Quand les opinions détestables s’invitent en copropriété !

Un après-midi, je me suis retrouvée à expliquer à un conseil syndical, au cours d’une réunion, en m’excusant de mon peu de diplomatie parce que finallement il n’y a pas de manière délicate de formuler les choses parfois, qu’il n’est pas possible :

1- d’arriver au bureau et demander à parler à « la personne noire »

2- de commencer une discussion avec une de mes gestionnaires en indiquant « ah, vous êtes la personne noire »

J’ai du leur expliquer, sans m’énerver, que cela ne se faisait pas et devant leur début de protestation, leur répondre fermement qu’il n’y avait même pas débat sur le sujet.

Je les ai regardés baisser la tête ensuite et répondre en choeur « c’est vrai » et promettre qu’ils ne le feraient plus.

Mais comment est-ce que l’on peut se retrouver dans ce genre de situation-là ?

C’est quand même hyper compliqué de faire la leçon à des adultes, clients de surcroît, comme s’ils étaient des mômes terribles que l’on a la charge d’éduquer.

Mais en même temps, ce n’est pas possible de les laisser traiter comme ça ma collaboratrice et qu’ils continuent de l’appeler « la personne noire » au lieu de Madame X.

mefautuntriplecafé

Quand le syndic pourrait faire tâche !

Il y a quelques mois, je prends rendez-vous avec une cliente et donne mon nom et, là, s’installe un silence curieux puis j’entends :
– mais … vous êtes née en France ?
– oui à Poitiers
– Ah donc vous n’avez pas de problème d’assimilation culturelle ?
– Ah non ! Je vous rassure ! Aucun. D’ailleurs je suis vendéenne par ma mère et corse par mon père.
– Ah d’accord non mais parce que parfois, cela peut poser des problèmes de compréhension quand on est d’une autre culture et que l’on ne comprend pas bien la culture française.
– Non ne vous inquiétez pas. Je suis née à Poitiers. Mes parents étaient professeurs.
– Ah … professeurs ? Très bien.
– Oui puis je voulais aussi vous préciser que je suis blanche.
– Ah mais je n’ai aucun préjugé de cette sorte.
– Mais je n’en doute pas. Loin de moi d’avoir eu une idée de la sorte. C’est juste que je voulais vous avertir parce que vous pourriez penser que je suis noire et être surprise en me voyant.
J’ai failli préciser que je ne tacherai pas les murs en passant et que c’était tout de même un bon point mais finalement, j’ai choisi de glisser une blague pour ne pas casser la bonne ambiance.

#mefautuntriplecafé