Quand le copropriétaire relance un architecte !

Quand un de mes copropriétaires relance l’architecte de l’immeuble et pense qu’il fait de l’humour :

« Ah mon Patrick chéri,
Quelle joie d’avoir de tes nouvelles.
Tu m’as manqué.
Presque deux mois pour avoir un rendez vous avec toi depuis mon SMS du 25 Janvier…(2017…).
C’est long !
Oui je serai là le Mardi 28 Mars,à 12h précises.
A bientôt mon gros lapin. »

Réponse de l’architecte :
« Monsieur,
J’ai un instant pensé qu’il s’agissait effectivement d’une réponse humouristique de votre part, mais j’ai également pensé que votre boîte mail avait été piratée par une messagerie rose…  »

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand l’architecte a de l’humour !

– Mais pourquoi les travaux n’ont pas débuté en novembre comme convenu ?

– Parce que j’ai jugé qu’il était mieux qu’ils démarrent fin février et que les copropriétaires n’aient pas de travaux pendant les fêtes. Ils se feront tranquillement au beau temps et se termineront fin juin.

– Excusez moi mais ce n’est pas à vous de décider de ce que les copropriétaires souhaitent ou non. Donc donnez moi une date de début de travaux en décembre et une date de fin.

– Ah ben si vous le dites … Si les travaux démarrent en décembre, on gagnera peut-être une semaine ou deux sur la date de fin.

– Vous n’êtes pas sérieux.

– Si ! Les intempéries vous comprenez !!

#mefautuntriplecafé

Quand l’architecte a des problèmes de conversion !

8:00 ce matin : rdv chantier sur un immeuble avec une entreprise pour vérifier un budget travaux qui me semblait un peu élevé.
L’architecte avait chiffré et a fait faire des devis à 12500 euros.
L’entreprise avec qui je suis venue me donne un budget estimatif inférieur à 5000 euros.
L’architecte doit fonctionner dans une autre monnaie non ?!
Je ne vois que ça comme explication…
Sans commentaires.
#mefautuntriplecafé

Quand le conseil syndical est un amour !

Vis ma vie de syndic au bout de sa vie
J’avais rdv de chantier à 8H30. Problème de RER B et bien que je sois partie avec une demi heure d’avance, j’arrive avec 30 mn de retard. Bref.
L’architecte et le CS m’attendent sur le chantier. C’est le premier rdv de chantier. L’échafaudage n’est même pas monté. On commence à définir le planning des rdv hebdomadaire.
L’architecte :
– Et si je vous proposais tous les mardi à 8h ?
Tout le monde me regarde.
Moi :
– Ah non ! Je suis en période d’AG. Je rentre rarement avant 23h ou minuit à la maison. Le temps de diner et patati et patata, je dors vers 2h. Il n’est pas question que je me lève à 5h du matin pour partir à 6h afin d’être sûre d’être là à 8h. Ca me ferait moins de 3h de sommeil.
Le CS me regarde totalement abasourdi. Il ne s’était jamais imaginé que ma vie pouvait être comme ça …
L’architecte, un peu « têtu »sur les bords :
– Mais le lundi soir vous n’avez pas d’AG.
Le CS lui balance, avant même que je n’ai le temps de répliquer, assez vertement :
– Petit Syndic vient de vous dire pas avant 9h30. Si elle ne dort pas assez, elle va finir par craquer. Donc c’est 9h30.
Merci ! Merci ! Merci !

Le syndic et l’homme de l’art !

L’architecte d’une de mes copropriétés est extraordinaire.

Lors de la visite de ce matin, on découvre un trou dans le plancher d’un logement au rdc.

Il nous regarde sérieusement moi et mon CS et il nous explique qu’à ce stade de la découverte, il conviendrait de faire un tour en cave pour en découvrir la cause.

Ah … voilà à quoi cela sert de faire des études longues et onéreuses que je lui réponds morte de rire devant mon CS un peu dubitatif.

C’est la différence entre un syndic et un homme de l’art.

Moi devant une telle méthodologie je m’incline bien bas. mdr.

Quand le copropriétaire décide de créer une porte !

Dialogue entre mon assistante et une cliente …
– ………. (je n’entends pas)
– Oui Madame. Je comprends bien que le polonais qui vous a fait la peinture est très bien mais vous ne pouvez pas lui faire transformer une fenêtre de l’immeuble en porte sans architecte ou bureau de contrôle.
– …… (je n’entends pas)
– Mais parce que ça touche la structure de l’immeuble Madame. Il faut établir un vrai projet. Il n’est pas question de vous donner une autorisation comme ça.
– …….. (je n’entends pas)
– Mais Madame si vous ne voulez pas que je vous communique le nom de l’architecte de l’immeuble, que vous ne me croyez pas quand je vous parle de la nécessité d’établir un projet, je ne sais plus quoi vous répondre. Allez sur google, tapez architecte et vous allez en trouver un. Vous vérifiez qu’ils sont bien agréés et ils sauront c’est quoi un projet. Ils vous expliqueront tout et peut-être que vous les croirez.
– ……. (je n’entends pas)
– Je ne suis pas sûre que vous trouviez un architecte sur leboncoin mais enfin si vous y tenez, vous pouvez toujours essayer.  Assurez vous qu’il soit vraiment architecte quand même si je peux me permettre.

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire est architecte !

Quand tu es mouru le matin et que ton premier mail te donne envie de faire mouru tes clients aussi !
Echange de mails hier avec un conseil syndical dans lequel il y a un architecte.
Selon lui « cela ne peut vraiment pas continuer comme ça et qu’il n’a vu aucune entreprise » Il déplore l’absence d’un bordereau pour les travaux.
Dont acte.
Il est au Conseil Syndical depuis le 6 juin. Le dossier est ouvert depuis avant l’AG.
Je lui réponds que je ne suis pas architecte, que je ne suis QUE syndic et que je n’ai donc pas les compétences, ni la rémunération en face si je les avais, pour faire ce genre de bordereau.
Par contre, il est architecte et c’est bien heureux parce qu’il va pouvoir :
1- ou établir le bordereau que je transmettrai aux entreprises
2- ou recevoir une entreprise, voir avec elle les travaux à réaliser et son devis je le transformerai comme bordereau pour les autres entreprises.
Je lui demande de m’indiquer ce qu’il souhaite.
Il me répond ce matin à la première heure uniquement que « cela ne peut vraiment pas continuer comme ça ».
Je me suis permise de lui écrire qu’il avait le choix entre :
1- me dire dire comment faire pour que l’on avance
2- continuer à m’envoyer des mails où il m’explique que « cela ne peut pas continuer comme ça » sans répondre à mes questions sur la manière de procéder mais que je n’étais pas sûre que cela n’allait pas être totalement stérile.
Et là, on ne parle que de changer 3 ou 4 spots dans l’entrée.
Ca promet !