Les gestionnaires de copropriété sont à nouveau révoltés !

Il y a quelques semaines, je vous parlais de la Fédération Française des Gestionnaires de Copropriété Révoltés.

Il s’agit d’une communauté facebook comprenant ce matin 1522 membres, tous professionnels de la copropriété. Ce chiffre est toujours à mettre en rapport avec le nombre de gestionnaires de copropriété qui est estimé entre 8000 et 9000 (absence de statistiques précises).

La Fédération Française des Gestionnaires de Copropriété Révoltés (F.F.G.C.R.) a été créée en octobre 2008 dans un cri de révolte humouristique, un vendredi après-midi pour différentes choses comme notamment :

– les émissions de Capital sur les syndics

Plus que révoltés, nous sommes principalement réunis. Le R qui signifiait la révolte du début avait donc évolué à un R dont l’intention était de marquer la réunion.

Aujourd’hui, avec la réforme de la copropriété, les propos méprisants des politiques, des différentes associations, nous reprenons le R de la Révolte, celui de la Révolte du début contre le syndic bashing systématique que nous dénoncions déjà, il y a plus de 10 ans, en 2008 dans les débuts de notre création.

HALTE AU SYNDIC BASHING !

Il n’y a pas que la FNAIM et l’UNIS qui peuvent s’exprimer !  Nous aussi nous pouvons ! Nous aussi nous sommes révoltés ! Nous sommes d’autant plus légitimes à le faire que ce sont nos membres qui font face aux clients et qui subissent au quotidien les conséquences du syndic bashing !

Nous pouvons faire bouger les choses, exprimer notre point de vue, hors des structures traditionnelles de syndicat ou d’association, sous la forme de communauté de multiples façons :

  • à l’intérieur de la communauté

Imaginez que nous avons exactement 1324 membres actifs. Ce qui signifie qu’une moyenne de 1324 membres se connectent chaque jour sur le groupe pour y lire les publications ou participer par un commentaire ou un like aux échanges ! 1324 sur 1522 membres !

Avec le temps les révoltés évoluent. Les assistants deviennent gestionnaires, les gestionnaires, directeurs ou chefs d’entreprise. Certains ont investi les associations professionnelles comme la Fnaim ou l’UNIS. Nos membres sont les décideurs actuels ou les futurs décideurs du monde de la copropriété.

Chacun peut exprimer librement son point de vue sur le groupe, être entendu et lu par tous les membres y compris par ces fameux décideurs actuels ou en herbe.

  • à l’extérieur de la communauté

Les sujets qui sont débattus sur le groupe, comme par exemple les discussions autour des salaires en copropriété, remontent parfois jusqu’aux organisations comme la FNAIM ou l’UNIS. Ces sujets font réfléchir, les commentaires de nos membres aussi.

Certains de nos membres publient aussi des articles pour répondre aux politiques, aux associations de consommateurs diverses, et à leurs absurdités multiples.

Professionnels de la copropriété, rejoignez la fédé ! Bienvenue chez vous !

Ensemble nous serons plus forts !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les gestionnaires de copropriété sont à nouveau révoltés ! »

  1. Vous parlez régulièrement des difficultés rencontrées par les gestionnaires d’immeubles, dans l’exercice de leur métier face aux copropriétaires.
    Pourquoi vous ne parlez jamais des difficultés rencontrées avec les employeurs, les syndics pas toujours très soucieux du respect du Code du Travail ? Des syndics, des employeurs qui surchargent les gestionnaires en nombre d’immeubles à gérer ? Des syndics, des employeurs qui se refusent à embaucher du personnel, pour des questions de rentabilité ?
    Pourquoi vous n’évoquez jamais ces questions ? La mauvaise réputation des syndics vient aussi (et surtout) de là.

    J'aime

  2. Bonjour,

    Je crois que le problème principal est la méconnaissance qu’ont les gestionnaires du marché du travail et l’idée moyennageuse qu’ils ont d’un rapport de force en faveur du patron. Il y a 10 offres d’emploi pour un gestionnaire qui cherche en IDF, peut-être moins en province, mais il n’y a pas de chômage en réalité dans la profession.
    Un gestionnaire ne devrait pas accepter des conditions défavorables parce qu’en réalité le rapport de force est équilibré et qu’il peut imposer des conditions de travail correctes.
    Il les accepte parce qu’il n’y a pas d’informations sur la profession. D’où l’objet du groupe dans lequel nous partageons sur tout ça et l’idéee du questionnaire.

    Ensuite, il y a un problème de rentabilité de l’activité. Un portefeuille devrait être rentable. Il n’y a pas de raison pour que les syndics bossent à perte et les clients tirent les prix vers le bas ou les portefeuilles sont mal équilibrés.
    Ca c’est de l’éducation client. Ils veulent de la qualité et des gestionnaires qui restent mais ne veulent pas payer. ok. Sauf que s’ils ne payent pas, pour que l’activité soit rentable, il faut surcharger les gestionnaires qui finalement ne peuvent plus faire de qualité et s’en vont. Je leur explique aux clients que si il faut payer les vacations d’AG, que si il faut qu’ils acceptent les augmentations, …
    Ils ont le choix … Ils ne peuvent pas avoir une gestion aux petits oignons en refusant d’en payer le prix. A un moment il faut être réaliste.
    Tout comme ils choisissent entre un leader price et un monoprix pour faire leurs courses, ils choisissent une qualité de prestation de gestion en fonction du prix qu’ils sont prêts à y mettre. Je n’ai pas de jugement de valeur sur la qualité choisie, juste, ils doivent remettre de la cohérence dans leurs choix et assumer ensuite d’avoir un service en rapport avec ce qu’ils ont payé.
    J’en parle dans certains de mes posts.

    Il y a aussi une évolution du métier qui fait que l’on est à un moment charnière. Certains emplois sont totalement transformés avec la technologie. On externalise la mise sous pli. On a des applications, … Le problème est qu’il y a une phase de mise en place qui peut donner de l’insatisfaction aux clients ou aux salariés mais bientôt, on pourra gérer mieux, plus vite et donc un plus grand volume moins cher.
    Il y a des offres alternatives de syndic qui se mettent en place avec différentes gammes de service.
    Le marché des salaires et des honoraires devrait s’ajuster tout seul.

    Il faut juste laisse du temps en temps.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s