Quand le copropriétaire a un langage fleuri !

Une de mes copropriétaires arrive pour une vérification de comptes. Je me dirige vers elle tout sourire avec mon assistant derrière. Je suis arrêtée dans mon élan par l’accueil qu’elle nous fait :

« Tiens, voilà les bonobos ! ».

Heu …

Nous n’avons pas réagi et elle s’est retrouvée « un peu » seule et tout s’est tassé.

Une de mes amies, à qui j’avais raconté cet accident, expliquait que vers la 5ème minute d’une chronique sur Paris Première, elle avait appris que Paris était divisé en deux :

– A l’est, les bobos, les bourgeois-bohème

– A l’ouest, les bonobos, les bourgeois non-bohème…!

Dire que je voyais dans l’interpellation de ma copropriétaire un propos raciste en lien avec mes origines africaines alors qu’il est possible que cette copropriétaire ait cherché, uniquement, à pointer la situation géographique, très à l’ouest, de mon cabinet !!!

#mefautuntriplecafé

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s