Quand le conseil syndical vérifie les comptes !

C’était il y a quelques années.

Mon conseil syndical se passait impeccablement.

Puis un des copropriétaires s’est mis à expliquer qu’il va arrêter définitivement de présider les assemblées générales.

C’est que cela fait quand même plus de 40 ans qu’il est systématiquement Président du Bureau et patati et patata … cela lui en fait des papiers à signer à chaque réunion. Il n’en peut plus.

Bon … 6 ou 7 pages à parapher et signer pour le PV. Idem pour le contrat de syndic. N’oublions pas non plus la feuille de présence.

Ca fait beaucoup quand on y pense !

Je fais le calcul rapidement et je me tourne vers les autres membres du conseil syndical, en souriant :

– Méfiez-vous ! A mon avis Monsieur X va bientôt vous demander une prime de pénibilité et vu le nombre de pages, cela va vous coûter assez cher s’il demande un tarif à l’unité. Nous pourrions peut-être négocier avec lui un forfait, qu’en pensez-vous ?

Voilà voilà

#mefautuntriplecafé

 

Quand le copropriétaire est syndic !

– On vous a élu mais vous ne donnez pas satisfaction et blablablabla.(on est incompétent et j’en passe des belles et des pas mures. lol)
– Bon. Soyons francs. Vous étiez contre notre élection et dès le lendemain matin de l’AG à 9h vous appeliez au bureau pour nous engueuler parce que l’on n’était pas sur l’immeuble. Vous ne serez jamais content. Tous vos derniers appels l’indiquent.
– Vous êtes injoignables !
– Vous m’appelez cet après-midi sur mon portable alors que je suis en assemblée générale. Je sors de réunion. Je vous rappelle aussitôt et vous m’expliquez que je ne suis pas joignable ?
– Oui !
– Mais pourquoi ne pas appeler au bureau si vous voulez quelqu’un sur l’instant ? Ce n’est pas parce que vous appelez sur un portable que la personne est forcément joignable. Quoiqu’il en soit, l’essentiel est que je vous rappelle, non ?
– Non. J’avais un cabinet de syndic en Vendée et je sais comment ça fonctionne. Nous sommes une grosse copropriété alors je ne suis pas sûr que vous êtes outillés pour.
(mouais … on est juste le 4ème groupe français …)
– Vous n’avez pas besoin de me dire qui vous êtes Monsieur. Je le sais parfaitement. Pour information, je suis vendéenne aussi ! On connait bien votre cabinet dans la région.
– …………….
(silence … je sens son malaise … et oui !!! C’était un coup de bleuf mais il semble bien que l’on le connaisse son cabinet …)
– D’ailleurs puisque vous étiez syndic vous savez parfaitement que quand je suis en réunion je ne peux pas répondre aux clients qui appellent, non ?
Silence ………………………….
– Bon … on ne va pas s’énerver. Donc vous allez réceptionner les travaux jeudi ?
– Oui. Mon gestionnaire va réceptionner les travaux jeudi comme je vous l’ai dit.
– Parfait.
Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire n’a plus d’eau !

– Madame. Je reviens de vacances. Je n’ai plus d’eau. Je trouve cela tout à fait anormal que l’on me coupe l’eau comme ça. Je paye mes charges vous savez !!!!
– Oui mais je pense que le problème ne concerne que votre logement parce que sinon nous aurions eu tout l’immeuble au téléphone. Vous aviez fermé le robinet d’arrêt de votre logement en partant en vacances ?
– Oui bien sûr !
– Vous l’avez réouvert en rentrant ?
– …………..
Voilà voilà ! Comment avec un simple coup de fil, sans me déplacer, j’ai rendu l’eau à cette « pauvre dame » !
La prochaine fois, je tente l’impossible : je remets la lumière en suggérant aux copropriétaires de réenclencher le disjoncteur de leurs compteurs privatifs. Rien ne m’arrêtera !!! Je peux tout !!!
#suisfabuleuse #mefautuntriplecafé

Quand le syndic a besoin de vacances !

Moi à une cliente :
– Appelez moi cet après-midi si vous voulez mais, attention, en fin de journée, parce que là je suis en rdv à l’étranger.
Mouais …
#mefautuncafé

Quand le copropriétaire a du bon sens !

Réponse faite par un copropriétaire au dos du courrier qui lui a été fait.

 

Quand le copropriétaire se moque de son syndic !

Hier, visite d’un immeuble qui vient d’être affecté à mon portefeuille :
– Bon finissons par les caves si vous le voulez bien.
– Ah j’ai oublié les clefs. Attendez moi je monte les chercher.
– Je ne bouge pas.
Elle revient et me trouve en train d’installer ma lampe frontale.
J’ai l’air ridicule avec ce bazar allumé sur la tête. Je le sais. Je ne prends pas mal son éclat de rire à peine caché.
Elle devait penser que sa nouvelle gestionnaire était totalement allumée. Déjà j’étais en jean et tennis, ce qui est plus pratique pour crapahuter partout. Ensuite, je suis la première qu’elle voit qui monte sur le toit. Enfin pour aller voir les caves, je m’équipe comme si je faisais de la spéléologie. J’imagine qu’elle se délectait de raconter l’aventure à ses copines. Bref.
Elle ouvre la porte de la cave, totalement hilare, et me fait :
– Ah zut ! Il n’y a pas de lumière. Je dois aller chercher une lampe torche.
Je la regarde en rigolant franchement et lui demande :
– Parce que vous pensiez que c’est par fantaisie que j’ai mis ce truc sur ma tête ?
Sans attendre sa réponse, je me suis engouffrée dans les caves, la lumière au front,mon ordinateur portable et mon sac à main en bandouillère.
#supersyndiccestbibi #toujoursavoirunefrontalesursoi

Quand le copropriétaire pense écologie !

Quand une copropriétaire lors d’une assemblée générale extraordinaire (immeuble dans le 16ème) explique qu’elle avait pensé faire pousser des patates sur la toiture terrasse pour des questions d’économie de chauffage ….

#mefautuncafétriple #patateschaudes