Quand les punaises de lit sont étrangères !

Une anecdote des derniers jours au bureau m’a fait penser à celle-ci qui remonte à 3 ans et que j’ai eu envie de raconter !

Depuis quelques jours cela n’arrêtait pas. J’avais eu :
– l’infestation de rats en provenance du square voisin qui n’avaient rien trouvé de mieux que de s’installer dans un appartement familial. du rdc. Après tout, pourquoi pas …
– les souris qui ont envahi des appartements
– des cafards énormes qui ont fait leur apparition.
– des bestioles qui ont grignoté le bois des poutres soutenant une couverture
– des termites qui ont failli exister mais non finalement …
Et un matin, j’ai eu un appartement dans lequel il y avait des punaises de lit. Bon.
La copropriétaire au téléphone explique que son logement en est envahi et demande un traitement de tout le bâtiment.
C’est l’été et l’été les immeubles sont vides à Paris. On ne peut pas faire grand chose. J’allais lui expliquer qu’elle allait devoir attendre, trouver un autre logement le cas échéant puis que de toute manière les punaises de lit ne migraient pas comme ça d’un logement dans les parties communes, quand elle a rajouté :
– Attention ! ce sont des punaises de lit américaines ! Pas des françaises.
Heu … j’ai failli lui demander comment elle le savait et j’ai eu peur qu’elle me réponde que c’est parce qu’elle les avaient ramenées de vacances ou, pire, parce qu’elles les avaient vues avec un drapeau ou leur passeport américain. Du coup je n’ai rien dit du tout et j’ai raccroché bien vite avant de mourir de rire.
#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le syndic devient triste !

Aujourd’hui je n’ai qu’une anecdote triste à raconter !

Dialogue avec un client du 16ème dont je vous épargne les propos :

– ……

– oui Monsieur je comprends bien. Mais moi ce qui m’importe c’est la sécurité des enfants. C’est pour ca que j’ai fait une note pour rappeler que la cour est en réalité un accès au parking et qu’il ne faut pas laisser les enfants y jouer. La porte du parking étant cassée, si une voiture sort, elle risque de percuter un enfant.

– …..

– Oui je comprends que votre soucis à vous c’est que les résidants du fond n’ont qu’un droit de passage sur cette cour qui appartient à votre immeuble et qu’il vous semble important de leur rappeler. 

– …..

– Oui je comprends que c’est malheureux que ces parents soient bulgares et ne savent même pas qui vous êtes et refusent de vous obéir en votre qualité de Président du conseil syndical.

– ….

– Ne retirez pas ma note s’il vous plait. Je vous en envoie une deuxième à afficher à côté.

#mefautuntriplecafé

 

Quand il y a une fuite dans la loge !

Discussion entre mon assistante et une gardienne :
– Alors il y a une fuite dans la loge et donc vous avez coupé l’eau de la loge. C’est ça ?
– (je n’entends pas)
– Bon. Il faut absolument que vous soyez sur place pour recevoir le plombier et qu’il puisse travailler.
– (je n’entends toujours pas)
– Ecoutez Madame ! Je comprends bien le problème et que vous êtes obligée de vous laver dans la cour avec cette chaleur. Mais si vous refusez de laisser entrer le plombier dans la loge pour réparer la fuite, je ne vois pas ce que je peux faire pour vous.
#mefautuntriplecafé

Histoire de tuyaux et de vidange !

Attention Ames sensibles s’abstenir !

Première visite d’un immeuble dans le beau 16ème.
La visite avait commencé à 13h par un prendre un verre chez un copropriétaire. J’avais enchaîné ensuite les rdv avec les entreprises. Il faisait chaud à monter et descendre. Je finissais ma bouteille d’eau en crapahutant partout.
16h. Tout ce liquide absorbé commence à devenir difficile à garder.
Je demande à la copropriétaire, chez qui nous arrivons avec le Conseil Syndical, si je peux emprunter son WC en lui promettant de le lui rendre après bien sûr … je me voyais en effet mal me barrer avec la cuvette dans le sac l’air de rien.

Elle me sourit en me rassurant d’un « aucun soucis ! ».
Pendant que les membres du conseil syndical m’attendaient dans le hall d’entrée, elle m’a guidée vers la première pièce juste à gauche de l’entrée et expliqué :

  • Je déteste les portes et les serrures.


Effectivement, je me suis retrouvée devant une pièce sans porte et un peu embarrassée. De toute manière, je n’y tenais plus. Après une seconde d’hésitation, j’ai étouffé un énorme éclat de rire et ai décidé d’assumer.

La gestionnaire de copropriété n’est pas une princesse mais bien une femme comme les autres ! Et puis c’est tout !
Je me suis donc retrouvée à me vidanger longuement, dans une petite pièce à un mètre de mes clients qui attendaient dans un silence religieux et sans bouger à priori que je finisse. C’était très curieux.
J’ai pris tout mon temps et suis allée sans rien demander dans la pièce ouverte à côté pour me laver les mains pour constater que ma cliente était aussi à priori contre les serviettes.
Le plus amusant c’est que quand j’ai retrouvé mon conseil syndical, j’ai assumé totalement la tête haute et un immense sourire sur les lèvres.
Cela m’a fait basculer immédiatement en position de mâle Alpha et a inversé le cours du rendez-vous. Le renversement était très instructif. Ce n’était plus eux qui montraient leur immeuble. C’est moi qui le visitais et eux me suivaient.
Enfin bon … de toute manière je n’avais pas le choix et vous savez ce que l’on dit … quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir !
LOL

Quand le copropriétaire a des enfants !

Affiche pour enfants pas très sages trouvée dans un de mes immeubles … très très rassurante !!! 😉

Sécuriser, touçatouça ? Non ! L’affiche est bien suffisante pour éliminer le risque, non ?!

#mefautuntriplecafé

13620741_295884404134657_2688598644602877070_n

 

Quand les poubelles sont magnifiques !

Je gère l’immeuble avec les plus jolies poubelles de Paris !

Enfin, je gérais … parce que maintenant, il n’y a plus de poubelles !

Oui !!! Elles ont toutes été piquées ce week-end !

La cour risque d’être dans un curieux état le temps qu’elles soient remplacées …

Mon copropriétaire m’informait du rapt de poubelles totalement désespéré. Qui aurait pu imaginer que nos poubelles soient un bien que l’on puisse voler ? C’est inimaginable !

Soucieuse de remonter le moral à mon copropriétaire avec qui je plaisante souvent, je n’ai pas réussi à m’empêcher de glisser qu’il fallait faire contre mauvaise fortune bon coeur !

En effet, si nous perdons les plus jolies poubelles de Paris, nous ne perdons pas tout !

Il est probable que nous gagnions l’élevage de rats le plus prospère de Paris  et ça, ce n’est pas rien, non ?

#mefautuntriplecafé

Quand le client ose tout !

Certains clients osent tout et après tout, pourquoi !!!

C’est sûr qu’une cave est l’endroit idéal pour entreproser des choses de ce prix !

Il finit son courrier en demandant le versement d’une provision de 100.000 euros sous 8 jours, forcément !

#mefautuntriplecafé

13567432_295923130797451_8377020599181326413_n.jpg