Quand le gestionnaire est en week-end !

Quand tu es gestionnaire de copropriété et que tu te retrouves devant la cathédrale de Reims, en vadrouille avec un autre gestionnaire, et que tu vois qu’il y a des travaux en cours, bien que fais-tu ?
Tu vérifies le descriptif technique des travaux, évalues la cohérence des coûts, des délais de réalisation, et de la superficie.
Puis tu dissertes sur le reste des travaux à entreprendre et leur coût … tu construis un plan pluriannuel … normal quoi … non ? lol

#mefautuntriplecafé

61995275_996281174094973_4248710828934561792_n.jpg

Publicités

Quand les copropriétaires votent les travaux !

Au moment du vote des travaux, un copropriétaire demande :

– Vous proposez de donner mandat au conseil syndical pour choisir l’entreprise en charge des travaux.

Moi :

– Oui c’est ça.

Le copropriétaire :

– Mais est-ce que l’on sera informé du nom de l’entreprise ?

Le Président du Conseil Syndical :

– Certainement pas ! Je garderai l’information pour moi.

Dur de me retenir … j’ai éclaté de rire !

#mefautuntriplecafé

 

 

Quand le copropriétaire est juste un homme !

Entendu en assemblée générale il y a 4 ans pour justifier des travaux exhorbitants engagés à la demande du conseil syndical :

Mon Président de Conseil Syndical, avec une mine coupable, explique aux autres que c’est vrai il a donné un accord. Il le regrette profondément. Toutefois à sa décharge, il l’a fait bien malgré lui et sans réfléchir.Il aurait fait n’importe quoi d’ailleurs, puisqu’il n’était plus maître de lui, tellement la copropriétaire, qui l’a sollicité, était jolie.

Il se tourne vers les deux hommes derrière pour chercher du soutien et leur explique que la copropriétaire ne vient jamais aux réunions mais que s’ils la connaissaient, ils auraient fait de même que lui, parce que la chair est faible et que la copropriétaire est une putain de vraie bombe (expliqué en langage châtié du 9ème).

Les deux copropriétaires, avec un grand sourire, le regardent et lui expliquent qu’il n’y a aucune chance qu’ils se laissent dominer par des instincts aussi primaires, parce que, eux, ils sont … homosexuels.

Voilà voilà.

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire sait !

– Oui vous m’avez envoyé un courrier pour me demander de remplir un constat dégât des eaux.
– C’est vrai.
– Je refuse de le remplir.
– ?
– Oui le sinistre provient d’une partie commune ! Le plombier doit peindre le mur dégradé.
– Monsieur, il est vrai que le sinistre est d’origine commune. Par contre, un plombier n’est pas un peintre et je peux vous expliquer la différence si vous voulez.
– Mais le plombier avait dit …
– Ce que le plombier a dit ne m’intéresse pas. Vous avez eu un sinistre. Il y a des dégats. Il faut remplir un constat et remplir une déclaration pour vous faire rembourser.
– Oui mais l’immeuble est responsable. Vous savez je suis parfaitement informé. Les déclarations d’assurance à foison sont un vrai problème. C’est dit partout. Je ne vois pas pourquoi je souscrirai à alimenter la dérive.
– Sans doute mais là en l’occurrence, c’est très simple. Soit vous avez des dégâts et vous les déclarez parce que l’immeuble ne les remboursera pas. Soit vous ne déclarez rien et on considère que vous n’avez pas de désordre et vous comme moi, on passe à autre chose.
– J’ai un carré de 10 cm à repeindre. Vous ne vous rendez pas compte comme c’est difficile de louer un appartement avec ce carré à repeindre dans les WC. Les locataires ont l’impression de vivre dans l’humidité. C’est très malsain.
– Donc vous allez remplir le constat DDE ?
– Je ne demande que ça ! Et vous avez de la chance parce que je suis parfaitement bien informé ! Je raconterai sur le constat l’histoire des sinistres de mon logement afin d’attirer l’attention des assurances sur l’état de l’immeuble.
Mais bien sûr ! sourire. Comme ça avec un peu de chance, si l’attention de tous est bien attirée, on aura des primes qui explosent voire des propositions de franchise …
sourire.

