ! Notre précédent syndic ne m’aurait jamais relancée !

Elle regarde autour d’elle et elle rajoute, pleine de compassion pour les miséreux de syndic que nous sommes, d’un coup, :

– Bon c’est vrai que LUUIIIIII avait ses bureaux dans le 7ème. C’était quand même un autre quartier !

J’ai failli lui rappeler que l’immeuble dans lequel elle vivait était également dans ce quartier de miséreux qu’elle pointait du doigt et que les copropriétaires avaient,  peut-être, finalement le syndic qu’ils méritaient … . La copropriété est en effet à 3 mn à pied du cabinet. Bon. Je n’ai rien dit et je me demande encore quel miracle m’a rendue muette. J’ai simplement attendu la suite.

– Ce syndic était formidable ! Il nous disait de ne pas nous inquiéter et de payer nos charges quand nous voulions.

– D’accord mais comment étaient payées vos factures ? L’eau, l’électricité, la gardienne, l’assurance ?

– Peu importe ! Ce que je retiens c’est juste qu’il était formidable. On payait juste quand on voulait et on y pensait. Parfois certains sont restés un ou deux ans sans rien payer vous savez ! Ils étaient en voyage. Ils avaient oublié.

– Mais les factures de la copropriété, qui les payait ? Vous ne répondez pas à la question !

– Je n’en sais rien. Ce syndic devait les payer, peut-être, lui sur le cabinet et se rembourser ensuite.

Forcément ! C’est comme cette histoire de marmotte qui met le chocolat dans l’aluminium …

J’ai laissé passer une seconde et avant que je ne réponde, elle a rajouté, la main sur le coeur :

– Recevoir une lettre recommandée est un tel choc ! J’ai failli mourir quand j’ai vu l’avis de la poste. Je suis très en colère vous comprenez ! Je voulais acheter un pistolet et venir vous voir mais finalement, je ne l’ai pas fait. Par contre, dites bien au service recouvrement que je suis si en colère que j’ai envie de leur crever les yeux !

C’est certain que je comprenais bien la situation … non mais sérieux !

#mefautuntriplecafé

 

Petite devinette !

Allez … petite devinette …
De quoi traite-t-on son syndic quand alors que cela fait un an que vous ne payez pas vos charges, ce sagouin décide de vous mettre à l’avocat.
Je précise qu’il a quand même passé un an à régulièrement vous :
– envoyer des appels de fonds,
– envoyer des mails de relance,
– laisser des messages sur le répondeur,
– envoyer des courriers
Alors ? Quel est le qualificatif d’après vous ?

 

 

…. Paranoïaque !!!

#mefautuntriplecafé

Quand la copropriétaire veut voir les comptes !

La Présidente de Conseil Syndical :
Je voudrais venir récupérer les pièces comptables pour les regarder avant la réunion le 29 ou le 30 février.
Avant je ne peux pas, je suis absente.

L’adorable gestionnaire :
Vous pouvez venir les récupérer le 29 ou le 30 février bien sûr ! Il me semble toutefois que cela serait plus aisé pour vous de venir les récupérer le 1er ou le 2 mars.

   #mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire se sent grugé !

Appel reçu :

« Vous m’avez envoyé une répartition des charges créditrice et un appel du 4ème trimestre.
Je ne vois pas où est repris le crédit dans l’appel du 4ème trimestre. »

Le tout sous-entendant que s’il ne voit pas le crédit c’est qu’il aurait sans doute fini dans ma poche.

Voici la réponse que j’aurais eu envie de lui faire :

« Votre appel du 4ème trimestre, comme tous les autres appels que vous avez reçus, est de 250 euros mais vous ne devez que 2 euros 70 et pourtant, cela ne vous fait pas tilt ? »

Je suis restée professionnelle mais bon …

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire veut payer ses charges !

Sans commentaires

#mefautuntriplecafé

 

10923201_10206288106340630_8062226398508881080_n