Quand le syndic explique l’importance d’une corde en copropriété …

Hier nous recevions un client qui était venu nous faire l’historique de son immeuble.

Et papati et papata et puis d’un coup j’entends :

– Heureusement que je suis du bâtiment parce qu’ils ont livré l’immeuble sans escalier.

Heu …

Oui … hein …

J’éclate de rire et lui explique :

– Mon père avait raison. Il m’a toujours conseillé d’avoir une corde assez longue chez moi. Si j’avais acheté dans votre immeuble à l’origine, je n’aurais pas eu de soucis ni pour rentrer ni pour sortir.

Il se marre et continue de m’expliquer les choses :

– donc pour finir de dérouler le fil …

– Voilà … toujours cette histoire de corde. Pardon de vous couper mais cela semble tout de même essentiel en fin de compte et pas que pour pendre le syndic ! lol

Et ainsi de suite.

Parfois, je suis d’humeur blagueuse et heureusement que mes clients peuvent le comprendre et rigoler avec moi.

Ca n’empêche pas d’être professionnelle et de répondre à leurs questions mais cela permet de passer de bons moments.

Toujours est-il que cette histoire de corde a créé du lien entre nous et qu’il a fini par m’indiquer qu’il cherchait un syndic pour un autre immeuble dans lequel il a aussi des biens. Nous avons rendez-vous vendredi prochain.

Mon père avait raison !

#mefautuntriplecafé

 

Publicités

Quand le copropriétaire corrige son syndic !

Je propose une note à afficher à mes copropriétaires sur la sécurité.

Je reçois une réponse par mail m’indiquant qu’elle est parfaite sauf pour le mot « résidant ». Il conviendrait de marquer « résident » et le tout écrit en rouge avec le mot « résidant » raturé comme si j’étais une môme dont ils avaient corrigé la copie.

Je soupire en me rappelant que ces copropriétaires sont professeurs.

Je ne m’énerve pas et décide même de prendre la chose de la manière dont il convient, à savoir très sérieusement !

Ma réponse :
« Mes parents étaient professeurs aussi et coopérants.
Ils accordent énormément d’importance à l’utilisation des bons mots et notamment à la distinction entre résidant/résident.
Selon l’Académie Française :
Résidant (ante) : [adjectif] Qui réside, qui demeure. Le lieu où il est résidant, où elle était résidante. On peut aussi écrire « Résident ».
Résident (ente) : Personne établie à demeure dans un pays étranger.
Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de polémiques sur l’utilisation de l’un ou l’autre, comme vous pourrez le constater si vous faites des recherches sur le net.
Mais, là je pars dans des débats qui n’ont plus rien à voir avec la gestion de votre immeuble. »

Leur réponse :
« Merci pour cette leçon d’orthographe qui nous a fait sortir dictionnaire et différents manuels.
Nous vous laissons choisir le mot que vous souhaitez. »

C’est trop gentil ! Vous ne trouvez pas ?

#mefautuntriplecafé

Un homme de ménage lumineux !

Un matin j’arrive dans un immeuble du côté de Montmartre, bien situé. Je suis contente, les copropriétaires sont sympas.

Tout semble aller bien.

Enfin, tout aurait du aller bien parce que je n’ai pas fini de rentrer tout ce qui me sert de corps dans l’immeuble qu’un des copropriétaires me tombe déjà dessus.

Oui ! Figurez-vous qu’à cause de moi, l’employé d’immeuble ne peut pas faire son travail correctement.

Pauvre homme quand même ! Vilain syndic ! Bouuuuuuuuuuuuu !
Vilain ! Comment ose-t-il laisser travailler le pauvre employé dans des conditions aussi difficiles !!!! Et blablabla !

J’arrive à comprendre que tout part d’un problème de rallonge. Il manquerait au gars une vraie rallonge qui ne coûte rien quand même pour qu’il puisse bosser normalement ! Bon.

Je suis amenée devant une pile de rallonges que le gars a emboîtées afin de brancher son aspirateur au 6ème étage et malgré tout nettoyer la cage d’escalier en se branchant sur la prise du rdc.

Le système est en plus dangereux. La cabine d’ascenseur est enroulée de rallonges électriques et on manque de se prendre les pieds dedans facilement.

Je me retourne vers le gars hilare et je me retiens de lui balancer un « Hé grand couillon, si tu as un soucis de matériel, tu te plains à ton patron au lieu de geindre auprès de mes clients pour que je me fasse démonter la gueule gratos. ». Ce ne serait pas très professionnel.

