Quand le copropriétaire gère l’employé d’immeuble !

Première rencontre avec de nouveaux clients :

– L’entretien de l’immeuble est donc assuré par un employé d’immeuble.

– Oui. Cette jeune femme est en face. C’est pratique. Elle est super efficace.

– Une jeune femme ? Mais c’est un homme que j’ai vu sortir les poubelles.

– Oui c’est son mari. C’est un couple. Ils s’arrangent comme il veut, se rendent des services.

– Heu … non. C’est du travail dissimulé. Que se passe-t-il s’il lui arrive un accident à lui ?

– Tout va bien. Nous avons fait un contrat à son épouse.

Moi, taquine :

– Tant mieux ! Mais vous croyez vraiment qu’il y a un vase communicant qui fait que si Monsieur se blesse, ce sera Madame qui aura mal et qu’il faudra prendre en charge ?

Ma copropriétaire, tout sourire d’un coup :

– Mais, c’est que vous avez raison Madame le syndic !

Puis se tournant vers l’assemblée pour les prendre à témoin, en parlant tout doucement, comme si c’était un secret et en retenant difficilement un éclat de rire :

– Syndic, c’est un vrai métier en fait !

Moi emportée aussi par le rire collectif :

– Merci de l’avoir remarqué … enfin !

Difficile de ne pas avoir beaucoup de tendresse pour certains de ses clients.

#mefautuntriplecafé

Publicités

Quand le syndic aime chanter !

Alors que j’étais en visite d’immeuble, dans l’ascenseur, coincée entre le président du conseil syndical et le gardien :

Le PCS : Il y a des fous aussi dans l’immeuble. Nous ne sommes pas à l’abri d’un feu.

Puis se tournant vers moi : Ce serait bien si les pompiers venaient dans l’immeuble faire une démonstration de que l’on doit faire en cas de feu.

J’allais lui expliquer que j’imaginais mal que les pompiers se déplaceraient mais qu’après tout, rien ne m’empêchait d’essayer ! C’est que, moi, j’aime bien les pompiers aussi !!! 😉

Le gardien m’a coupée dans mon élan et a répliqué : Vous exagérez un peu. Nous n’avons pas de personnes aussi fracassées que la dame qui a mis le feu.

Le PCS : Oui tu dis ça mais l’autre jour, tu me racontais qu’un des vieux avait tapé pendant deux heures sur un tuyau avec un marteau parce qu’il y avait trop de bruit.

Le gardien : C’est vrai. Il continue d’ailleurs. Régulièrement, il tape sur les tuyaux.

Le syndic, moi donc, l’air très sérieux et faisant semblant de réfléchir : D’accord d’accord … donc un vieux tape sur des tuyaux et c’est numéro un. Dans cet immeuble on est fou comme on est musicien.

Le PCS hilare m’arrête : Pas du tout ! Ce sont des bambous.

Le gardien rajoutant une couche : Il faudrait apprendre vos classiques avant de les citer Madame le syndic.

Heu … mais heuuuuu ! Sourire

#mefautuntriplecafé

Quand l’immeuble a des problèmes importants !

Un soir j’avais une réunion à 18h et à partir de 17h j’ai commencé à me préparer psychologiquement et matériellement pour partir.
Un café, mes dossiers et j’étais prête.
Je me suis donc dirigée vers la porte du cabinet sereine quand la standardiste m’a appelée :
– S’il te plait, j’ai Monsieur X au téléphone.Il parait qu’il a un problème vraiment urgent.
– Je suis désolée. Il est 17h30. Je dois partir sinon je serai en retard. Je le rappelle demain matin sans faute.
Ma standardiste passe le message pendant que je mets mon manteau.
– S’il te plait. Monsieur X est en réunion demain de 9h à 12h. Il ne sera pas joignable. Il demande donc si tu peux le joindre avant 9h.
– heu … mon premier rdv est à 9h. J’ai 1h30 de transport pour y aller grosso modo. Je vais déjà partir de chez moi vers 7h30. Je ne peux pas l’appeler avant 9h. Ca me ferait partir plus tôt.
Au moment où je mets la main sur la poignée pour sortir, j’entends :
– Monsieur X t’indique que tu peux l’appeler quand tu veux entre 7h et 7h30 demain matin. C’est très urgent !
– Ah bon ? Mais enfin je ne vais pas appeler mes copropriétaires à 7h du matin de chez moi quand même, en sortant de la douche.
Puis un peu coupable, me demandant s’il ne s’agissait pas d’une chute de pierre en façade ou d’une fuite énorme, je demande :
– Mais c’est quoi son urgence au fait ?
– Bien il s’agit des modalités de remplacement de la gardienne l’été prochain. Il a un truc super important à te dire dessus.
…………
#mefautuntriplecafé

