Quand le copropriétaire corrige son syndic !

Je propose une note à afficher à mes copropriétaires sur la sécurité.

Je reçois une réponse par mail m’indiquant qu’elle est parfaite sauf pour le mot « résidant ». Il conviendrait de marquer « résident » et le tout écrit en rouge avec le mot « résidant » raturé comme si j’étais une môme dont ils avaient corrigé la copie.

Je soupire en me rappelant que ces copropriétaires sont professeurs.

Je ne m’énerve pas et décide même de prendre la chose de la manière dont il convient, à savoir très sérieusement !

Ma réponse :
« Mes parents étaient professeurs aussi et coopérants.
Ils accordent énormément d’importance à l’utilisation des bons mots et notamment à la distinction entre résidant/résident.
Selon l’Académie Française :
Résidant (ante) : [adjectif] Qui réside, qui demeure. Le lieu où il est résidant, où elle était résidante. On peut aussi écrire « Résident ».
Résident (ente) : Personne établie à demeure dans un pays étranger.
Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de polémiques sur l’utilisation de l’un ou l’autre, comme vous pourrez le constater si vous faites des recherches sur le net.
Mais, là je pars dans des débats qui n’ont plus rien à voir avec la gestion de votre immeuble. »

Leur réponse :
« Merci pour cette leçon d’orthographe qui nous a fait sortir dictionnaire et différents manuels.
Nous vous laissons choisir le mot que vous souhaitez. »

C’est trop gentil ! Vous ne trouvez pas ?

#mefautuntriplecafé

Publicités