Quand le syndic tient son AG en visio !

Réunion chaotique hier soir !

Une partie des copropriétaires était en visio, l’autre n’arrivait pas à se connecter et je les ai pris aux téléphones … Oui auX. Bref j’étais connectée de partout un peu comme une centrale des PTT. Certains participaient à l’AG d’Allemagne, d’autres de Strasbourg, d’autres encore ailleurs puis il y avait aussi les fameux VPC (votes par correspondance). Je tenais ma réunion comme une danseuse sur un fil tendu entre tous. On finit par arriver au bout, je ne sais toujours pas comment, et en ayant réussi à tout faire voter. Oufffffffffffffffff !

Au moment où j’allais clore la réunion, j’entends Madame M. dans une oreillette qui me fait :

– Moi, Madame M., je voudrais vous féliciter.

Moment de grâce absolue !

Je suis comme le corbeau dans la fable. J’en fais des tonnes. Je bombe le torse.

Les copropriétaires qui me voient se marrent. Les autres se demandent ce qui se passent.

J’explique donc à tout le monde la situation et que je tiens … sisisisisis j’y tiens … à mettre le haut parleur du téléphone d’où sort la voix de Madame M. pour permettre à Madame M. de me féliciter et leur permettre à tous de m’entendre louer.

Puis je déclare, très solennelle :

– Madame M. je vous ai mise sur haut parleur. Allez y ! Vous pouvez me féliciter.

Et là, Madame M. se lance :

– Donc je tenais à vous féliciter parce que … le chauffage est bien réglé.

-….

Et mes compliments à moi ?

Les copropriétaires en visio ont du mal à ne pas exploser de rire. J’entends des rires étouffés dans les téléphones et j’avoue que moi, j’ai également beaucoup de mal à ne pas éclater de rire.

Je lui réponds, faussement dépitée et toujours en en faisant des tonnes :

– Mais vous m’avez fait une fausse joie. C’est le chauffagiste qui a bien fait son travail. Je le féliciterai pour vous.

Madame M. a rétorqué aussi sec, d’un ton qui n’acceptait pas la contradiction :

– Non ! C’est vous qui avait bien fait votre travail en le pilotant correctement.

Ah ………..

Plus personne ne rigolait. J’entendais mes copropriétaires réfléchir et moi, aussi je réalisais que Madame M. avait raison, totalement raison ! C’est le syndic le chef d’orchestre et si tout marche, c’est parce que nous bossons bien. J’ai donc accepté de bonne grâce le compliment, l’ai remerciée en étant très touchée.

Mes autres copropriétaires m’ont alors remerciée à leur tour pour la réunion et sa tenue parfaite. Ça m’a fait également plaisir et puis, surtout, c’était vrai que je m’étais bien débrouillée. D’ailleurs je sortais littéralement lessivée.

Alors c’est sûr qu’il me faut une scie pour passer les portes maintenant (mes chevilles… ma tête) mais j’emprunterai celle qu’une amie vient d’acheter pour ses travaux.

#mefautuntriplecafe