Quand la gardienne est arrêtée, le retour

Après la gardienne arrêtée pour cause de déchirement anal, j’ai la gardienne arrêtée :
– pour un poil incarné, qui a viré en abcès au niveau de la raie des fesses
et qui est prolongée
– pour un abcès dans la bouche …
La pauvre ! Ce n’est vraiment pas de chance et j’imagine que chacun de ses abcès fait un mal de chien.
Le lien de cause à effet est impossible c’est certain mais, tout de même, cela laisse pensif, non ?! ptdr
Comme m’a dit une collègue, Laurence, ma gardienne est un « bouillon de culture ». lol
#mefautuntriplecafé #viepalpitantedesyndic

Quand la gardienne est arrêtée !

Ce matin, le mari d’une gardienne nous appelle et nous informe que sa femme est arrêtée quelques jours suite à un … déchirement anal.

Heu …

Bon …

Oui hein !

Mais enfin, pourquoi ce besoin de tout me dire ?

Je suis restée perplexe.

J’imagine que la pauvre doit beaucoup souffrir et j’en suis désolée.

Mais difficile aussi de ne pas sourire et de me demander, taquine, si ma mission ne devrait pas aller jusqu’à disserter avec le mari de la gardienne des bienfaits de l’utilisation de la vaseline.

#mefautuntriplecafé 

Quand il y a une fuite dans la loge !

Discussion entre mon assistante et une gardienne :
– Alors il y a une fuite dans la loge et donc vous avez coupé l’eau de la loge. C’est ça ?
– (je n’entends pas)
– Bon. Il faut absolument que vous soyez sur place pour recevoir le plombier et qu’il puisse travailler.
– (je n’entends toujours pas)
– Ecoutez Madame ! Je comprends bien le problème et que vous êtes obligée de vous laver dans la cour avec cette chaleur. Mais si vous refusez de laisser entrer le plombier dans la loge pour réparer la fuite, je ne vois pas ce que je peux faire pour vous.
#sontfouslesgardiens #mefautuntriplecafé

Et s’il y avait le feu dans l’immeuble ?

– Rappelez vous qu’il n’est pas autorisé de déranger votre gardienne en dehors de ses heures de travail …
– Ben oui, c’est évident ! En dehors de ses heures de travail, nous ne la dérangeons que si c’est urgent.
– Non ! vous ne devez pas la déranger du tout ! Le fait qu’elle vive sur place ne la rend pas corvéable à merci ! Vous ne pouvez pas lui repprocher de sortir le soir ou de dormir en dehors de la loge …
– Ah bon ? Mais quand même … s’il y a le feu … on peut l’appeler ?
– Disons que s’il y a le feu, plutôt que d’avoir le réflexe d’appeler votre gardienne qui ne sera peut-être pas là et ne pourra rien éteindre avec son petit tuyau d’arrosage, je vous conseille vivement d’appeler les pompiers en priorité …
Je vois tous les yeux qui se lévent sur moi … interrogateurs et surpris …
Une voix dans le fond me demande
– Vous n’êtes pas sérieuse, n’est-ce pas ?!

#mefautuntriplecafé