Quand les copropriétaires sont des clowns !

Un soir j’étais à Montreuil en réunion.
Je suis arrivée, me suis présentée et ai commencé à faire circuler la feuille de présence.
Les copropriétaires signaient les uns derrière les autres quand j’ai entendu d’un coup Madame G., 80 ans, commencer à tempêter.
J’entendais des « il n’est pas là ! c’est son travail d’être là ! et patati et patata ».
Bref ! Je continuais à faire signer les présents quand d’un coup on m’a interpellée : « Ah mais c’est vous le syndic ? »
– Heu ben oui je pense ! J’attendais simplement que vous finissiez de râler.
– Vous savez, j’attendez un homme !
– Et vous êtes déçue ?
Et là s’en est suivi un débat sur l’opportunité d’avoir un gestionnaire homme ou femme.
Bon ! Sans commentaires.
Mon tour de signature terminé, je me préparais à commencer la réunion quand Madame G., toujours 80 ans, a décidé de faire la leçon à ses voisins.
Donc son voisin d’à côté n’est pas assez là. Elle l’a enguirlandé parce que cela rend la situation difficile,  pour elle,  quand elle a besoin d’aide.
Heu … Très zen et très ironique, il lui a donc promis de modifier son agenda professionnel en fonction des besoins qu’elle lui indiquerait.
Puis cela a été le tour à celui du dessous. Elle lui a indiqué qu’elle le sonnerait en donnant des coups de canne sur le parquet afin qu’il accourt.
Il a proposé une méthode moderne … le téléphone plus efficace, selon lui, que le coup de canne.
Une fois ces détails réglés, on a pu démarrer.
Je reprenais l’immeuble derrière une jeune femme qui a eu l’heureuse idée de changer de métier et de faire un séjour long en Angleterre.
Les copropriétaires, qui me parlaient d’un dossier ancien, m’expliquaient que je n’avais qu’à prendre contact avec elle pour avoir les détails qui me manquaient si besoin.
– Heu non ! Elle a changé de métier et quitté la France. Ce n’est pas possible que je la dérange.
– Ah bon ? elle est en Pentagonie ?
– Non à Londres !
– Bon elle doit avoir internet alors ! La contacter ne doit pas être compliqué !
– Parce que vous pensez sincèrement qu’elle a vendu son cabinet, s’est installé à Londres pour oublier la France et la copropriété mais, qu’elle aurait emporté  avec elle le double des archives de plus de 10 ans de votre immeuble ?
Non mais franchement ! explosée de rire !
Ils me regardaient comme s’ils ne comprenaient pas ce que je leur disais.
Bref !
On arrive aux autorisations : autorisation à donner à un nouveau copropriétaire de déplacer son compteur gaz dans la cage d’escalier de service comme les autres.
Et là, ils se retournent vers le nouveau venu et lui expliquent que « non ! » ils refusent de lui donner l’autorisation » et lui souhaitent « bienvenue. » dans le même mouvement.
Je les regardais drôlement avant de voir qu’en fait, c’était une énorme joke !
Je vous passe les bêtises qui ont jalonné la réunion.
On arrivait enfin au bout quand Madame G., toujours 80 ans, s’est mise à annoncer qu’elle avait des questions à poser sur sa situation.
Je me suis retrouvée avec un appel de fonds sous le nez.
Pour résumer : elle possède les lots 10 et 15 qu’elle a réuni. Elle paye les charges additionnées de deux lots alors qu’elle trouverait juste de ne payer que les charges du lot 10 ou que celles du lot 15.
Heu … Pendant que je me débattais dans mes explications en me demandant ce que je venais faire dans cette galère, mon Président du Conseil Syndical, très taquin, lui a lancé tranquillement : « Madame G, vous savez qu’à partir d’un certain âge, c’est plus recommandé d’aller en maison de retraite ou en hospice que de rester en copropriété ! »
Heu … C’était énorme !
J’ai grondé mon PCS gentiment en évitant de me tordre de rire.
Il m’a fait un grand sourire avant de répondre : « c’est vrai non ?! ».
Ben oui … mais on ne le dit pas ce genre de chose hein !!!!
Madame G. silencieuse d’un coup, on a enfin pu attaquer les questions diverses et là, l’un d’entre eux a enfin pu parler de son projet : transformer la terrasse inaccessible du 8ème étage en potager !
Heu non ! Non plus !
En partant, le Conseil Syndical, se trouvant fort sympathique et drôle, m’a retenue un instant et a proposé d’envoyer des membres de l’immeuble en délégation pour égayer mes réunions plus mornes que la leur !
Ils sont barrés je vous dis ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s