Le copropriétaire justicier !

Trouvé dans les parties communes d’un immeuble que je gérais.

Article 5.1 du code penal : « tout robinet fuyard sera pendu haut et court sans autre forme de procès. »

#mefautuntriplecafe

Photo de Nafy Nathalie.
Publicités

Quand il y a une alerte météo !

Appel du jour d’un président de conseil syndical à mon assistant :

– Bonjour ! Il y a une visite de conseil syndical prévue cet après-midi et je viens de voir la météo. Il va y avoir du verglas et nous sommes loin des transports. Il y a un risque d’accident si notre gestionnaire vient à pied. Ce serait mieux de reporter la visite.

Voilà ! J’étais toute surprise d’autant de considération. Ils sont trop mignons. Ce conseil syndical-là, je vais vraiment le bichonner !

 

Quand le copropriétaire n’a pas d’eau !

– Je vous appelle pour savoir pourquoi je n’ai pas d’eau.
– Attendez je vous passe mon assistante. Elle saura mieux vous répondre que moi surtout que je n’étais pas là ce matin.
Je lui passe mon assistante qui est en face de moi :
– Alors Monsieur, vous n’avez pas d’eau chez vous ?
– Non non j’ai de l’eau tout va bien.
Heu …
#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire se prend pour Sherlock !

Visite ce matin sur un immeuble

Le Président du Conseil Syndical m’attendait, avec impatience, un sac poubelles à la main :

– Vous avez fait une campagne de désinsectisation qui n’a servi à rien mais j’ai identifié le problème. Quelques semaines après nous étions à nouveau envahis de cafards. J’ai fait mon enquête et j’ai trouvé l’origine du problème. L’appartement continu au mien est un squat. Je suis parti en vacances de Toussaint et revenu il y a 48h et j’ai déjà tué 400 cafards.

Moi, un peu taquine, pensant à une blague :

– Vous les avez comptés ?

Lui très sérieusement, me tendant le sac qu’il tenait à la main :

– Oui et je les ai conservés pour vous les montrer !

Voilà voilà !

#mefautuntriplecafé

Quand Newton s’invite en copropriété !

Premier mail :
« Bonjour,
Le Président du CS m’a transmis le message de Monsieur Y auquel je donne réponse.
Le 26 octobre 2016, Monsieur Y a remarqué (photo à l’appui) qu’un “mobile” était accroché sur la nouvelle canalisation située dans les parties communes sur le palier du 3ème étage, escalier B. Avant d’installer ce “mobile” qui se veut décoratif et pour ne pas risquer de dégrader la dite-canalisation, j’ai contacté un physicien qui a calculé la force exercée sur la dite- canalisation. Le calcul de cette force se fait par la loi de NEWTON : Si un objet est au repos ou que son mouvement est rectiligne uniforme, alors la somme des forces extérieures qui s’exercent sur lui est nulle, et réciproquement.
Les bûches étant en bois de peuplier (masse volumique la plus légère de tous les bois), la force exercée sur la canalisation est égale au poids du mobile soit 7 newtons (ou 700 grammes). J’ose espérer que 700 grammes ne vont pas endommager cette canalisation. »

Réponse :
« Madame,
Je ne m’attendais pas à ce qu’Isaac Newton s’invite à la discussion.
J’attends toujours les instructions du Syndic pour procéder à la mise au norme de la canalisation.
Cette provocation (ou cet habillage du tuyau) n’était pas nécessaire et ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu.
Je confirme avoir contacté GRDF et j’ai même demandé des précisions à l’architecte le soir même de notre réunion de chantier. Il pourra le confirmer. Cela suit son cours.
Enfin la société X a changé de domiciliation (elle est dans le 11ème) donc je ne vois pas où est le problème.
D’autant que ce n’était pas à l’ordre du jour de notre réunion de chantier.
Cordialement »

Fin de l’échange :
« Monsieur,
Vu les travaux exécutés de manière très cavalière et osée par XXX les dernières mois, l’ensemble des résidents est soulagé qu’Isaac Newton (ou bien ses théories) ne s’était pas introduit de façon spectaculaire. Vous devriez l’être également.
Cordialement, »

Voilà voilà !

Quand le copropriétaire vend !

– Bonjour Petit Syndic ! Nous avons vendu notre logement vendredi dernier. Nous voudrions résilier l’assurance du logement. Je vous appelle pour que vous me donniez ses coordonnées.

Mais bien sûr.

#mefautuntriplecafé

Quand le locataire ne paye pas son loyer !

Hier je tenais l’assemblée générale d’un immeuble situé dans une charmante bourgade reculée de l’arrière pays francilien.

Le copropriétaire : vivre dans cet immeuble, ce n’est plus possible ! La dernière fois un homme a frappé à ma porte avec ses dents dans les mains en demandant de l’aide.

Moi : les dents dans les mains ? Je ne connais pas cette expression. Que vouliez-vous dire précisément ?

Le copropriétaire : non ce n’est pas une expression. Il était devant ma porte, couvert de sang et il avait toutes ses dents de devant dans sa main.

Moi : ……..

Le copropriétaire : je voulais appeler la police mais en discutant avec lui j’ai compris qu’il avait eu une raclée parce qu’il n’avait pas payé son loyer alors j’ai refermé la porte.

#mefautuntriplecafé