Quand le copropriétaire veut éviter la corvée des comptes !

Conseil syndical de ce matin.

Discussion avec mon Président du Conseil Syndical, entre 85 et 90 ans.

– Vous vous rappelez Monsieur C. qui vient vérifier les comptes avec moi d’habitude ?

– Oui bien sûr !

– Bien il est mort. Il ne viendra pas cette année.

Moi fataliste :

– Qu’est-ce que l’on ne ferait pas pour éviter la corvée des comptes !

Mon président du conseil se marre.

– Non mais je suis sérieux. Il est mort au soleil, en Turquie, dans les bras d’une jolie femme. Ca fait aussi deux autres copains qui meurent en peu de temps autour de moi. Je prépare mon passage à trépas.

Moi catégorique :

– D’accord. Faites comme vous voulez. Préparez ce que vous voulez. Mais toujours est-il que je vous préviens très clairement que je vous interdis de mourir ou d’aller vadrouiller en Turquie. Non mais sérieux ! On ne me la fait pas à moi !

Il est parti mort de rire.

Je le vois diminuer peu à peu et cela me chagrine beaucoup. Il a intérêt à tenir bon encore très longtemps sinon il va m’entendre !

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand personne ne vient à l’AG !

Ca y est ! J’ai eu mon premier lapin d’assemblée générale de l’année !
C’était une réunion avec un seul point à l’ordre du jour : l’approbation des comptes et donc à l’article 24.
Ils m’avaient dit lors de l’assemblée ordinaire : on n’a pas vu les comptes, on ne peut pas les approuver et patati, patata. Ce ne serait pas légal de le faire. Il nous faut une réunion pour ce point !
Je leur ai répondu que je comprenais et que cela n’était pas grave et que j’étais d’accord. Nous allions refaire une assemblée générale juste pour les approuver en juillet, ce qui leur permettrait de les vérifier entre temps.
Ils sont venus les voir. Il n’y avait aucun soucis.
Le soir de la réunion arrive, j’installe ma salle mais personne ne se pointe.
Je vérifie la convocation. Tout va bien. Le jour est bon, le lieu et l’heure aussi.
Par contre, je m’aperçois que j’ai une pile impressionnante de pouvoirs. Je les compte. J’en ai 29 et je découvre qu’ils sont … 29. Bon.
Je me rappelle qu’en réunion je leur avais dit quand on s’est mis d’accord sur la date de l’assemblée extraordinaire que de toute manière, un seul copropriétaire me suffisait parce que l’on était à la majorité des voix exprimées. Je comprends que c’était l’erreur fatale à ne jamais refaire et que chacun s’est dit que le 1 serait un autre copropriétaire que lui.
J’appelle mon Président du conseil syndical à qui j’explique la situation et là je l’entends fondre en larmes au téléphone :
  • Ils comptent tous sur moi tout le temps ! J’en ai marre !

Non mais sérieux !

#mefautuntriplecafé

Quand le compte est à O

Perle du jour :
Moi : les régularisations ont été faites. Votre compte est à 0.
La copropriétaire : parfait. Faites moi un virement.
Voilà voilà
#mefautuncafétriple