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire attend l’entreprise !

– blablablabla, je relance la société pour qu’elle intervienne.
– D’accord mais du coup, vous pensez que ce sera fait pour quand ?
– Ben je ne gère pas le plannig des sociétés vous savez ! Ils vont vous appeler.
– Oui je comprends mais ils vont appeler quand ?
Bon ……….. duraille certains lundis !

#mefautuntriplecafé

Quand le copropriétaire est cordial mais pas toujours !

il s’agit d’un immeuble de 2 copropriétaires.

Un des copropriétaires, qui est majoritaire, fait des travaux dans un de ses lots et … oups … il fait malencontreusement tomber le sol pile poil à un endroit bien pratique pour ses travaux.

Bon … On va dire coïncidence. Qu’est-ce que cela pourrait être d’autre d’ailleurs ?! 😉

Toujours est-il qu’un arrêté de péril tombe.

L’autre copropriétaire ne le prend pas très bien … Il le fait savoir en écrivant directement au copropriétaire « malchanceux » en mettant le gestionnaire en copie, forcément !

Premier mail :

« Attention famille X

Allez faire un petit tour aux premiers étages Mr le marchand de sommeil et soyez humbles devant les appartements des locataires qui me demande si il y a du plomb dans les appartements que la famille X leurs louent . Vous êtes des menteurs professionnel nous serons le démontrer à la justice vous ne faites que retarder le temps à changer de syndic comme de chaussettes. Aux lieu de menacer vos copropriétaires qui sont irréprochables comme un obsessionnel , occuper vous de démontrer lés preuves quant à la cour ainsi que l’assurance de la cheminée du restaurant avec son cerclage déclaré etc.. Ni vous qui en cachette faites des photos dans des couloirs d’immeubles frappé de péril ( 107)  ni votre père qui me hurle dessus comme un chef de clan ni votre frère en djellaba qui me traduit votre père en quatre yeux m’impressionnez vous êtes des MENTEURS et nous serons le démontrer.

Cordialement Monsieur Y »
Le cordialement semblait un élément important pour clore un tel mail sur une note de douceur.
Réponse de Monsieur X
« Monsieur Y,

En ce qui concerne mon locataire au premier étage droit, il dispose du diagnostique plomb amiante comme tout locataire.

C’est une obligation avant la mise en location.

Pour ce qui est du restaurant, voyez avec mon père.

Je souhaite que les travaux avance mais ces agissements les ralentissent.

Cdlt
Monsieur X »

Le cordialement adoucit encore une fois le propos. On en perçoit l’importance facilement.

Réponse de Monsieur Y :

« Vous n’êtes qu’un menteur et nous attendons notre tour pour le démontrer vous n’êtes qu’un malade pathologique alors faire votre petit ragots de bigot qui cache sa misère à d’autre. Vous n’êtes qu’un petit vicieux de bas quartier vous impressionner pas grand chose en fin de compte , le compte rendu de justice ne vous a pas suffit il y a des gens comme ça vous êtes de ces gens là »

Mais où est donc le cordialement ?

Hein ?! Où est-il ? Tout fout le camp ! Vous ne trouvez pas ?!

#mefautuntriplecafé

Quand l’architecte a de l’humour !

– Mais pourquoi les travaux n’ont pas débuté en novembre comme convenu ?

– Parce que j’ai jugé qu’il était mieux qu’ils démarrent fin février et que les copropriétaires n’aient pas de travaux pendant les fêtes. Ils se feront tranquillement au beau temps et se termineront fin juin.

– Excusez moi mais ce n’est pas à vous de décider de ce que les copropriétaires souhaitent ou non. Donc donnez moi une date de début de travaux en décembre et une date de fin.

– Ah ben si vous le dites … Si les travaux démarrent en décembre, on gagnera peut-être une semaine ou deux sur la date de fin.

– Vous n’êtes pas sérieux.

– Si ! Les intempéries vous comprenez !!

#mefautuntriplecafé