A la place, je garde mon calme et lui demande :

– Dites donc Monsieur, vous êtes employé d’immeuble ou vous travaillez pour une société de ménage ?

– Je travaille pour l’entreprise N.

– Ah … société de ménage ? Bon donc vous devez savoir que c’est à votre patron de vous fournir tout ce qu’il faut pour travailler correctement et que si vous manquez de matériel, bien c’est à lui qu’il convient de le dire. Si vous ne pouvez pas le lui indiquer moi, je peux appeler votre patron directement pour lui en toucher deux mots, voire trois.

Le type perd immédiatement son hilarité et promet de faire le nécessaire rapidement.

Je commence à monter l’escalier et qu’est-ce que je vois ? Sur chaque palier d’étage, il y a une prise flambante neuve.

Mais au lieu de les utiliser, ce qui serait évidemment trop facile et plus fatigant (aller brancher, puis débrancher et rebrancher), le type qui fait le ménage dans l’immeuble, en toute vraisemblance, préfère l’économie de mouvement. Il a donc bricolé une rallonge maison de la taille qu’il lui semblait convenir.

Il doit aussi aimer les challenges et a du s’inscrire pour le concours de la plus longue rallonge d’aspirateur de la terre et dans la foulée, il a du postuler pour l’homme de ménage le plus espiègle (avec les risques de chute).


Non mais ! Franchement !

#mefautuntriplecafé

Vacances du blog

Petit Syndic prend lui aussi quelques jours de vacances.

Il part quelques jours en cacahuète ! 😉

Retour des aventures le 2 septembre prochain !

A bientôt pour de nouvelles péripéties et des triples doses de caféine.

Quand le syndic devient triste !

Aujourd’hui je n’ai qu’une anecdote triste à raconter !

Dialogue avec un client du 16ème dont je vous épargne les propos :

– ……

– oui Monsieur je comprends bien. Mais moi ce qui m’importe c’est la sécurité des enfants. C’est pour ca que j’ai fait une note pour rappeler que la cour est en réalité un accès au parking et qu’il ne faut pas laisser les enfants y jouer. La porte du parking étant cassée, si une voiture sort, elle risque de percuter un enfant.

– …..

– Oui je comprends que votre soucis à vous c’est que les résidants du fond n’ont qu’un droit de passage sur cette cour qui appartient à votre immeuble et qu’il vous semble important de leur rappeler. 

– …..

– Oui je comprends que c’est malheureux que ces parents soient bulgares et ne savent même pas qui vous êtes et refusent de vous obéir en votre qualité de Président du conseil syndical.

– ….

– Ne retirez pas ma note s’il vous plait. Je vous en envoie une deuxième à afficher à côté.

#mefautuntriplecafé

 

Quand le copropriétaire n’a plus d’eau !

– Madame. Je reviens de vacances. Je n’ai plus d’eau. Je trouve cela tout à fait anormal que l’on me coupe l’eau comme ça. Je paye mes charges vous savez !!!!
– Oui mais je pense que le problème ne concerne que votre logement parce que sinon nous aurions eu tout l’immeuble au téléphone. Vous aviez fermé le robinet d’arrêt de votre logement en partant en vacances ?
– Oui bien sûr !
– Vous l’avez réouvert en rentrant ?
– …………..
Voilà voilà ! Comment avec un simple coup de fil, sans me déplacer, j’ai rendu l’eau à cette « pauvre dame » !
La prochaine fois, je tente l’impossible : je remets la lumière en suggérant aux copropriétaires de réenclencher le disjoncteur de leurs compteurs privatifs. Rien ne m’arrêtera !!! Je peux tout !!!
#suisfabuleuse #mefautuntriplecafé

Quand il y a une fuite dans la loge !

Discussion entre mon assistante et une gardienne :
– Alors il y a une fuite dans la loge et donc vous avez coupé l’eau de la loge. C’est ça ?
– (je n’entends pas)
– Bon. Il faut absolument que vous soyez sur place pour recevoir le plombier et qu’il puisse travailler.
– (je n’entends toujours pas)
– Ecoutez Madame ! Je comprends bien le problème et que vous êtes obligée de vous laver dans la cour avec cette chaleur. Mais si vous refusez de laisser entrer le plombier dans la loge pour réparer la fuite, je ne vois pas ce que je peux faire pour vous.
#mefautuntriplecafé